Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK/DEATH SYMPHONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


DEMONIC RESURRECTION - The Demon King (2014)
Par MEFISTO le 18 Septembre 2014          Consultée 843 fois

Le secret métallique le moins bien gardé de Mumbai est de retour en cette bonne vieille année 2014 avec son quatrième album, le très accessible "Demon King".

Du Black Sympho classique surproduit, au son universel, qui pourrait aussi bien provenir du Royaume-Uni que du Canada, si on exclut les maigres références culturelles que le groupe saupoudre au compte-gouttes. Est-ce une faiblesse ? Nan, évidemment, car DEMONIC RESURRECTION a l'expérience pour nous égayer de longues heures durant, sans nous décoiffer (au contraire de la superbe pochette).

"The Demon King" est un disque qui suscite l'enthousiasme dès les premières écoutes, mais qui perd de son lustre par la suite. Il ne faut donc pas trop l'écouter, car on risque à la longue de se retrouver seulement avec des miettes à bouffer. Illogique non ? D'habitude, c'est le contraire, en tout cas, avec la majorité des albums. Mais les éclairs de génie sur la galette sont trop peu nombreux pour tenir la distance. Surtout que le synthé ne brise aucune certitude et que les soli, pas assez substantiels, n'arrivent pas à lier solidement les compositions.

DEMONIC RESURRECTION a bien entendu évolué depuis ses underground débuts et sa mutation se traduit principalement, outre cette production léchée qui évoquera les piliers du genre, par un côté Death dans les riffs. Ceci contribue évidemment à alourdir, mais surtout simplifier l'écoute de sa musique, qui, dansant sur le fil de fer, hésite à revenir à ses premières heures complètement Black Sympho. Ce « décalage » me dérange un brin, je dois l'avouer, même si je suis loin d'être puriste ; j'aime les mélanges de styles, tant que le résultat demeure de haut niveau. Ici, on tombe un peu dans la redite, la complaisance. Et pourquoi les Indiens sont-ils tombés dans le piège, comme un combo tel que CHTHONIC, par exemple ? Logique du marché, désir d'élargir ses horizons ? Pfff, je vous laisse philosopher.

On tient donc entre ses doigts déçus un effort « correct » de plus dans la planète Black Sympho. Je ne pense pas que mon podium soit suffisant pour permettre à DEMONIC RESURRECTION de se positionner parmi l'élite de la nouvelle vague, plus dans une seconde zone de qualité certaine. Les fans de Metal à synthé aimeront sans problème, mais ceux qui ont plus d'heures au compteur auront la désagréable impression d'avoir déjà surfé souvent sur ces quelconques nappes atmosphériques. Même le chant est connu, c'est dire, si on exclut les incursions de la voix claire qui peut faire plaisir de temps à autres.

"The Demon King" est l'opus qui devrait permettre aux Indiens de couper les fils qui les retenaient prisonniers de leur anonymat. Sauf qu'ils ne réinventent rien et c'est bien là un demi coup d'épée dans l'eau. Dommage, car un quatrième album est souvent le précurseur d'une carrière qui accélère... ou se dirige dans le mur.

Impossible d'aller plus haut que trois étoiles, même si on est une mini-coche au-dessus de "The Return To Darkness". On était en droit d'attendre mieux, comme le contenu de cette chronique, rédigée sans grande passion...


Podium : (or) "Death, Desolation And Despair", (argent) "Trail Of Devastation", (bronze) "Even Gods Do Fall".

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par MEFISTO :


BATTLE DAGORATH
Ancient Wraith (2011)
L'hiver infernal rarement mieux dépeint




WOLVES IN THE THRONE ROOM
Celestial Lineage (2011)
Comme les saisons qui passent...


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Sahil 'the Demonstealer' Makhija (guitare, chant)
- Jetesh 'mephisto' Menon (synthé)
- Nishith Hegde (guitare)
- Virendra 'viru' Kaith (batterie)
- Ashwin Shriyan (basse)


1. The Assassination
2. Facing The Faceless
3. The Promise Of Never
4. Death, Desolation And Despair
5. The Demon King
6. Architect Of Destruction
7. Trail Of Devastation
8. Shattered Equilibrium
9. Even Gods Do Fall
10. The End Paradox



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod