Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2013 War Master
2015 Hallowed Ground
 

- Style : Niviane
- Membre : Cage, Lizzy Borden, The Three Tremors , Witherfall
- Style + Membre : Eternity's End
 

 Site Officiel (628)
 Myspace (475)
 Chaîne Youtube (1209)

DEATH DEALER - War Master (2013)
Par ERWIN le 2 Septembre 2013          Consultée 5380 fois

C'est l'amitié entre deux hommes qui est à l'origine du supergroupe DEATH DEALER : à ma droite Sean Peck, chanteur des californiens de CAGE depuis un bail, à la voix proche de celle du grand Tim RIPPER, - ça vous positionne un frontman, n'est-il pas ? - A ma gauche, l'ultra shredder Stu Marshall, australien de son état, guitariste de DUNGEON et de PAIN DIVISION. Internet leur permet d'établir un solide rapport. La rencontre des deux partenaires début 2012 en Californie avec le monstrueux batteur Kenny "Rhino" Earl - MANOWAR, HOLY HELL- et le bassiste Mike Davies - LIZZY BORDEN, HALFORD - précipite la création du groupe. Stu propose alors à son idole de toujours - via le net, on peut finalement tous le faire aujourd'hui ! - Ross "The Boss" Friedmann, mythique guitariste New yorkais des DICTATORS, SHAKIN STREET, MANOWAR, ROSS THE BOSS BAND, etc de placer quelques soli sur des maquettes de chansons... Et voila notre Ross qui intègre le groupe avec sa bonhomie coutumière... Le second choix était KK Downing... Rarement on aura vu une telle réunion dans le Metal...

Mettez tout ça dans un shaker, mélangez avec énergie, et vous obtiendrez ce "Warmaster", à la pochette qui rappellera plus les comics tel l'Anihilateur des doyens de l'univers que le Death dealer de Joe Frazetta !
La musique est une forme de Power Speed sous amphétamines drivé par des guitares surpuissantes - sacrée production -, et dominé la voix tonitruante de Sean Peck. Inutile de dire que la section rythmique est loin d'être à la traîne, ça dépote sec. Les premiers compte-rendus de live décrivent d'ailleurs une véritable apocalypse sonique .

Vous voulez une preuve ? Lançons nous sur l'intro de ce premier album, l'éponyme "Death Dealer"... Des rythmiques très speed, mais nous sommes assez loin de la mélodicité du Spimélo, la faute à une manière beaucoup plus agressive d'envisager la musique, les guitares fusent de partout: un petit instant de recueillement devant les premiers duels de Stu et Ross, les deux sont aisément identifiables ... Mais parfaitement complémentaires : l'alliance de la virtuosité du Metal moderne et de l'agressivité si originale du Metal des eighties. C'est beau... Il fallait y croire ! Dans ce même état d'esprit "Triumph And Victory" clôt le skeud avec une maestria qui rappelle les grandes heures de gloire des sortie de Black dragon il y a presque trente ans, cette cavalcade rappelle EXXPLORER ou LIEGE LORD à leur meilleur, la débauche d'énergie est omniprésente, Rhino y est époustouflant de puissance. Et puis oui : les soli déchirent ! Pour moi le titre de l'album.

Avec "Warmaster", on entre sur les territoires du Thrash, un Thrash matiné d'une certaine dose de mélodique certes, avec à nouveau des interventions dantesques de Stu et Ross. Les cavalcade effrénées se succèdent avec réussite : "Curse Of The Heretic", ou "Liberty Or Death" qui rappelle certaines ambiances thrashy à la GRIP Inc. des Nineties. Sans oublier le bon gros Heavy traditionnel, ainsi "Hammer down" matraque à donf et "Wraiths Of The Wind" est écrasante avec de brefs et efficaces chœurs guerriers sur le refrain.

Il n'y a guère de place pour le repos de l'âme en ces contrées. Mais pour ceux qui en doutent, nous sommes très loin d'une quelconque main mise de Ross the Boss sur la musique. MANOWAR est à des années lumière, même si l'aspect épique des compositions est évident, voyez plutôt le refrain de "Never To Kneel". "Children Of Flames" est ensuite à la fois très épique et heavy, porteuse d'une tradition évidente. Les vingt ans qui séparent les deux guitaristes agissent en permanence pour le bien de la musique. Cette alchimie est même étrange par instant... Avons-nous d'autres exemples d'une telle alliance dans notre musique ? Pas sur...
Encore une superbe compo épique avec "Devil's Mile" et son introduction au synthé, les guitares y sont stratosphériques.

Bref, pour un premier album, ça déchire grave ! Il faut dire que tous ces grand professionnels n'en sont pas à leur coup d'essai. Malgré la différence d'age, Ross The Boss semble s'y éclater, et chacun dispose d'un espace égal pour s'exprimer. Une alchimie intéressante qui pourrait conduire ce nouveau groupe vers la reconnaissance. A suivre avec passion !

A lire aussi en POWER METAL :


BLIND GUARDIAN
The Bard Machine (2022)
Inédits et teaser pour 2023




HEAVENLY
Carpe Diem (2009)
Savourez le jour présent, savourez ce nouvel opus

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez






 
   ERWIN

 
  N/A



- Sean Peck (chant)
- Stu Marshall (guitare)
- Ross 'the Boss' Friedmann (guitare, clavier)
- Mike Davies (basse)
- Kenny 'rhino' Earl (batterie)


1. Death Dealer
2. Never To Kneel
3. War Master
4. Children Of Flame
5. Curse Of The Heretic
6. Hammer Down
7. Devil's Mile
8. Liberty Or Death
9. Heads Spikes Walls
10. Wraiths On The Wind
11. Judge Jury And Executioner
12. Triumph And Victory



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod