Recherche avancée       Liste groupes



      
METALCORE PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (373)
 Myspace (195)

HYPNO5E - Acid Mist Tomorrow (2012)
Par ENENRA le 15 Avril 2012          Consultée 3835 fois

Raah HYPNO5E... Le genre de découverte fortuite que je dois à NiME. Lors de ces après-midi où tu te surprends en train de naviguer d'album en album, sans fin, la bave aux lèvres et les yeux avides. Allez savoir comment je suis tombé sur la chronique de mon ancienne compatriote Lotus, quasi-rien ne pouvait m'y mener à part la discographie du groupe de Tägtgren. Bref, depuis ce jour je fus assez fasciné par leur musique, jusqu'à ce que je choppe leur premier album pour une bouchée de pain, en occasion. Et que je le chronique quelques années plus tard en ces pages. A peine la chro express publiée qu'on me souffle à l'oreille qu'un nouvel album est bientôt disponible. Bam! Pre-order, bave abondante et tout le tralala.

Déjà, chose qui frappe à première vue c'est bien l'artwork et le layout de la chose. Enfin on comprend (à peu près) ce qu'il y a sur la pochette et dans le livret ! D'ailleurs le groupe a pris une direction soudainement très typée "arty". Les photos du livret font penser à des polaroids et sont emplies de nostalgie et très fortes émotionnelle-ment parlant, leur teinte rosée n'est pas étrangère à tout cela. Il est donc naturel de se demander si la musique du groupe s'est donc, elle aussi, fait plus polie, plus rangée, moins torturée.

Une chose est sûre, le son de HYPNO5E s'est modernisé. La guitare stroboscopique au bout des trente-cinq premières secondes ne viendra pas me contredire, tout comme la production plus claire et moins massive, plus clinique en un sens. Allez savoir si le fait d'avoir enfin signé sur un label (les petits gars de Klonosphere) n'a pas influé sur ce côté des choses. Les guitares moins massives sont ici plus incisives et le son est beaucoup moins lourd et plus aérien, même dans les moments les plus rapides et rythmés. On pensera même au Djent par moments (rares mais à noter).

Bien que le groupe reste fidèle à son caractère originel très agité, il n'est plus aussi fou qu'avant. Exit les changements de rythmes à gogo (et encore ce n'était pas non plus la foire), ici on a surtout le droit à un Metalcore Progressif qui développe pas mal d'ambiances sans forcément changer de vestes toutes les minutes, il développe un tantinet plus son discours, laisse les compositions s'aérer et prendre en consistance avant de changer de sujet.

Sans révolutionner la musique, HYPNO5E nous propose encore une fois un son assez atypique et très mouvementé, bondissant même, bien plus que leur premier album qui jouait plus du côté massif et bulldozer de la force. Fidèle à lui-même il passe avec aisance de passages calmes et planants à d'autres beaucoup plus colériques (voire même un peu dépressifs sur l'énorme "Story Of The Eye") et, même si l'impact est moindre que sur le premier opus, le tout reste très bien ficelé à défaut de vraiment se renouveler.

Niveau samples, rien n'a changé, le groupe reste encore une fois amoureux de ce genre de petites incartades. Au programme encore du lourd, en vrac et au hasard : Jean Cocteau avec un de ses dialogues dans son second long métrage "La Belle et la Bête", un poème de Gérard de Nerval, un autre de Bertolt Brecht, du Camus... bref encore une belle brochette pour un résultat tout sauf prétentieux comme peuvent encore le dire certains.

En sortant un album constitué de 9 morceaux, le groupe aura bien caché son jeu. Car il n'y a en réalité que cinq titres. On retrouve en effet pas moins de trois titres divisés en plusieurs parties. Par exemple "Gehenne", qui comporte des paroles en Espagnol, en a trois ! Une d'introduction, plus calme, avant que les deux suivantes ne viennent labourer votre salle d'écoute (mon dieu le début de la Part 2!) et transformer votre quartier en un no man's land où l'homme est seul et l'air sec. S'ensuivent les deux parties de "Brume Unique Obscurité", morceaux finaux qui terminent l'album d'une très belle façon, la première partie très calme cède la place au dernier titre instrumental et bien que plus riffesque, tout aussi beau.

Au final HYPNO5E revient avec un produit pas dégueulasse du tout. Néanmoins, la durée de vie de ce disque sur votre platine sera surement plus faible que celle du premier album. L'effet de surprise n'y est plus ? Manque de pêche ? Pourtant les passages bien jouissifs ne manquent pas. Vraiment. En définitive, c'est typiquement le genre d'albums qui fait (très) plaisir une fois de temps en temps mais à écouter en boucle... rude. Alors bon, légère déception quand même, et note sévère au tournant. L'écoute au casque reste encore très recommandée.


Pour que tout soit consommé, pour que je me sente moins seul, il me restait à souhaiter qu'il y ait beaucoup de spectateurs le jour de mon exécution et qu'ils m'accueillent avec des cris de haine. - Albert Camus

A lire aussi en AVANT-GARDE :


CARNIVAL IN COAL
Viva La Vida (1999)
Metalcore progressif




HYPNO5E
Des Deux L'une Est L'autre (2007)
Métal hypnotique et déroutant

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   ENENRA

 
  N/A



- Emmanuel Jessua (chant, guitare)
- Jonathan Maurois (guitare)
- Gredin (basse)
- Thibault Lamy (batterie)


1. Acid Mist Tomorrow
2. Six Fingers In One Hand She Holds The Dawn Part I
3. Six Fingers In One Hand She Holds The Dawn Part Ii
4. Story Of The Eye
5. Gehenne Part I
6. Gehenne Part Ii
7. Gehenne Part Iii
8. Brume Unique Obscurité Part I
9. Brume Unique Obscurité Part Ii



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod