Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : After Forever, Amberian Dawn, Ethernity, Neopera, Nightwish, Tacere
 

 Site Officiel (468)
 Myspace (148)
 Chaîne Youtube (144)

BENIGHTED SOUL - Start From Scratch (2011)
Par JEFF KANJI le 1er Août 2015          Consultée 1497 fois

Trois ans après un EP prometteur et bien garni, BENIGHTED SOUL sort son premier opus en février 2011. Optant pour un logo moins clichesque et un visuel très éloigné des standards du Metal Symphonique, BENIGHTED SOUL va aussi, on l'imagine, tenter de faire la différence avec sa musique, et pourquoi pas en s'affranchissant des influences encore bien voyantes de son EP ?

C'est ce qui se passe avec "Start From Scratch" ou littéralement "partir de rien". On garde les qualités entrevues sur "Anesidora" mais on remet tout en question. Risqué ? Forcément, mais tellement gratifiant au final. Car oui j'ose le dire, BENIGHTED SOUL ressort métamorphosé de ses trois années de laboratoire et son premier opus est extrêmement prenant. La qualité d'interprétation est une première grande qualité. Elle passe par le chant bien évidemment, avec une Géraldine plus versatile et un Jean-Gabriel nettement plus convaincant sur cet album. La dualité des deux voix est d'ailleurs renforcée sans pour autant entraîner BENIGHTED SOUL près de LEAVES EYES et autres SIRENIA. Mais cela passe aussi par les parties de clavier, toujours aussi fouillées et arrangées avec un talent d'orfèvre.

Chez BENIGHTED SOUL, la puissance est toujours maîtrisée, en retenue. Ses relents Prog, qui font une entrée remarquée ici, peuvent évoquer la finesse d'ANTHROPIA même si ce dernier évolue lui clairement dans le giron Prog. Ce n'est pas pour autant que l'album est mou. Ce son de caisse claire, puissant et impitoyable, et cette batterie qui sait faire groover l'ensemble des rythmiques contribuent à toujours conserver de l'élan dans les compositions en perpétuel renouvellement de BENIGHTED SOUL. Il est incroyable que la formation n'ait pas encore signé dans une écurie plus importante, qui lui apporterait sans doute la médiatisation qu'il mérite, car en 2011, je n'ai pas vu passer le moindre album de Metal Symphonique approchant la qualité de ce "Start From Scratch". L'alambiqué "Imaginaerum" de NIGHTWISH peut aller se rhabiller tant cette formation lorraine renvoie les Finlandais dans leurs 22 en proposant une alternative, une évolution stylistique vers laquelle ils auraient pu tendre (s'ils avaient directement embauché Floor Jansen par exemple…).

BENIGHTED SOUL est touché par le Prog comme je vous disais. Cela se ressent dans les structures et les trames des morceaux, qui sont plus surprenantes tout en conservant ce sens de l'accroche qu'il avait déjà sur son premier EP. En plus on monte en puissance, Géraldine passant d'un doucereux registre planant à la Anneke Van Giersbergen à celui plus direct puissant dans la droite lignée de Floor Jansen. Clairement, nous avons affaire à une vocaliste douée qui donne énormément d'âme aux compositions.
Les durées des morceaux s'allongent inexorablement tout en restant dans des proportions respectables ; la majorité des titres tourne maintenant autour des six minutes. Je dois avouer que cette parenté avec AFTER FOREVER n'est pas pour me déplaire, même si on peut davantage parler d'influence que de modèle désormais.

Si vous aimez le Metal Symphonique, il vous faut à tout prix vous procurer cette production française qui tient la dragée haute à la concurrence internationale et parvient avec talent, grandeur et maîtrise, tout en laissant la pompe au placard, à révéler son plein potentiel et à assurer la place de la France sur l'échiquier Metal Sympho, avec davantage que des honneurs. De plus, BENIGHTED SOUL prouve, par la diversité de son expression, qu'il n'est pas cantonné dans ce registre et je pense que l'amateur de Metal Prog à la SYMPHONY X saura également trouver son bonheur dans "Start From Scratch" qui par moments retrouve la magie d'un "Divine Wings…".

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par JEFF KANJI :


EPICA
The Solace System (2017)
Y en a un peu plus j'vous le mets quand même ?




SERENITY
Death & Legacy (2011)
Les poches pleines d'idées


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Jean-gabriel Bocciarelli (basse, chant)
- Jérémie Heyms (guitare)
- Géraldine 'jay' Gadaut (chant)
- Flavien 'flav' Morel (claviers)
- Nicolas 'harko' Adam (batterie)


1. Broken Icons
2. Edge Of Insanity
3. Wrong Reflection
4. Falling In Sin
5. Ticking Time Bomb
6. Stranger Me
7. The Seventh Cage
8. Evergreen
9. Start From Scratch
10. My So-called Friend
11. Warning Signs



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod