Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Michael Kiske , Pink Cream 69, Supared, Vanden Plas, Helloween, Magnus Karlsson's Freefall

PLACE VENDOME - Thunder In The Distance (2013)
Par METAL le 2 Février 2017          Consultée 878 fois

On ne va pas se mentir, le principal intérêt de PLACE VENDOME, c'est d'entendre à nouveau Michael Kiske dans un projet musical pas trop moisi. Mais aussi bien produit et exécuté soit-il, le super groupe made-in Frontiers Records n'est pas non plus des plus originaux, voire des plus passionnants.

Pourtant ne vous y trompez pas, j'aime bien cette formation… Certes, mes deux premiers écrits sur le projet quadriennal du label italien pourraient en faire douter certains (surtout si l'on ne regarde que les notes de 3/5 qui, au passage, désignent de bons albums). Mais non, vraiment, PLACE VENDOME possède un certain charme qui me fait ressortir l'éponyme et "Street Of Fire" de temps en temps.

Toutefois, j'ai beaucoup de mal à m'enthousiasmer pour ce troisième album...
Déjà coté surprise, c'est le désert. Malgré une équipe d'écriture remaniée (on y reviendra), seul un mirage pourrait vous faire entendre une évolution ou un changement quelconque. Car non, ce n'est pas la minuscule intro de 15 secondes et les quelques passages anémiques d'électro-ambient qui changeront la donne.

Que ce soit Hard FM/AOR ou Rock Mélodique, peu importe l'étiquette que vous voulez lui adosser, "Thunder In The Distance" utilise encore la même recette avec son piano langoureux ou claviers aériens, sa guitare mélodieuse et son assise rythmique carrée (duo Bruineberg/Ward, irréprochable), le tout au service d'un chant haut de gamme et d'un guitariste soliste appliqué. Car chez PLACE VENDOME, rien ne dépasse, tout est poli (même sur les titres les plus énergiques de l'album), c'est du prêt à vendre par palettes entières.

Mais à défaut d'enthousiasmer… c'est fichtrement efficace !
Pour la troisième fois d'affilé, PLACE VENDOME met à notre disposition une flopée de titres accrocheurs ("Talk To Me", "Broken Wings", "Never To Late", "Thunder In The Distance"), quelques perles mid-tempo ("Power Of Music", "Heaven Lost") sans oublier, évidemment, la petite balade ultra prévisible et bien guimauve à souhait ("Maybe Tomorrow"). Les refrains sont, quant à eux, soignés à l'extrême et leurs efficacités parviennent même à sublimer des titres un peu faiblards (comme "My Heart Dying", par exemple) et l'ensemble étant lui-même embelli par un Michael Kiske presque parfait (on y reviendra aussi).

Alors s'il y a du très bon, mon manque d'enthousiasme s'explique surtout par les nombreux déchets qui jonchent ce "Thunder In The Distance" : "Lost In Paradise" (signé par Timo Tolkki) est uniquement sauvé de la médiocrité par son bon refrain, la ballade "It Can't Rain Forever" est dispensable à souhait et "Fragile Ground" (de Brett Jones) est tout simplement mauvaise. Même Alessandro Del Vecchio (HARDLINE) qui nous gratifie ici de cinq bonnes compos, arrive à nous proposer un rebus avec la quelconque "Hold Your Love" (à part ça, le claviériste transalpin est à l'origine des meilleurs moments du disque).

Malheureusement, il y a encore un hic, Michael Kiske n'est pas toujours irréprochable…
Comme je le sous-entendais tantôt, le teuton tâtonne un tantinet comme sur "Never To Late" avec un chant pas toujours exempt de reproches (aiguës limites et fins de phrasés difficiles), ainsi qu'un chant amorphe sur "Break Out" (titre déjà décevant, signé Magnus Karlson). Mais c'est surtout un sentiment de nonchalance qui prédomine sur l'ensemble des treize titres. On sent un Kiske en roue libre, conscient que son talent se suffit à lui-même et que tout effort est superflu.

Et pour le coup, ça casse un peu l'ambiance. Difficile donc de s'extasier devant un album que l'on sent encore moins sincère que ses deux prédécesseurs et qui suinte le projet mercantile à des kilomètres. N'oublions pas non plus qu'après de nombreuses années de vaches maigres pour tous les fans de l'ancien chanteur d'HELLOWEEN, un groupe nommée UNISONIC a fait son apparition. PLACE VENDOME perd donc le monopole de Michael Kiske et par ricochet, pourrait perdre l'intérêt de nombreux auditeurs… mais pas de Frontiers Records qui a déjà prévu la sortie d'un quatrième opus pour début 2017, évidemment.

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par METAL :


VENGEANCE
Wings Of An Arrow (2000)
Comment faire du neuf avec du vieux




VENGEANCE
Take It Or Leave It (1987)
Une véritable machine à tubes


Marquez et partagez




 
   METAL

 
  N/A



- Michael Kiske (chant)
- Uwe Reitenauer (guitares)
- Dennis Ward (basse - producteur)
- Dirk Bruinenberg (batterie)
- Gunther Werno (claviers)


1. Talk To Me
2. Power Of Music
3. Broken Wings
4. Lost In Paradise
5. It Can't Rain Forever
6. Fragile Ground
7. Hold Your Love
8. Never Too Late
9. Heaven Lost
10. My Heart Is Dying
11. Break Out
12. Maybe Tomorrow
13. Thunder In The Distance



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod