Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK ATMOSPHÉRIQUE  |  STUDIO

Commentaires (4)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


MARE COGNITUM - Phobos Monolith (2014)
Par MEFISTO le 17 Novembre 2014          Consultée 5482 fois

Comme tout sous-genre métallique, le Black Atmosphérique a évolué avec le temps. Il y a une époque où on ne jurait que par SUMMONING car il recréait avec force et splendeur l'univers épique de Tolkien. Mais les épées, champs de bataille et braves épopées ne pouvaient monopoliser une scène underground montrant un tel potentiel. Les montagnes, les tempêtes, l'espace infini, les introspections, les émotions diverses, les concepts flous souvent à la limite de la folie, le lyrisme, tous ces concepts se sont révélés d'excellentes sources d'inspiration pour ces centaines de musiciens Black Atmo. Certains osent sortir du modèle classique en y injectant du Folk, du Doom, voire du Post-Rock/Shoegaze, multipliant ainsi les possibilités déjà incalculables amenées par cette désormais large famille métallique.

Ce boom créatif a permis au Black Atmo de rejoindre plus de fans, qui ont maintenant une panoplie de portes pour pénétrer dans cet univers bigarré. Les cavernes côtoient les forêts enneigées, les étoiles se coltinent aux méandres de l'âme, pour accrocher quiconque a envie de planer, de se recueillir les yeux fermés et de frissonner devant autant de beauté. Oui, car il n'y a que le Black Atmo pour donner autant de choix d'ambiances. Tellement, que bien des groupes osent varier les « sous-sous-genres » Black Atmo dans le même album, passant de la clarté la plus totale à la plus noire des compos, du délire véloce à la violente procession. Ainsi, on évitera de comparer facilement des groupes, car même si plusieurs s'inspirent de la galaxie, le traitement peut être hyper différent dans les subtilités du jeu, le rythme aussi, les atmosphères surtout. Il faut parfois se forcer, mais ça en vaut la peine et ça nous permet de mieux comprendre les artistes imaginatifs, dont les comparaisons sont le pire ennemi.

MARE COGNITUM donc, one-man band du Californien Jacob Buczarski, est ici en vedette avec son troisième album en quatre ans. Vous dire que j'ai été touché par son travail est une formulation bien faible, car tout ce que j'adore en Black Atmo, Buczarski me le donne sur un plateau d'argent et le sublime : de la puissance, de la sensibilité à fleur de peau, du gras, de l'envolée poétique, du riff sanglant et par-dessus tout, de la beauté pure et simple. Trouvez-moi un autre style qui vous envoie tout ça à la gueule ! MARE COGNITUM y arrive sans peine et contribue, à sa façon, à confirmer que les Américains ne sont plus depuis longtemps que des thrasheurs ou coreux invétérés. Ils sont capables, comme n'importe qui, de créer du Metal subtil, multicolore, poignant et moderne.

Buczarski synthétise en 49 minutes célestes ce que la majorité des groupes Black Atmo essaient de créer : une créature brute dans un emballage doré. On a chaud et on a froid sur "Phobos Monolith", on s'envole vers les astres ou on se débat dans la vase, on rage sur la production imparfaite ou la voix en retrait un instant, et puis l'instant d'après, on s'en contrefiche parce que le zico nous peint un nouveau tableau empreint de fraîcheur. Et la palette est très large, mes amis.

On se croit parfois marchant sur la surface lunaire, d'autres fois accroché la tête en bas dans un cachot, à la merci d'un tueur sans pitié. On se prend parfois du lourd à la PORTAL et d'autres fois du Shoegaze éblouissant et mélancolique à la ALCEST, on marivaude dans le mystère d'un ORANSSI PAZUZU ou on se fait transpercer par des flèches nostalgiques à la PANOPTICON. Ce spectre aussi large que le monde entier vous pousse à une ouverture d'esprit salvatrice et vous approvisionne en surprises, ce que, encore une fois, seul le Black Atmo de cette teneur peut imposer à un degré frôlant l'excellence. MARE COGNITUM est grand, complexe, merveilleux, n'a pas peur de cogner dur pour ensuite panser les blessures.

On nage bel et bien dans une mer de connaissances ici, sur la Lune, à l'ombre du monolithe de Phobos. Car MARE COGNITUM offre plus qu'un voyage, un dépaysement, il nous paie une expérience multi sensorielle hors du commun qui nous élève à un niveau insoupçonné. Préparez-vous à jouir en apesanteur, à visiter l'immensité, ce que le créateur de ce disque voulait essayer de décrire... sans tomber dans les clichés style guerre des étoiles ou suffocation en dérive dans l'Espace. C'est aussi ce qui rend MARE COGNITUM fascinant : l'habileté avec laquelle on peut remplir un champ lexical de mots et d'images (par exemple, pluie de météorites) qui sortent du concept de base. Ça, c'est aller au-delà de ses propres frontières et c'est amener l'auditeur ailleurs, dans une autre dimension.

Pas de podium, les quatre longues pièces de ce "Phobos Monolith" n'ont pas besoin de classement, car elles s'égalent, se complètent, forment un carré d'as indivisible. Ensemble, elles se matérialisent en monolithe bien ancré dans une croûte solide résistant aux lézardes du temps. Dans bien des années, "Phobos Monolith" se tiendra fier et droit, tel un monument, un hommage au génie de Jacob Buczarski. D'ailleurs, le musicien est le seul à qui j'ai envoyé un courriel de félicitations en 590 chroniques sur NiME...

Fans de Black Atmo, de Metal et de musique de grande qualité, plongez dans la MARE COGNITUM avant que votre cerveau n'en pâtisse !

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par MEFISTO :


WODENSTHRONE
Loss (2009)
Beauté sublime




PANOPTICON
Autumn Eternal (2015)
Après l'hiver, l'automne.


Marquez et partagez





Par MEFISTO




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Jacob Buczarski (tout)


1. Weaving The Thread Of Transcendence
2. Entropic Hallucinations
3. Noumenon
4. Ephemeral Eternities



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod