Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY GRUNGE  |  STUDIO

Commentaires (11)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1989 Bleach
1991 Nevermind
1992 Incesticide
1993 In Utero
1994 Mtv Unplugged In New Yor...
2009 Live At Reading
 

- Membre : Foo Fighters
 

 Site Officiel (225)

NIRVANA - Bleach (1989)
Par CHAPOUK le 31 Mai 2014          Consultée 2389 fois

"Bleach" s’appelle "Bleach" car Kurt aurait vu une publicité, destinée aux toxicos, leur recommandant de laver leurs seringues à l’eau de javel pour éviter la propagation de maladies. Voilà tout est dit dans une seule phrase je crois. On comprend donc aisément pourquoi ce skeud corrosif a des penchants destructeurs tout en étant brut et froid. Il est vrai que pour un premier album on a fait plus accrocheur.

Car il faut avouer que mis à part "About A Girl", qui aura un succès fou dans sa version acoustique grâce à son côté Pop, le reste est parfois difficilement audible ! On sent bien que l’enregistrement n’a coûté que 600 et quelques dollars et que le quatuor n’est composé que d’amateurs, en témoignent quelques « pains » disséminés tout au long de l’album. "Bleach" est donc bien loin d’être aussi propre que le célèbre "Nevermind". Ce côté destroy typiquement underground est beaucoup trop sale pour séduire le public, même si "School" et son penchant à la fois Punk Rock et catchy aurait le potentiel d’un tube comme "Smells Like Teen Spirit".

Musicalement c'est très difficile à supporter. Les guitares sont ultra basses et crachotent dans tous les sens, la basse bourdonne à mort, la batterie est très primaire, les lignes de chant alternent entre plaintes et hurlements et enfin, les soli sont anarchiques et placés de façon complètement aléatoire dans les morceaux. On peut alors essayer de prendre les morceaux un par un et tenter de se concentrer dessus. Objectivement peu de titres se démarquent vraiment, on retiendra seulement l’introductif "Blew" et sa ligne de basse poisseuse qui remue les tripes, le malsain "Paper Cuts" aux influences tirées droit de chez les MELVINS, le rythme quasi Doomesque de "Sifting", "Negative Creep" que l’on peut considérer comme un brouillon plus Raw de "Territorial Pissings" et enfin "Love Buzz" la reprise Punk Rockisée du groupe SHOCKING BLUE (qui a dû inspirer The OFFSPRING lors de la composition de leur morceau "Come Out And Play"). Et si on se penche un peu sur les paroles, rien de très joli non plus à l’horizon. On dirait, textuellement, du KORN (en un peu moins travaillé) ! "Floyd The Barber" fait directement allusion au viol et à la pédophilie, "Scoff" aborde un certain refuge éthylique, tandis que le WTFuckesque "Mr Moustache" décrit un monde complètement absurde et glauque ou règnent quelques personnages imaginaires dérangés et dérangeants.

NIRVANA est né avec cet album brouillon et dégueulasse qu’est "Bleach". À sa naissance ce groupe était Punk, pas dans sa musique, mais dans sa démarche, et c’est indéniable. Ce côté Punk s’est peu à peu estompé (du moins en apparence) pour que le groupe adopte une facette plus attirante aux yeux du grand public, en témoignera l’énorme succès de "Nevermind". Alors pourquoi "Bleach" ne devrait-il pas être plus apprécié que "Nevermind" puisqu’il est encore plus sincère, honnête et brut que l’album au bébé ? Tout simplement parce qu’il présente moins de variété dans ses titres ; la diversité de ses compos, c’est ce qui a toujours fait la force de NIRVANA. Et puis aussi parce que le son Sludge/Doom ne plaît pas à tout le monde. La preuve : sur "Nevermind" le groupe a retenu la leçon et adopté un son un peu moins Heavy, un peu moins métallisant, choisissant paradoxalement un son plus typé Punk Rock.

Néanmoins c’est un très gros classique qui mérite d’être écouté pour les quelques titres cités plus haut qui valent le détour, et pour le côté symbolique marquant la naissance d’un groupe à part.

A lire aussi en GRUNGE :


PEARL JAM
Binaural (2000)
Grunge




MAD SEASON
Above (1995)
Album hors du temps, hors du commun... des mortels


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
   PUPPETSUCKER

 
   (2 chroniques)



- Kurt Cobain (chant, guitare)
- Krist Novoselic (basse)
- Chad Channing (batterie)
- Jason Everman (guitare)


1. Blew
2. Floyd The Barber
3. About A Girl
4. School
5. Love Buzz
6. Paper Cuts
7. Negative Creep
8. Scoff
9. Swap Meet
10. Mr. Moustache
11. Sifting
12. Big Cheese
13. Downer



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod