Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


LORD BELIAL - Revelation : The 7th Seal (2007)
Par BAST le 29 Janvier 2009          Consultée 558 fois

Huit albums au compteur en presque quinze ans de carrière et seulement trois chroniques sur NIME. Etrange que LORD BELIAL recueille si peu d’attention lui qui a pourtant sorti une merveille de black mélodique, « Enter The Moonlight Gate » puis un successeur un cran moins marquant, « The Unholy Crusade ».
Vous me direz, « si t’es pas content, il ne tient qu’à toi de mettre un terme à cette injustice » et je vous répondrais « vous n’avez pas tort ». Voila d’ailleurs l’une de mes résolutions 2009, compléter la discographie du monstre suédois.

En attendant, quelques lignes sur « Revelation » et le retour d’un LORD BELIAL inspiré qu’on avait perdu de vue à compter de la sortie du brouillon « Angelgrinder », celui-là même qui avait marqué la volonté des suédois de s’éloigner du black épique chargé d’atmosphères pour s’engager sur un chemin davantage rugueux.
Et après trois albums alternant le bon et le moins bon, témoins d’atermoiements agaçants, voila enfin un longue durée de qualité.

« Death Cult Era », par exemple est une petite merveille de black ambiancé, entre une basse inspirée, des riffs accrocheurs et un refrain qui prend aux tripes. « Enter The Moonlight Gate » n’est vraiment pas loin. Tout comme sur « Gateway To Oblivion », du reste, morceau qui débute doucereusement avant de monter en puissance, comme l’éveil pâteux d’une bête redoutable. Le reste de l’opus est à l’avenant, même si je trouve deux ou trois longueurs disséminées çà et là, comme si les suédois n’avaient pas réussi à rogner le superflu. Le caractère pompeux des débuts, probablement, qui ressurgit par moments.

Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un album de très bonne facture, riche d’instants intenses et prenants. Le retour aux sommets de LORD BELIAL pourrait-il finalement avoir lieu ?

Note : 3,5 / 5

A lire aussi en BLACK METAL par BAST :


MEPHISTOPHELES
Songs Of The Desolate Ones (1999)
DISSECTION avec les choeurs de BLIND GUARDIAN




OLD MAN'S CHILD
In Defiance Of Existence (2003)
Black metal


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   BAST

 
   (2 chroniques)



- Thomas Backelin (chant, guitare)
- Niclas Pepa Andersson (guitare)
- Anders Backelin (basse)
- Micke Backelin (batterie)


1. 7th Seal
2. Ancient Splendor
3. Aghast
4. Death As Solution
5. Unspoken Veneration
6. Death Cult Era
7. Vile Intervention
8. Gateway To Oblivion
9. Unholy War
10. Black Wings Of Death
11. Grievance



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod