Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


The POODLES - Devil In The Details (2015)
Par GEGERS le 14 Avril 2015          Consultée 1538 fois

Les POODLES ont, dès leurs débuts il y a 10 ans, su trouver la bonne formule pour séduire en masse. Les Suédois, en voyant au-delà d'un Hard Rock direct et brut, ont toujours eu à cœur de proposer une musique sophistiquée, donnant la part belle aux mélodies et aux arrangements. Cristallisé sur l'excellent album "Performocracy" (2011), le succès commercial du groupe a depuis commencé à montrer quelques signes de faiblesse, malgré les qualités artistiques pourtant évidentes d'un "Tour de Force" aux petits oignons. Un bassiste en moins (Pontus Egberg étant parti tailler le bout de gras avec KING DIAMOND), et le groupe revient avec un sixième album qui a le malheur de franchir la ligne entre sophistication et putasserie. Dire qu'on était si bien ensemble...

Disons les choses tout net : "Devil In The Details" est un bon album des POODLES, et un très bon album de Hard Rock audacieux et moderne. Si vous avez apprécié le dernier KISSIN' DYNAMITE, qui mêle lui-aussi avec réussite tradition et modernité, alors vous trouverez ici votre compte, sans vous forcer. Seulement, et à plusieurs reprises sur ce nouvel album, le groupe cède aux sirènes de la mélodie immédiate et facile, vide de sens et dénuée d’intérêt. Pour la première fois dans la carrière du groupe, vous aurez l'impression que le groupe singe Britney Spears sur l'imbitable "(Baby) What The Hell", titre pop/rock aux voix trafiquées et aux guitares quasi-absentes. Et ça, ça fait mal. Car Jakob Samuelsson se pose ici en Mr Loyal aguicheur et dénué de toute fierté, tentant d'insuffler un soupçon de conviction à cette soupe fadasse qui, décidément, ne passe pas. "Stop", avec ses ambiances cabaret, ou la fausse ballade "The Greatest", single certes imparable mais dénué de tout âme, donnent l'impression d'écouter un groupe qui a baissé les armes et qui a accepté toutes les compromissions pour écouler quelques copies supplémentaires de son album.

Et à côté de ça, le reste de l'album présente, heureusement, un visage plus convaincant des POODLES. Car malgré tout, le groupe est resté le même, et sa science de la composition est restée intacte. Si l'introductif "Before I Die" peut sembler un poil léger en guitares, l'énergique "House Of Cards" s'impose comme un excellent titre porté par un refrain impeccable. Les refrains, tout comme sur les précédentes offrandes du groupe, constituent l'intérêt majeur des compositions. "Crack In The Wall", à la mélodie immédiate et imparable, "Need To Believe" et son riff agressif ou encore "Life Without You" nous permettent de retrouver le POODLES des grands jours. Un poil bancale, la balance entre prédominance des arrangements et présence des guitares n'est pas toujours très bien dosée. De même, certaines mélodies tombent à plat à l'image de celle, horripilante, de "Creator And Breaker".

Les POODLES sont en train de se perdre. Si son savoir-faire est toujours là, de même que son indéniable talent de composition, le groupe semble comme aveuglé par une envie de marquer les esprits avec des mélodies évidentes et très (trop) accessibles. En résulte un album bien plus hétérogène que ses prédécesseurs, bien moins réussi également, et le premier à se faire porteur d'une déception certaine et justifiée. En espérant qu'il ne s'agisse là que d'un passage à vide éphémère.

2,5/5.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


DORO
Force Majeure (1989)
Doro brise la glace




CRUCIFIED BARBARA
In The Red (2014)
Votre dose de Hard'N'Roll, en patch


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Jakob Samuel (chant)
- Henrik Bergqvist (guitare)
- Christian 'kicken' Lundqvist (batterie)
- Johan Flodqvist (basse)


1. Before I Die
2. House Of Cards
3. The Greatest
4. Crack In The Wall
5. (what The Hell) Baby
6. Everything
7. Stop
8. Need To Believe
9. Alive
10. Life Without You
11. Creator And Breaker
12. Borderline



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod