Recherche avancée       Liste groupes



      
DEPRESSIVE BLACK METAL  |  DEMO

Commentaires (1)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Lifelover, Hypothermia

LIFE IS PAIN - Bloody Melancholy (2006)
Par LYRR le 18 Février 2016          Consultée 1438 fois

Depuis tout ce temps, il était ici. L’ultime chef-d’œuvre de Black dépressif. Il n’est pas un album long et alambiqué, encore moins une grosse production largement diffusée et critiquée dans les médias spécialisés. Non, le vrai Black dépressif est une simple démo née de la collaboration éphémère de Jan Šincl, alias Trist, chanteur et multi-instrumentaliste du défunt projet du même nom, et de Kim Carlsson, connu pour ses performances vocales et à la guitare au sein de LIFELOVER et HYPOTHERMIA. Un disque simple comprenant trois titres, "Bloody Melancholy" aurait bien pu n'être qu'une énième production mal enregistrée et créativement au ras des pâquerettes d'un groupe obscur au nom évoquant lames de rasoir et autres joyeusetés ; il n'en fut rien. Car "Bloody Melancholy" incarne la quintessence du genre, une œuvre crue qui prend aux tripes en déversant son sang noir sur nos vains espoirs.

La douleur, on la ressent à chaque instant des vingt-quatre minutes du disque. Les riffs sont froids, acérés, pénétrants dans la chair comme une glaciale pluie automnale. L’ambiance est fiévreuse, malade, aux limites de la démence ; un chant rêche nous parvient du fin fond d’une cellule capitonnée, désespéré et portant en son timbre une souffrance sans égale. Les notes s’écoulent comme des filets de sang tiède, lentes mais inexorables, ôtant peu à peu la vie à mesure qu’elles couvrent de leur poisseuse substance le parquet immaculé. Et plus le temps passe, plus l’on perd sa conscience pour entrer dans un état léthargique à l’issue fatale…

En à peine trois chansons LIFE IS PAIN parvient à dépeindre le malaise et l’aliénation mieux qu’aucun autre. Plus l’on s’enfonce dans ce monde de désespoir, plus les rythmiques disparaissent : la musique devient atmosphérique, dissonante au possible, d’une négativité qui devient alors l’essence-même de son existence. Si l’on hurlait jadis son mal-être, l’on ne contemple désormais plus que passivement sa propre destruction, sa solitude, son effacement progressif de la surface de la Terre. Si des groupes comme PSYCHONAUT 4 ou DYSTOPIA NÅ! laissent encore entrevoir un futur dans leur souffrance et leur mélancolie, "Bloody Melancholy" est une œuvre de mort, un disque né pour retourner au néant une fois achevé : il est poussière, et il retourne à la poussière.

Nihilisme, vanité de l’existence : LIFE IS PAIN les traduit en musique avec un brio abasourdissant. Cet album est très personnel, reflétant la noirceur non feinte qui semble habité Kim Carlsson et Trist jusqu’au plus profond de leur être. Jusqu’au-boutiste, ce disque repousse les limites du Black dépressif bien au-delà de ce que SILENCER, SHINING ou encore LIFELOVER n’ont jamais pu faire. Saisissant de par sa force émotionnelle, "Bloody Melancholy" marque grâce à son expression de la douleur et de la folie. L’on en sort passablement tourmenté, sentant la tristesse coller à son être comme du sang coagulé. Il s’agit là sans doute d’une des œuvres les plus extrêmes du Black Metal, creusant dans la chair à vif pour en extraire toute la force de la souffrance humaine. Un incontournable.

A lire aussi en BLACK METAL par LYRR :


ORANSSI PAZUZU
Värähtelijä (2016)
Black Metal sous LSD




PSYCHONAUT 4
Neurasthenia (2016)
Hymne au malheur


Marquez et partagez




 
   LYRR

 
  N/A



- Trist (tous les instruments, chant)
- Kim Carlsson (chant)


1. Oppressive Nights In Mental Asylum
2. Bloody Melancholy
3. Negativity



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod