Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


AGAINST ME! - New Wave (2007)
Par CANARD WC le 9 Janvier 2014          Consultée 2763 fois

Cela fait maintenant plus de cinq ans que j’écoute cet album et que je tournicote autour du 5/5 sans oser vous l’imposer en pleine gueule. Comme si j’avais honte de coller la note parfaite à un album de Punk Rock, comme si fondamentalement j’avais au fond de moi du mal à admettre que le genre pouvait atteindre la perfection.

Pourtant, à chaque écoute de ce "New Wave", il n’en fait aucun doute : je décrète mentalement l’excellence. Mon désir de clamer, de hurler ses qualités revient à la charge, mais je ne sais finalement pas trop comment vous vendre la chose. Car l’exercice est bâtard : il y a de la Pop là-dedans (ne serait-ce que dans la structure des morceaux), du Rock aussi et une bonne louche de Punk, bien entendu. Mais entre le « pourquoi » et la conséquence directe, quelque chose m’échappe.

Peut-être est-ce tout simplement l’inspiration qui fait que "New Wave" va immédiatement se coller dans un coin de votre crâne, sans vous lâcher. Peut-être aussi sa diversité qui vous donnera tour à tour envie de vous dandiner, de serrer le poing, vous obligera à secouer la tête, à sentir l’émotion. AGAINST ME! n’est pas vraiment « in your face », ni dur, ni violent. Il ne sent pas vraiment non plus le compromis. Mon tout reste si peu compatible avec les credos du Punk, si éloigné du Metal également qu’en cette fin d’année 2013, bien des années plus tard je suis encore le cul entre deux chaises. 4/5 ? 5/5 ? Qu’est-ce qu’on fait alors ? Merde.

On l’écoute pour commencer.

On se rappelle que NOFX entre « fun » et énergie a fini par trouver un équilibre parfait, que BAD RELIGION a su tout nuancer à grand renfort de mélodies et d’émotions tout en restant fondamentalement Hardcore. Alors pourquoi pas AGAINST ME! ? Pourquoi pas une autre nuance ? Je ne sais plus.

"New Wave" est un autre grand écart périlleux, entre la Pop/Rock et le Punk, un pont si parfait qu’il semble naturellement évident. Pourtant, il ne l’est pas. Mais vraiment pas. Il faut des trésors d’interprétation et un inestimable sens de la composition pour rendre ce miracle possible, pour que tous les a priori finissent par s’envoler. Une seule solution : un album 100 % inspiré, sans déchet ni faiblesse. La perfection, pas plus pas moins. Une déferlante énergisante aussi, joyeuse et révolté, mélancolique et profonde.

Parfait, donc.
Pourquoi je m’inflige ce « cul entre deux chaises » en fait ?
Je ne sais plus.

Après cinq ans de tergiversations, tel Ponce Pilate livrant Jésus à la foule en furie, je vous lâche ici même cet album en lequel « je n’ai trouvé aucun péché » avec la note maximale itou. Libre à vous maintenant de le lapider ou de l’adorer. Mais en vérité je vous le dis : "New Wave" va rejoindre ma cohorte des albums parfaits, il ira se ranger non loin des "British Steel" et des "Powerslave" et autre "Master of Puppets" ; ne vous en déplaise. Quand un groupe est juste céleste l’espace de dix titres, pond le genre d’album qui change votre vision des choses, vous rend meilleur aussi, éclaire votre quotidien etc. Pourquoi hésiter ? Je ne sais plus.

"New Wave" porte bien son nom, il est l’album qui recouvre votre paysage personnel d’un nouveau filtre, vous ouvre à nouveau les yeux.

Tout le talent du groupe pourrait se résumer en un titre : « White People for Peace " a. Riff aux poings, ça défouraille comme il faut avec un zest d’indignation. En quelques secondes, AGAINST ME! fait voler en éclat la frontière qui sépare le Punk du Rock. Lignes de chant outrées rebondissent d’un bout à l’autre du titre (le propos est anti-guerre, rappelons-le) et donne des envies de saine rébellion, de « juste cause ».

Si cela ne vous « touche » pas, qu’à cela ne tienne, "New Wave" a de la ressource. Il vous donnera aussi envie de danser ("Stop"), de vous détendre, de sourire aussi ("Borne On The FM Waves"). Au cas où cela ne suffirait pas, AGAINST ME! a la délicatesse de se retirer sur un "Ocean" à se tailler les veines, un titre crépusculaire, grisonnant, déchirant. Le titre avance courageusement, évoque un tournant, on ravale sa mélancolie, on serre les dents pour mieux se quitter sur un final du fond du gouffre alors que quelques minutes auparavant on se trémoussait en remuant le bassin. "New Wave" vous abandonne trop subitement, l’album vous laisse orphelin, au bord de la route avec juste ce refrain en écho :

There is an Ocean in my soul
Where the waters do not curve


Après les montagnes russes, le tunnel, le trou et cette impression si rare dans "notre" musique d’avoir écouter quelque chose pour une fois de profond, de vrai. La vacuité qui vous étreint à la fin de l’album, vous dicte alors de vous resservir, vous oblige, vous condamne à vous en repaître. À l’infini, à l’excès. Pour tout oublier, la douleur comme le plaisir.


Note : 5/5 (et ouais)


Morceau préféré : "The Ocean"
Morceaux qui tuent : tous les autres

A lire aussi en PUNK par CANARD WC :


RANCID
Let's Go (1994)
"When I got the music, I got a place to go"




RANCID
... And Out Come The Wolves (1995)
Last Night A Rancid Skeud saved my Life (oh oh)


Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
  N/A



- Tom Gabel (voix, guitare)
- James Bowman (guitare, chœurs)
- Andrew Seward (basse)
- Warren Oakes (batterie)


1. New Wave
2. Up The Cuts
3. Thrash Unreal
4. White People For Peace
5. Stop!
6. Borne On The Fm Waves Of The Heart
7. Piss And Vinegar
8. Americans Abroad
9. Animal
10. The Ocean



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod