Recherche avancée       Liste groupes



      
SPEED METAL ACOUSTIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Helloween, Place Vendome, Unisonic
- Style + Membre : Supared

Michael KISKE - Past In Different Ways (2008)
Par GEGERS le 11 Juin 2013          Consultée 2272 fois

Il a du tout de même falloir un certain culot à Frontiers pour suggérer à Michael Kiske de réenregistrer les morceaux de HELLOWEEN dont il est l'auteur et le compositeur. Faire cohabiter, sur un même album, des extraits du superbe diptyque "Keeper of the Seven Keys" et des titres issus de "Chameleon" et "Pink Bubbles Go Ape", les deux albums les plus détestables et détestés du groupe, malgré une tendance à la réhabilitation, voilà qui nécessite d'en avoir une bonne paire. Faire se rencontrer "March Of Time" et "Goin' Home", c'est un peu faire se rencontrer "Bohemian Rhapsody" et "Born To Be Alive" : une incongruité doublée d'une aberration.

Il faut reconnaître malgré tout que, bien que bancal, "Past In Different Ways" fonctionne plutôt pas mal. Deux ans après un album éponyme tout bonnement risible, Michael KISKE reprend les mêmes et recommence, ne se séparant pas de son fidèle lieutenant le guitariste Sandro Giampetro. La petite équipe déshabille, dépouille, passe au DDT, une dizaine de compositions d'HELLOWEEN issues des albums précités, et tente tant bien que mal de reconstruire tout cela à la sauce acoustique. Le résultat est finalement à la hauteur des morceaux originaux : parfois très réussi, souvent poussif et sans intérêt.

L'intérêt majeur de cet album reste la voix de Michael Kiske, qui livre une performance exceptionnelle. En évitant de se perdre dans des vocalises suraiguës agaçantes, le chanteur propose une prestation carrée et fait montre d'une technique intacte. Impossible ainsi de ne pas frissonner à l'écoute des grandes envolées qui émaillent "A Little Time", un des meilleurs moments de l'album. Le chanteur constitue bien évidemment l'attrait principal d'un album qui séduit néanmoins également par la présence d'une guitare acoustique omniprésente et dont le mixage avantageux lui confère un son net et rond, qui permet d'apprécier à sa juste valeur la prestation de Giampetro. Bien que plus discrets que ceux adoptés par HELLOWEEN deux ans plus tard pour leur "Unarmed" raté, les arrangements confèrent un nouveau visage à certains des titres ici présentés, à l'image de "We Got The Right", agrémenté de trompettes hispanisantes lui donnant un goût pas déplaisant de flamenco. Si "You Always Walk Alone" se voit le titre le plus chargé (violon, cloches et tout le toutim), il n'en est pas pour autant celui qui frappe le plus fort. On lui préférera les relectures convaincantes de la ballade "Your Turn" ou de "Kids Of The Century", tous deux tirés de "Pink Bubbles Go Ape". Le second, présenté dans une version mid-tempo expurgée de son riff horripilant, devient un titre fort sympathique et une véritable surprise.

Pour le reste, Michael KISKE ne fait que confirmer la sagesse populaire selon laquelle un mauvais titre restera un mauvais titre, quelque soit son habillage. On bouffe donc à la pelle des "I Believe", "In The Night", "Goin' Home" et "When The Sinner", ce-dernier agrémenté d'un habillage Disco-Folk assez déplaisant, qui ne parviennent pas à susciter ici l'intérêt. On en vient à apprécier le fait que KISKE n'ait pas été l'auteur de "Windmill", "Step Out Of Hell" ou "I'm Doing Fine Crazy Man", dont on ose imaginer le rendu sur cet album.

S'ajoute à cela une nouvelle composition, "Different Ways", ballade Pop Folk vomitive dans la droite lignée de l'album éponyme de 2006, une bleuette adolescente proche du ridicule avec son accordéon totalement hors de propos. Restent quelques bons moments à retenir, qui font de "Past In Different Ways" un album pas forcément superflu, mais pas vraiment nécessaire non plus. Un peu à l'image de la carrière solo de Michael KISKE, finalement.

A lire aussi en DIVERS par GEGERS :


DIE APOKALYPTISCHEN REITER
Der Rote Reiter (2017)
Une bien saine colère




DIE APOKALYPTISCHEN REITER
The Greatest Of The Best (2012)
Le dimanche, c'est bilan


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Michael Kiske (chant, guitare)
- Sandro Giampetro (guitare)
- Fontaine Burnett (basse)
- Karsten Nagel (batterie)


1. You Always Walk Alone
2. We Got The Right
3. I Believe
4. Longing
5. Your Turn
6. Kids Of The Century
7. In The Night
8. Goin' Home
9. A Little Time
10. When The Sinner
11. Different Ways



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod