Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Seyminhol
- Style + Membre : Julien Damotte
 

 Site Officiel (311)
 Myspace (280)
 Chaîne Youtube (284)

AWACKS - The Third Way (2006)
Par JEFF KANJI le 11 Mars 2018          Consultée 257 fois

2002 marque un gros changement dans l'univers d'AWACKS ; la formation auvergnate accueille deux nouvelles recrues et non des moindres, au sein de son effectif. Stan W. Decker, davantage connu aujourd'hui pour son colossal travail graphique, qui a illustré de nombreux excellents albums de ces dernières années, remplace Éric Tixier à la basse et va énormément apporter aux compositions du troisième album, insérant contrechants, walking basses et passages lead ("Waterfall"), sans parler de son impact dans l'écriture de la musique et des textes.

C'est aussi l'arrivée de Nach, jeune claviériste inconnu de la scène… Et on se demande bien pourquoi ! Ce gars est un virtuose, ramenant ses influences DREAM THEATER-iennes voire PAIN OF SALVATION-esques dans la musique du combo. Il fait une démonstration de force dès l'ouverture "Rêve", alternant mesures composées, leads fulgurants et parties de piano classique de haute volée.

Le groupe a perdu un ami David Dudziak, considéré comme le sixième AWACKS et "Vivre Sans Lumière" lui est dédié. Le livret de l'album lui accorde une place toute particulière, et "The Third Way" ressemble à un nouveau départ pour les Français. AWACKS avait bien le cul coincé entre le Heavy à la EDGUY (grosse influence de Crock le chanteur, toujours présente sur un titre comme "Halfway To Infinity") et le Prog, et c'est avec ce disque et sous l'impulsion de ses nouveaux membres que le groupe va définitivement imprimer sa patte.

Le Metal Prog de "The Third Way" c'est l'alternance français et anglais sur des compositions fouillées qui n'hésitent pas à faire péter le compteur (plus de six minutes de moyenne, voire quasi dix minutes pour "La Haine Et La Souffrance", l'une des pièces maîtresses de cet album qui n'en manque pas), et aussi un songwriting qui s'est considérablement acéré en quatre ans. Si l'identité du groupe transparaît au travers du chant si particulier de Crock, du jeu de guitare assez Rock de Steve et de ses chorus planants, et des baguettes de François, proche de son modèle Simon Phillips, les compositions sont ici très fortes pour la plupart, et les mélodies ultra efficaces.

Pas mal d'hymnes sur ce troisième opus où les titres en français se démarquent positivement. Curieusement, AWACKS aura choisi "Timecurve / Warcurse" pour son premier clip. On en vient presque à regretter que le groupe ait choisi sur "Resilience" d'opter pour un chant intégralement en langue de Shakespeare, même si le résultat sera tellement probant qu'il sera compliqué de résister, là où le 50/50 prévaut sur "The Third Way". Si je conseillerais son successeur pour découvrir le groupe, il serait stupide de passer à côté de cette perle de Metal prog made in France, dans le haut du panier de ce millésime (qui comprenait aussi d'excellentes sorties de HEAVENLY, HYADNINGAR, YRKOON et MANIGANCE).

A lire aussi en METAL PROG par JEFF KANJI :


VANISHING POINT
Embrace The Silence (2005)
Ça valait bien ses cinq ans d'attente




TRIOSPHERE
The Road Less Travelled (2010)
Chef d’œuvre Prog des 2010’s


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
   JEFF KANJI

 
   (2 chroniques)



- Nach (claviers, backing vocals)
- Crock (vocals)
- Steve (guitars)
- François (drums)
- Stan-w D (basse, backing vocals)


1. Rêve
2. Out Of Nowhere Intro
3. Halway To Infinity
4. Vivre Sans Lumière
5. Waterfall
6. La Haine Et La Souffrance
7. Timecurve Warcurse
8. Everything Is Nothing
9. S.o.s.
10. My Secret Place



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod