Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Highlord, Projecto, Mesmerize
 

 Site Officiel (1731)
 Myspace (147)
 Chaîne Youtube (129)

SKYLARK - The Princess Day (2002)
Par BAST le 1er Décembre 2002          Consultée 4191 fois

Fer de Lance d’Underground Symphony, Skylark a pris pour habitude de sortir un album par an, aussi régulier qu’un métronome. Disponible dès 2001 en Italie, The Princess’ Day, cinquième album du groupe, est arrivé en France en 2002. Et c’est NTS/Wagram qui se charge depuis peu de la distribution des albums de Skylark, témoin du succès de plus en plus important du groupe chez nous. Un succès mérité puisque depuis leur second album, Dragon’s Secret, Skylark n’a jamais déçu, même si certains accusent le groupe de se contenter d’un certain immobilisme artistique. C’est vrai que la musique de Skylark ne change pas d’un iota, album après album. Mais c’est vrai aussi qu’il est agréable d’avoir à disposition un groupe qui, à chaque nouvel album, applique une recette maintes fois éprouvée et qui nous a déjà donné entière satisfaction.

C’est donc sans grosse surprise que se font les premières écoutes de Princess Day. On retrouve tout ce qui fait le sceau Skylark, à savoir des morceaux épiques bourrés de breaks, une batterie sur-vitaminée, des orchestrations à la pelle, des soli néo-classiques, le tout dominé par l’excellent chant de Fabio Dozzo, et composé par le très prolifique et inspiré Eddy Antonini. Les morceaux se suivent aisément et la plupart marquent sensiblement l’esprit. On retiendra surtout "I Will Cry Tonight" et son refrain épique, "Another Life" avec un break symphonique somptueux, "Rufus" sur lequel Folco Orlandini (Mesmerize) assiste Fabio Dozzo au chant ou encore le complexe "The Tragedy". Seul "Princess Of The Snow" est dispensable. Il s’agit de toute façon d’une version symphonique (et donc instrumentale) du morceau qui figurait sur Dragon’s Secret. La version originale était excellente tandis que celle-ci n’apporte pas grand-chose. L’ensemble de l’album est ultra mélodique, les enchaînements s’écoulent avec justesse et l’aspect fouillé des morceaux est un plus indéniable.

La production est caractéristique des groupes italiens (hormis Rhapsody et quelques autres). Issue des Zenith Studios, elle manque un peu de pêche et peu heurter les plus exigeants, surtout au niveau des orchestrations, parfois frustrantes. En contrepartie, cette production un brin particulière apporte une certaine originalité au son, un côté quelque peu baroque avec ces sons de clavier qui semblent venus d’un autre temps. Cet aspect baroque sied d’ailleurs à merveille au thème de l’album puisqu’il s’agit, dans la continuité des albums précédents, de narrer l’histoire du White Warrior dans un monde de Fantasy tout ce qu’il y a de plus classique.

The Princess Day est donc un très bon album qui ne décevra nullement ceux qui avaient adhéré aux productions passées du groupe. La scène speed mélodique est féconde mais Skylark saura sans problème tirer son épingle du jeu. Car ce qui différencie Skylark des autres groupes évoluant dans la même veine, c’est à mon sens les ambiances qui dominent la musique du groupe. Des ambiances qui charrient une certaine mélancolie et renforcent le côté épique de l’ensemble. Le clavecin, cher à Eddy Antonini, tient d’ailleurs une part très importante en cela. The Princess Day est peut-être un poil moins bon que leur album précédent, The Gates Of Heaven (avec un titre comme "The Heaven Church", chanté par Rob Tyrant de Labyrinth, il était difficile de faire mieux !), mais cela n’est qu’anecdotique.

Pour finir, sachez que The Princess’ Day est aussi sorti en version limitée à 5000 exemplaires. Il s’agit d’un digipack grand format qui permet de mieux rendre hommage aux talents de Luis Rojo, dont une œuvre a été choisie par les membres de Skylark pour illustrer leur album.

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par BAST :


KRUSADER
Angus (2009)
Entre Rhapsody et Angra




FELONY
First Works (2006)
Très bon heavy mélodique à la WUTHERING HEIGHTS


Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Fabio Dozzo (chant)
- Fabrizio "pota" Romani (guitare)
- Eddy Antonini (piano, synthé)
- Roberto "brodo" Potenti (basse)
- Federico Ria (batterie)


1. The Princess' Day
2. I Will Cry Tonight
3. Journey Through The Fire
4. Another Life
5. Rufus (intro)
6. Rufus (re-recorded Version Of "rufus" From Eddy's
7. Symbol Of Freedom (rufus Ii)
8. The Tragedy
9. White Warrior
- Bonus Track:
10. Princess Of The Snow (version Orchestrale)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod