Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK-ROCK-POP  |  STUDIO

Questions / Réponses (2 / 5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Helloween, Place Vendome, Unisonic
- Style + Membre : Supared

Michael KISKE - Kiske (2006)
Par GEGERS le 25 Mai 2013          Consultée 2750 fois

Michael Kiske n'a jamais aimé le Heavy Metal. Il faut bien se faire une raison. Michael voulait sans doute être un grand chanteur et un grand frontman, ainsi qu'un auteur-compositeur accompli. Un metalleux, certainement pas. À l'inverse d'un Renaud Hantson, rocker convaincu « forcé » à verser dans la soupe de la variété pour payer ses factures, le chanteur germanique semble pour sa part obligé de replonger dans l'univers Heavy alors que ses aspirations tendent plutôt vers la Pop Rock. Il n'y a qu'a voir le manque d'entrain avec lequel KISKE a fait la promotion de son dernier projet en date, UNISONIC, pour se rendre compte que le bonhomme n'est pas retourné au royaume de la distorsion par plaisir et véritable conviction. Le cheminement, empli de paradoxes et de contradictions, qu'a suivi le chanteur depuis son départ d'HELLOWEEN il y a maintenant 20 ans peut aujourd'hui prêter à sourire. Tout comme le présent album.

"Kiske" est pourtant l'album que Michael Kiske avait toujours rêvé de faire. Alors que les deux précédents comportaient encore quelques discrètes touches Rock, par la présence d'invités (Kai Hansen, Adrian Smith) où la construction même des morceaux, le troisième album du chanteur le voit renier en bloc ce que l'on croyait être ses racines musicales. Si l'on en croit les interviews accordées à la sortie de l'album, "Kiske" est pourtant l'album définitif du vocaliste, celui qu'il apprécie particulièrement de par sa volonté de s'accorder une totale liberté de création. L'aboutissement d'un chemin fait d'errances en somme, que Kiske résume en une phrase sur le morceau "Kings Fall", en pastichant la célèbre formule d'AC/DC : « It's a long way to the top if you DON'T wanna rock'n'roll ».

Après tout, pourquoi pas. KISKE aurait accouché d'un excellent album que l'on en aurait pas été mécontent. Finalement, qu'il y a-t-il de plus satisfaisant pour un auditeur que d'écouter un artiste à l'aise dans ses baskets et confiant en sa musique ? Seulement, cet album est un ratage complet. En voulant proposer un mélange entre Pop, Folk et Soft Rock, le chanteur se fourvoie dans un exercice pompeux, totalement dénué de personnalité et d'intérêt. Handicapé par une niaiserie affligeante dans les mélodies et les arrangements, "Kiske" n'est même pas un bon album de variétoche. Pourquoi pas tenter de s'accrocher à quelques mélodies sympathiques, à l'image de celle de "Hearts Are Free", agréable pièce Folk Rock agrémentée par la présence discrète mais notable d'une chanteuse compétente ? Cela fait, on s’aperçoit rapidement de la grande vacuité de cet album. Les tempi ne varient que rarement, les ambiances faussement mélancoliques et empreintes d'une candeur bien trop prononcée provoquent bien vite l'irritation, plus que l'adhésion. L'ensemble est niais et largement décevant, à l'image de l'horrible "Kings Fall", malheureusement représentatif de l'ensemble.

Fait étrange, alors que KISKE se voulait enthousiaste pour sa liberté artistique enfin retrouvée, cet album n'a pas connu de suite directe, le bonhomme préférant revenir au bercail, tout d'abord par le biais d'un album de relectures acoustiques de titres d'HELLOWEEN, puis par son intégration aux divers projets que l'on connaît. Un « one-shot » à ne recommander qu'à un ennemi ou à votre belle mère.

A lire aussi en DIVERS par GEGERS :


DIE APOKALYPTISCHEN REITER
The Greatest Of The Best (2012)
Le dimanche, c'est bilan




DIE APOKALYPTISCHEN REITER
Der Rote Reiter (2017)
Une bien saine colère


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Michael Kiske (chant)
- Sandro Giampietro (guitare)
- Fontaine Burnett (basse)
- Karsten Nagel (batterie)


1. Fed By Stones
2. All-solutions
3. Knew I Would
4. Kings Fall
5. Hearts Are Free
6. The King Of It All
7. Sing My Song
8. Silently Craving
9. Truly
10. Painted
11. Sad As The World



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod