Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (5)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : NaÐra [nadra], Sinmara, Carpe Noctem, Uada
- Style + Membre : Kriegsmaschine
 

 Site Officiel (870)
 Myspace (525)
 Facebook (495)

MGŁA [MGLA] - With Hearts Toward None (2012)
Par ZODD le 19 Janvier 2013          Consultée 5948 fois

Il arrive, de temps en temps, qu’un musicien Black Metal touche à la beauté. Bien que tous n’aient pas forcément choisi cet objectif (ce ne sont pas les adeptes de la laideur qui manquent), beaucoup de groupes, inspirés certainement par leurs idoles de Norvège, entreprirent la quête d’une beauté idéale, façonnée de paysages enneigés ou brumeux, de nostalgie et de souffrance, d’harmonie et de mélancolie. Dans cette grande croisade artistique, beaucoup se sont perdus en chemin, se condamnant à une éternelle errance dans les plaines de la médiocrité, une poignée d'artistes tout de même parvinrent à apercevoir leur but mais comme un mirage, sans jamais l’atteindre; enfin quelques élus arrivèrent, eux, à la toucher. Ces rares maîtres seront automatiquement (tôt ou tard) portés au titre de légendes, de Dieux, de culte dans le milieu du Black. On se souvient de l’arrivée si troublante de DRUDKH et de ses deux premiers albums, qui réveillaient avec ses légendes oubliées et ses aurores d’automne le Black Metal d’une longue période d’hibernation. Les cyniques et les détracteurs diront ce qu’ils veulent, mais le premier PESTE NOIRE reste un exemple suprême de beauté Black Metal dans toute sa triste splendeur. On aimera évoquer pour le chic les plus célèbres : le meurtrier coup d’estoc que portait "Transylvanian Hunger" à sa génération et les hypnoses sensibles de BURZUM.

"With Hearts Toward None", le deuxième album de l’entité polonaise MGLA, est, vous l’aurez compris, un de ces « beaux » albums. Groupe emblématique de la nouvelle génération Black Metal, MGLA nous prouve depuis 2005 son désir de vouloir aller de l’avant, de constamment progresser et de toujours produire une musique de plus en plus touchante, de plus en plus tranchante. "With Hearts Toward None", un des sommets évidents du Black Metal de 2012, doit donc sa grandeur et sa beauté à son sens inné de la mélodie déployé en véritables lames de rasoirs auditives. Les 7 remarquables pistes qui composent l’album font autant de bien que de mal, parcourent un panel d’émotion très large et ne tombent jamais dans le sentimentalisme facile. De l’Art avec un grand A, beaucoup de sang-froid, de sueur emboité par un savoir-faire de pro.

Mathématique jusqu’au bout (10 sur 10 en maitrise : l’erreur n’a pas sa place sur l’album), les époustouflantes harmonies de MGLA se consument en 40 minutes avec une justesse rare. On se laisse aspirer dans la densité de l’album comme on aimait se faire piéger par le BLUT AUS NORD ou le DEATHSPELL OMEGA de la bonne époque (choisissez celle que vous préférez, il y a le choix !). Un soin chirurgical est accordé à la production : la batterie, très naturelle, crée un immense vide que les guitares, sensibles et agressives, se tâchent de combler sans la moindre pause, couvrant un espace sonore vertigineux. A ce titre, "With Hearts Toward None" mérite d'être écouté sur des bonnes enceintes à plein volume pour un effet cathédral assuré. Le chant, posé et convaincu, accomplit aisément son travail de démolition lyrique et parfois plus, bien que les émotions se passent essentiellement dans l’excellent jeux de guitares. Cette voix rauque et ravagée qui semble nous venir d’un autre millénaire, est la dernière pierre portée à l’édifice esthétique de MGLA, qui prend sa forme la plus exemplaire dans les monstrueuses troisième et quatrième pistes (avant de se matérialiser de façon plus étendue ou moins dense sur le reste de l’album).

Les sobrement intitulées "III" et "IV" représentent à elles seules les deux facettes si addictives de l’album. "III" pour son lyrisme prométhéen et sa beauté formelle. Ce long titre épique parfaitement composé prend son envol lorsque le chant scande haut et fort, le plus clairement possible, les quatre mots du titre de l’album. Difficile de ne pas tomber sous le charme de ce splendide titre manifeste. "IV" est aussi impressionnant car il témoigne d’une lourdeur massive que le MGLA de "Groza" (son premier album, datant de 2008) ne se serait jamais permis. Mais que le choix de disséquer ces deux titres en particulier n’atténue pas l’intérêt que représentent les autres pistes de l’album. "With Hearts Toward None" se doit d’être apprécié dans son entièreté comme une œuvre intégrale et aboutie.

Après "Groza", déjà porteur d’une grâce sombre et complexe, MGLA touche enfin à la beauté. Je regrette cependant un léger manque d’audace dans la forme de l’album. Rien d’extravagant, de surprenant, inattendu dans ce disque sacrifié sur l'autel de la maîtrise. La chose la plus exotique que l’on retrouve sur WHTN est une outro/intro pluvieuse entre la piste 6 et 7. Rappelons-nous que les plus grands albums de Black Metal sont très souvent des œuvres fragiles ("Filosofem" perdra toute sa crédibilité en un simple argument anti-ambient), déséquilibrées (tant "Blood Fire Death" que "Transylvanian Hunger" possèdent tout deux leur moments forts et leurs moments faibles) et surtout remplis de folies (comme le titre éponyme du plus célèbre album de MAYHEM).
"With Hearts Toward None" est de loin la plus belle manifestation du Black Metal cette année et il exercera sur vous une fascination très éprouvante. Terminons sur un petit extrait de la poésie désenchantée de ces si habiles polonais :

"Never surrender
Never retreat
In this the weapons
are our very lives
Fuck hope and godspeed"

A lire aussi en BLACK METAL par ZODD :


SVARTIDAUƉI
Flesh Cathedral (2012)
Esthétique nouvelle

(+ 2 kros-express)



UNGOD
Circle Of The Seven Infernal Pacts (1993)
Was ist das Black Metal???


Marquez et partagez




 
   ZODD

 
   PERE FRANSOUA

 
   (2 chroniques)



- Darkside (batterie)
- M. (chant, guitares et basses)


1. I
2. Ii
3. Iii
4. Iv
5. V
6. Vi
7. Vii



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod