Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Myspace (202)

The ARCANE ORDER - Cult Of None (2015)
Par MEFISTO le 11 Novembre 2015          Consultée 1811 fois

Interminable attente. C'est tout ce qui me vient à l'esprit. Car quand on a kiffé autant "In The Wake Of Collisions", un album aussi puissant qu'inspiré, aussi parfaitement équilibré que produit, sept ans et des poussières à se morfondre, c'est cruel. Les Danois ont vraiment eu de la difficulté à se réunir pour créer, de la misère à se trouver un label malgré leur indéniable talent. Ça aussi, c'est cruel.

Metal Blade a curieusement lâché l'affaire avec THE ARCANE ORDER, de sorte que Massacre Records a saisi la balle au bond pour signer un des meilleurs « nouveaux » groupes de Death Mélo.

Aussi un des plus méconnus. Encore un cas de mauvais marketing, d'astres qui peinent à s'aligner. Tout ce qu'on peut souhaiter à partir de maintenant est que TAO, grâce à "The Cult Of None", atteigne une certaine renommée comme ses compatriotes de MERCENARY, dont il possède plusieurs qualités, dont la mélodicité, l'intensité et le sens du punch. Sauf que TAO est coulé dans une substance beaucoup plus explosive, massive, Thrash. Un peu à l'image des Suédois de DARKANE, dont la rage atteint presque le même niveau.

Cette virulence s'exprime par la formule acquise et déjà maîtrisée sur le deuxième album des Danois : de grosses cisailles qui ronronnent, un chanteur qui hurle sa haine sans tomber dans le pathétisme, une batterie impétueuse et magnifiquement enregistrée, ainsi qu'un liant pas toujours évident mais omniprésent : le synthé (assuré par Kim Oleson d'ANUBIS GATE en live), qui injecte les fibres angoissantes rendant la musique de THE ARCANE ORDER aussi impressionnante. Certes, ce n'est pas le seul groupe à utiliser ce mécanisme pour tamponner les neurones, sauf qu'à l'instar de MERCENARY, le quintette commande le respect en déployant une dose d'énergie foudroyante. Je ne pourrais mieux décrire ce Death Mélo mes chers amis, à vous maintenant d'être transpercés par cet éclair.

Ce qu'on entend sur des morceaux tels que la rampe de lancement viandée "Reviver", le premier extrait "Ahab", la percutante "Void Maker", la planante et virulente "Faith Eater" ou la magnifique clôture "Sun Grave", est un groupe qui sublime son art en s'assurant de le rendre plus abordable que jamais. Seules les plages 2, 5 et 7 me laissent un peu de marbre, mais c'est parce que les autres sont excellentes… Qu'importe, ce déchaînement fut un pari risqué qui rapportera sans doute gros aux Danois, même si je reste plus attaché à leur superbe second opus.

La question qui se pose maintenant est si "The Cult Of None" est supérieur à "In The Wake Of Collisions". Il ne l'est pas, mais il possède de nombreuses autres qualités, qui le rendent presque semblable ; une plus grande hétérogénéité, des riffs et des mélodies plus accessibles, un visage moins renfrogné, une maturité évidente, qui s'éloigne de l'adolescence précoce dont la formation a été frappée. Ce n'est évidemment pas un recul, mais l'équation donne un résultat un peu moins marquant chez moi, la surprise causée par la sortie de 2008 ayant été trop forte. THE ARCANE ORDER a simplement capitalisé sur ses bons coups, ce qui fait de lui un champion, malgré sept longues années à ronger son frein au cours desquelles il n'aura réussi qu'à sortir un E.P. Dur.

"The Cult Of None" est en fait la somme des deux premiers albums ; l'accessibilité et la variété de "The Machinery Of Oblivion" et la féroce et subtile efficacité de "In The Wake Of Collisions". Impossible donc de céder une étoile, car THE ARCANE ORDER ne perd pas un pouce de terrain. Dans mon cœur, peut-être, mais c'est essentiellement de la mauvaise foi, car "The Cult Of None" tournera souvent, sinon plus que tout autre disque du groupe sur ma platine. C'est ainsi.

Ne me reste qu'à vous souhaiter d'enfin consacrer du temps à ce groupe, encore trop inconnu au bataillon.

Podium : (or) "Void Maker", (argent) "Sun Grave", (bronze) "Reviver" et "Faith Eater".

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par MEFISTO :


ALLEGAEON
Fragments Of Form And Function (2010)
Death Mélo américain explosif façon Suède !




The ARCANE ORDER
The Machinery Of Oblivion (2006)
Le nec plus ultra du Death Mélodique


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Flemming C. Lund (guitare)
- Boris Tandrup (basse)
- Morten Løwe Sørensen (batterie)
- Kasper Thomsen (chant)
- Kasper Kirkegaard (guitare)


1. Reviver
2. Exo Reign
3. Ahab
4. Void Maker
5. Waves Of Trance
6. Faith Eater
7. Hesperian
8. Sun Grave



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod