Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Phantom Blue, Bonafide, Liv Sin

CRUCIFIED BARBARA - In The Red (2014)
Par GEGERS le 13 Octobre 2014          Consultée 2935 fois

Un patch ! Quel groupe, en 2014, offre un patch pour accompagner l'édition limitée de son nouvel album ? Existe-t-il encore, en cette ère tristement postmoderne, des artistes qui, lorsqu'ils déboulent sur scène, s'étonnent du foisonnement de vestes à patchs parmi les membres du public ? Il faut bien reconnaître que la tradition s'est un peu émoussée. Mais en y réfléchissant bien, le patch est une métaphore, bien sûr. Ce petit bout de tissu que soigneusement, presque religieusement, vous fusionnez avec votre cuir ou votre jean, c'est un petit peu de l'âme de l'artiste que vous emportez avec vous, comme un signe d'allégeance, un gage de fidélité.

Un petit cadeau qui pourrait sembler superflu, car le public français est resté fidèle au Hard Rock rageur des CRUDIFIED BARBARA depuis que le groupe a posé pour la première fois le pied sur notre territoire, il y a quasiment dix ans. Car c'est bien en France que les quatre Suédoises ont connu la première fois le goût agréable, doux-amer du succès, des salles surchauffées, des publics qui en redemandent. Tout cela grâce à un premier album aux allures de véritable déflagration sonore, sorte de MOTÖRHEAD actualisé et survitaminé, en version féminine. Si les réalisations suivantes laissaient parfois craindre une évolution de carrière à la KORITNI (lassante à force de trop sillonner le territoire et par manque de variété dans les compositions), le groupe est toujours parvenu jusqu'à maintenant à retomber sur ses pattes, à maintenir l'intérêt tout en restant fidèle à ses profondes convictions artistiques.

Jusqu'à ce "In The Red" qui change la donne. CRUCIFIED BARBARA n'est pas taillée pour les petites salles de Province. Le groupe devrait avoir droit à la Garden Party de l'Elysée, à la tête d'affiche du Hellfest, aux grandes arenas impersonnelles. Car le voilà, enfin ! Tadaaaaaaaaaaa ! L'AL-BUM DE LA MA-TU-RI-TÉ !

Les Suédoises ont pris leur temps pour le concevoir, c'est un fait, mais elles n'ont pas démérité jusque là. De même, ce "In The Red" n'est pas foncièrement différent des réalisations passées du quartet. Simplement, il y a là ce petit plus auparavant absent, cet ingrédient supplémentaire qui rend l'ensemble savoureux à s'en décrocher la mâchoire. Il s'agit, c'est une évidence, d'un ensemble de choses. Le groupe, tout en conservant son enthousiasme juvénile, semble avoir fait grandir son Hard Rock en même temps que les donzelles ont pris de la bouteille. Il y a de la rage, du brut de décoffrage, c'est une composante essentielle de la musique des Suédoises, qui frappent fort d'entrée avec un "I Sell My Kids For Rock'n'Roll" qui nettoie bien les esgourdes. Mais il y a aussi une énergie plus retenue, plus sombre aussi, qui offre à l'album une durée de vie conséquente et un fort goût de reviens-y. Comme plus chiadées, les mélodies font la part belle aux riffs marquants, bien sûr, mais aussi aux harmonies de guitares ("Lunatic #1"), porteuses d'une dimension supplémentaire. Le single, "Electric Sky", mid-tempo énergique, est le symbole d'un groupe solide sur ses appuis, qui assène son Hard Rock avec la certitude évidente de proposer un travail de qualité, ce qui est le cas avec ce titre à la rythmique envoûtante et au refrain très efficace. Sur "Do You Want Me", les harmonies font de nouveau le job sur une intro pas si éloignée d'un IRON MAIDEN, avant que les ambiances "dirty" Hard'N'Roll ne reprennent le dessus.

Les textes, surtout, semblent avoir fait l'objet d'une attention particulière. Si l'humour est toujours là ("I Sell My Kids...", irrésistible !), Mia Coldheart semble avoir eu à cœur d'aborder des sujets inédits pour le groupe. Sur "To Kill A Man", agressif et plombé, la chanteuse se fait la porte-voix de ces femmes violées, blessées, tombant sous les coups d'hommes faibles, car profitant de leur force, et se demande quel sentiment cela procurerait que de "tuer un homme". Un titre profond qui participe à renforcer l'impact global de la musique des CRUCIFIED BARBARA sur l'auditeur.

La seconde partie d'album soufre un peu d'un sentiment de redite, comme si le groupe avait lâché les chevaux jusqu'au morceau-titre "In The Red" puis se laissait voguer, se "contentant" d'assurer sur les acquis. Il faut néanmoins reconnaître que, si les derniers morceaux ne surprennent plus, ils restent en revanche d'une grande efficacité et n'ont rien à envier aux réalisations passées des Suédoises, preuve supplémentaire que cet album s'impose comme une sortie marquante dans l'histoire des quatre musiciennes. Futur album-étalon pour mesurer la qualité des réalisations futures des belles ? Sans aucun doute, car ce "In The Red" est LE condensé de Hard Rock rageur que les CRUCIFIED BARBARA préparaient depuis leur naissance à Stockholm il y a maintenant 16 ans. Les amateurs seront aux anges, et les curieux feraient bien de commencer par celui-ci ! Et en plus, il y a un patch...

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


SHAKRA
Moving Force (1999)
Les "hell" vètes s'affirment




AXXIS
20 Years Of Axxis - Official Bootleg (2011)
Putain, vingt ans...


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Mia Coldheart (guitare, chant)
- Klara Force (guitare)
- Ida Evileye (basse)
- Nicki Wicked (batterie)


1. I Sell My Kids For Rock N’ Roll
2. To Kill A Man
3. Electric Sky
4. The Ghost Inside
5. Don’t Call On Me
6. In The Red
7. Lunatic #1
8. Shadows
9. Finders Keepers
10. Do You Want Me
11. Follow The Stream



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod