Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80


MAIDEN mania, MAIDEN plein le cul
Par CANARD WC
Le 27/07/2008
Le 29 Juillet 2008 par DARK SCHNEIDER

Ah IRON MAIDEN et moi...c'est toute une histoire.

IRON MAIDEN est le groupe qui m'a fait découvrir le metal : un jour de 1992, j'ai 12 ans, un pote me passe la cassette de The number of the beast, première écoute...la méga claque! J'ai aussitôt succombé. Aujourd’hui encore, MAIDEN reste mon groupe number one! Je les adore toujours autant, ce sont des dieux pour moi, mais je ne suis jamais resté uniquement focalisé sur eux, ayant une soif de connaissance insatiable en matière de hard/metal.

A cette époque, MAIDEN était certes un nom connu, mais j'étais un néophyte. J'ai adoré ce groupe pour la musique, point barre...et autour de moi, mon entourage métalleux se limitait à une ou deux personnes. Au collège, puis au Lycée, dans les 90's, écouter MAIDEN...c'était la honte!! Ni plus ni moins! Ecouter METALLICA, SLAYER ou surtout PANTERA ça passait plutôt bien, mais MAIDEN c'était quand même un peu la risée, le groupe kitch et has-been par excellence. Je ne l'ai pas toujours très bien vécu. Dépité je fus en 1996 quand je côtoyais de nouveaux fans de metal adeptes d'ANGRA, HELLOWEEN, STRATOVARIUS et qui crachaient allègrement sur MAIDEN, je ne comprenais pas, sans MAIDEN ces groupes n'existeraient pas. Je le savais, eux ne voulaient rien entendre. Difficile d'être fan de MAIDEN à cette époque, vraiment, surtout que l'ère Blaze Bayley n'arrangeait pas les choses. Puis il y a eu 1999, le retour de Dickinson et Smith (un vrai guitar héro tellement sous-estimé!!), et ce fameux concert du 9.9.99 où j’étais présent…quel souvenir ! Le plus beau de ma carrière de fan de metal. J’étais évidemment extrêmement heureux de voir le très grand impact de cette reformation entérinée par un excellent Brave new world en 2000.
Depuis, les metalleux ont tissé leurs toiles sur internet. J’y rode sérieusement depuis fin 2002, et effectivement MAIDEN est un groupe de metal adulé. Quel soulagement pour moi ! Moi qui en avait pris plein la gueule au bahut !! Enfin je trouvais que le groupe était reconnu à sa juste valeur.

Tout ça pour dire, que peut-être on en fait trop aujourd’hui sur MAIDEN, mais je ne saurais en tenir rigueur au groupe. Ca me fait surtout infiniment plaisir.
Cela ne m’empêche pas de vénérer JUDAS PRIEST, d’être un fan d’ACCEPT, de grandement apprécier les premiers MANOWAR. Mais bon, ces groupes n’ont pas les armes pour lutter contre MAIDEN. MANOWAR n’est plus rien de ce qu’il était à l’époque de Ross the boss, 20 ans déjà quand même. JUDAS PRIEST a connu un break trop important dans les 90’s, et la période Ripper a donné ce que l’on sait. ACCEPT a splitté depuis bien longtemps. Ces deux groupes ont d’ailleurs cédé aux sirènes du « grand public », du « commercial » oserais-je dire, comme MEGADETH et d’autres, ce que MAIDEN n’a jamais fait. MAIDEN est plus facile d’accès ? pas forcément. JUDAS PRIEST a toujours écrit des titres mainstream tout au long de sa carrière, visant le marché américain qu’il a même su mieux conquérir que MAIDEN d’ailleurs. Idem pour ACCEPT (là par contre, le marché US n’a pas vraiment pris).
En 2006, MAIDEN sort A matter of life and death, disque anti-consensuel au possible. Des compos étirés en longueur, de l’épique en veux tu en voilà, on est loin des hits à la Aces High qui ont contribué à faire ce que le groupe fut dans les 80’s. A sa manière MAIDEN a pris des risques, et l’a totalement assumé sur scène. Et la régularité à laquelle ils sortent des albums, font des tournées, font que le groupe occupe forcément le devant de la scène, reléguant tous ses « concurrents » derrière.

MAIDEN c’est avant tout un sens de la mélodie unique. C’est la Harris’ touch, immédiatement reconnaissable entre mille. Et c’est ça que j’adore chez eux, leur sens de la mélodie exceptionnelle. MAIDEN a une patte unique. Ce groupe n’est pas novateur, ne l’a jamais été comme de toute façon la plupart des grand groupes des 80’s, mais il a transcendé bon nombre de choses initiées dans les 70’s. C’est leur force. Si leur style a fait école, ce n’est pas pour rien.

Bref, la « MAIDEN Mania », ça ne me dérange pas outre mesure, pour moi c’est juste une reconnaissance parfaitement justifiée. Et puis en France, ça ne concerne réellement que le net. J’ai moi aussi eu une expérience scandinave, et il est vrai que là bas, en Suède, c’est d’un tout autre niveau, très impressionnant.

Ce qui me dérange le plus là dedans, c’est le fait que bon nombre de fans de MAIDEN ne me semblent pas y connaître grand-chose d’autre en matière de Heavy metal traditionnel. Et cela me désole. Je me trompe peut-être, mais c’est souvent l’impression que j’ai eu en parcourant des forums consacrés au groupe.

Quant à Somewhere in time, si je pouvais, je lui mettrais un 6/5. Peut-être mon album préféré tout groupe confondu, tout simplement (et bizarrement il m’a fallu plusieurs années avant de l’apprécier à ce point).


MAIDEN mania, MAIDEN plein le cul
Par CANARD WC
Le 27/07/2008
Le 29 Juillet 2008 par JULIEN A.

C'est clair que la Maiden Mania, y'en a marre !
CANARD dit moi quelle dope prends-tu ? Je veux la même chose ! Peut-être vis-tu en Suède ou en Norvège où la MAIDEN Mania ressemble certainement à ce que tu décris mais putain en France il ne m'a pas semblé, ou alors j'ai hiberné, que MAIDEN soit partout en première ligne.
Les fans de MAIDEN, peut-être plus que ceux d'autres groupes (c'est mon avis) sont très fervents, et alors ! Vaut-il mieux des chiffes molles ? Pas sûr...
Le côté facile d’accès que tu mets en exergue est à relativiser, je pense ? Je ne les ai jamais vus avec Charly et Lulu, et puis merde « Only the good die young » ce n’est quand même pas « Tata Yoyo » d’Annie Cordy ! Que MAIDEN soit un groupe mélodique et qu’il compose des mélodies accrocheuses tout à fait d’accord, mais le groupe ne va quand même écrire des morceaux qui iraient à l’encontre du style musical qu’il affectionne juste pour te faire plaisir ?
Les jugements que tu portes sur les membres du groupe sont des plus subjectifs comme ceux que tu portes sur les albums d’ailleurs à moins que tu ne prétendes détenir la vérité universelle, dans ce cas c’est une autre histoire. Au fait c’est toi qui parlais de subjectivisme, je crois …
Quant au côté marketing du groupe. Je suis d'accord avec toi, c’est un des points fort du groupe mais sincèrement connais-tu beaucoup de groupes qui durent aussi longtemps surtout dans le style que pratique MAIDEN uniquement grâce à leur génie marketing ?
Une chose est sûre, c’est que MAIDEN a eu le génie marketing de ne jamais chercher à plaire à tout prix au maximum de gens. Contrairement au groupe de Steve Harris, METALLICA (Black album), MEGADETH (Risk et bien avant), et JUDAS PRIEST (Turbo) pour faire court, ont tous cherché à séduire le grand public avec plus ou moins de succès. Ces groupes que j’adore aussi, ont répondu aux sirènes du business en leur offrant un album très très grand public. Si tu le peux, cites-moi un album studio similaire dans la discographie de MAIDEN ?
Alors peut-être que tu apprécies MAIDEN sans plus, libre à toi. Mais à quoi rime cette provocation gratuite ?
Pour ceux qui veulent en connaître plus sur MAIDEN, je leur conseille de fréquenter le site maidenfans.com.


MAIDEN mania, MAIDEN plein le cul
Par CANARD WC
Le 27/07/2008
Le 29 Juillet 2008 par CHOCAPIC

Tien, cet édito me rappel l'épisode Nirvana de The Marginal.

De l'acharnement bête et méchant, tout ça parce qu'on se prend pour le moins con et qu'il y a toujours ce malheureux groupe que tout le monde aime que pour une fois on arrive pas à savoir pourquoi. On cherche à comprendre en gueulant partout que c'est de la meeeeeeerde en exposant des arguments bidon reflétant un subjectivisme exacerbé voulant se faire passer pour une vérité générale.

Pourquoi Maiden ?
Prenons le peuple de base fan de Maiden. Forcément, il n'écoute que ça. S'il n'écoute pas du Priest ou du Accept, c'est parce que c'est trop hard rock pour lui et pas assez mélodique, construit, cinématographique je dirais même. Quant à Black Sabbath, avec leur zique éponyme, arrêtez de rêver en pensant que ça va devenir le plus grand groupe de tout les temps. C'est tout simplement hors de portée des 9/10 des gens.
Et puis Manowar bah...des ricains lustrés (si si, ils brillent, regardez les pochettes) hurlant à la mort qu'ils sont meilleurs que les autres tout en se tripotant...normal que ça marche moins bien...

En ce qui concerne mon opinion, j'aime plutôt bien Maiden, mais pas pour les singles typés Aces High et compagnie. C'est plus pour des pistes du style de Phantom of The Opera, Sign of The Cross, Seventh Son, Alexander the Great, To Tame a Land. C'est magistral, sans défaut, on sent le génie derrière. Chacune des pistes épiques de Maiden est un voyage. Et peu importe que la structure soit simpliste, tant qu'on peu s'y croire, le but est atteint. (Et puis, Alexander, j'ai vu plus simpliste, c'est bourré de break à n'en plus finir)
Et c'est ça qui plait dans cette chanson, le côté théâtral et too much qui fait qu'il est "l'un de ces si précieux morceaux qui restent à jamais gravés dans votre mémoire en vous rendant totalement transcendé à chaque écoute." (Renaud Strato sur Burnt Offerings d'Iced Earth). C'est la philosophie du metal mélodique. Ça prend aux tripes et c'est ça qu'est bon.

Les conséquences d'une telle philosophie de "chaque album se réduit à sa piste de 10 minutes à la fin", qui a énormément de succès dans le metal, sont que, encore aujourd'hui, n'importe quel groupe de Speed nous sort (ou essaye) une chanson de ce genre, voir plusieurs, sur tous leurs albums et même ailleurs dès qu'ils le peuvent, et ceci montre que...c'est ultime comme truc. J'sais pas, on peut pas leur retirer ça. Sans Maiden on n'en serait resté à Motorhead pour le restant de notre vie.
Chaque piste est dosée parfaitement. Ce qu'il faut d'accroche pour plaire facilement, ce qu'il faut de complexité pour plaire à long terme. Moi ça m'inspire plus de l'admiration que de l'énervement.

Donc si tout le monde vénère Maiden, si c'est en effet souvent le premier groupe qu'on écoute, c'est parce que c'est marqué partout que Maiden, y'a rien de mieux. Et pourquoi dit-on que Maiden, y'a rien de mieux ? Déjà parce qu'il l'a prouvé de 82 à 88, ensuite parce qu'il a amené dans le Metal tout le côté mélodique et épique qui était totalement inexistant avant. (si y'en a un seul qui me contredit en citant Stairway to Heaven sérieux je fais un carton)
En gros, non seulement Maiden invente quasiment tout ou presque, mais il se paye le luxe de sortir 4 ou 5 album parfait à la suite, d'avoir des singles qui tue du genre d'Aces High et des pistes à tiroir hallucinantes comme Phantom et Sign of the Cross, tout le monde y trouve son compte. Qui peut ne pas être heureux, a part les frustrés de la vie qui font exprès de faire le contraire des autres car c'est la classe ?

Pourquoi vient-on critiquer un groupe qui a pratiquement tout réussi dans tous les domaines, y compris se faire plein de pognon grâce à leur gloire passée en fin de carrière ?
Moi je dit pas "plein le cul", je dit "respect total" ! Réussir à faire du commercial avec un truc comme Matter of Life & Death, c'est sacrément impressionnant.

Mais bref, restons dans la musique. Faut savoir faire la différence entre aimer une chanson et reconnaître ses qualités. Les qualités d'une chanson vont pousser d'autres petits génies de 15 ans à fonder des groupes de cinglés quelques années plus tard, parce qu'ils ont entendu du Maiden et que ça leur a donné quelques idées, au hasard Kai Hansen et Michael Weikath, qui nous ont fait les 2 Keepers, chose non négligeable donc, la qualité d'une zique est ainsi très intéressante sur beaucoup de point (le côté objectif, comme on dit).
Alors que le fait d'aimer une chanson...c'est pas réellement discutable, voir l'édito Soundtrack of my Life, première fois de ma vie où je vois des gens discuter de leurs goûts sans s'interposer. Ces gens y expliquent, que quand ils écoutent leur soundtrack, ils sont heureux.

Et pour beaucoup de gens, c'est ce qu'il se passe avec Maiden, parce que la musique est intense. Comme l'a dit je sais plus quel commentaire, la musique se partage mais se vit d'abord surtout seul. Le partage n'arrive qu'après.
Maiden remplit ces deux critères, aussi bien objectifs que subjectifs. Un début de réponse ?

Enfin bref, moi de toute façon, la Maiden mania, ça me fait plus plaisir qu'autre chose. Le groupe géniteur est adulé par des gamins 30 ans après sa formation. Dans d'autres domaines on aurait dit "c rapsodi ka inventé lé doubl croch", mais là, on laisse à Maiden ce qui est à Maiden. Chose très rare, et qui me rassure énormément sur le public metal.

J'exagère peut-être, mais je pense que Steve Harris est un dieu qui à réussi à faire du metal le seul et unique domaine artistique où une œuvre est aussi bien appréciée par les boulets que par les connaisseurs.

M'enfin bref, je vais m'arrêter là. J'ai pas posté pour défendre mon groupe préféré, je suis plus branché extrême, mais tout de même, un peu de respect pour le padre, surtout sur un webzine paraît-il spécialisé dans le metal mélodique.






MAIDEN mania, MAIDEN plein le cul
Par CANARD WC
Le 27/07/2008
Le 28 Juillet 2008 par AERONTH

Ha ha ha !

En voilà un édito qui met un GRAND coup de pied dans une fourmilière qui l'a bien cherché.
Ben oui, je suis du même avis, donc je dis que c'est un bon édito. La prise de partie, c'est aussi bête que ça.

Je sens à travers ces propos une certaine... désillusion ? Celle de voir qu'en 2008, l'héritage des 20 ans de heavy qui ont précédé Painkiller se résume en une adoration de IRON MAIDEN, qui réunit je ne sais combien de centaines de milliers personnes à Paris pour un "Back In Time", alors que tout le reste semble sombrer dans l'oubli.

Si je devais en donner la raison, je dirais que IRON MAIDEN est le groupe de heavy qui se rapproche le plus de ce qu'on voudrait éviter en écoutant un genre un peu marginal tel que le métal : la variétoche gnangnan et formatée.

Ben oui. IRON MAIDEN, c'est une très bonne recette de grand-mère qui n'a finalement rien de gastronomique. IRON MAIDEN, c'est aussi un groupe qui était chez EMI dès son premier album.

Et moi aussi j'aimerais toucher un mot à tout ceux qui les surestiment !
La paire Smith/Murray n'a pas le talent des Downing/Tipton, Dickinson n'a pas la voix de Halford (ou encore Dio), ni le talent d'un frontman tel que Byford (ou encore - et toujours - Dio), et la basse de Harris n'est pas plus présente sur The Number Of The Beast que l'était celle de Butler sur Heaven And Hell (1980!), ou celle de Hill sur Stained Class (1978!!).

Mais bon. Ce n'est pas le fait de condamner IRON MAIDEN en 2008 qui va changer quoi que ce soit à la chose, ni de dire qu'avec le recul, c'est JUDAS PRIEST qui est LE heavy. (Je le dis haut et fort, et je l'assume.)

IRON MAIDEN, mauvais ? Non. Peut-être juste un bon groupe très surestimé. Mais j'ai l'impression que c'est le Monde d'aujourd'hui qui veut ça. Il faut UN leader qui fasse se lever les foules, et les autres autour qui se partagent les miettes. D'autant plus que là, on tenait un groupe dont la politique marketing s'apparentait à celle d'une artiste de pop internationale, donc tout baigne.

Et voilà. IRON MAIDEN est le plus grand groupe de heavy au monde, et il subsiste heureusement des fanzines qui vont faire à un Heaven And Hell, un Defenders Of The Faith ou un Strong Arm Of The Law, les même éloges qu'à un Somewhere In Time. Et ça fait quand même chaud au cœur.


MAIDEN mania, MAIDEN plein le cul
Par CANARD WC
Le 27/07/2008
Le 28 Juillet 2008 par MOURNERLAMENT

Totalement d'accord avec l'edito. D'ailleurs, la Iron Maiden mania cela me fait passer à une autre mania, celle de Rhaposdy. Je trouve que l'on a toujours surestimé ce groupe , il suffit de jeter un oeil à la discographie de Rhapsody sur NIME pratiquement que des 5/5 ! Je ne comprends vraiment pas cet engouement. Rhaposdy c'est épique? Ecoutez donc un peu Thy majestie, ils nous offrent de l'epic avec un grand E eux! Iron maiden et Rhaposdy ont un point commun : ce sont des adeptes de la facilité.


MAIDEN mania, MAIDEN plein le cul
Par CANARD WC
Le 27/07/2008
Le 28 Juillet 2008 par NABOMOUETTE

Je ne rajouterai pas grand-chose à cet edito, vu que je ne connais pas grand chose de MAIDEN (juste "Brave New World", que je trouve très bon, et "7th Son", que je n'aime pas du tout, désolé pour les puristes), mais pour moi c'était plutôt un groupe mort et enterré, tout comme MANOWAR ou METALLICA (j'aurais dit aussi JUDAS PRIEST s'il n'avaient pas sorti "Nostradamus"), en plus j'ai jamais beaucoup accroché. Alors certes, on a des fans de la première heure qui gardent la nostalgie et les moments de leur vie liés à ce groupe, mais de là à le garder pour référence ultime du metal... désolé mais ça a été mille fois dépassé depuis !
Mais c'est dire le mysticisme qui entoure Bruce & cie que de voir que NiME leur accorde un édito, comme quoi même un vieux chiffon oublié peut encore faire jaser et provoquer 25 commentaires en deux jours ; alors Canard, je suis plus ou moins d'accord avec ton analyse, mais c'est vrai qu'il vaudrait mieux les oublier et regarder ce qui se fait de vraiment bien aujourd'hui. Tournez la page !

(Et décidément, je suis encore de l'avis de Wendek, ça doit être un double de moi-même...)


MAIDEN mania, MAIDEN plein le cul
Par CANARD WC
Le 27/07/2008
Le 28 Juillet 2008 par DARKTEMPLAR

"Meilleur groupe de Metal ? MAIDEN. Evidemment.
Meilleur bassiste du monde ? Steve HARRIS. Bah oui.
Meilleur Frontman ? Brousse Dick-in-Son. Sans blague.
Guitariste le plus sympa ? Dave Murray. Ah ouais, il est sympa le Dave.
Plus belle coupe de cheveux ? Jannick GERS. On peut pas le laisser sans récompense çuilà."

Les gens qui disent ça n'y connaissent rien. A l'époque quand j'étais fan de Slipknot (l'un des premiers groupe de metal que j'ai connu) je croyais que c'était le meilleur groupe de metal de tous les temps et qu'on pouvait pas les égaler...

Sinon, je pense qu'ils ont un succès mériter, mais que c'est les fans qui en font trop.


MAIDEN mania, MAIDEN plein le cul
Par CANARD WC
Le 27/07/2008
Le 28 Juillet 2008 par BLACKSHEEP

Salut les zombies du crépuscule,
J’aime bien Maiden, mais j’aime bien aussi cet édito anti Maiden mania.
De toutes façon, je ne pense pas qu’en 2OO8 on puisse parler de Maiden mania.
Si Maiden mania il y a eu, ce fut en 1984/85, depuis, ce groupe essaie de recréer l’évènement, mais c’est de la nostalgie, du revival.
La fraîcheur a disparue il y a bien longtemps, juste après le Live After Death original.
Iron Maiden est complètement passé à côté des années 9O,
Fear Of The Dark est le plus mauvais album du groupe, son écoute m’a toujours été presque douloureuse.
Le deuxième album que j’ai du mal à écouter, est Somwhere in time, justement à cause, entre autre, du péplum ridicule «Alexander the Great » Je trinque à ta santé, canard !

Pour ma part, je me suis mis sérieusement au métal juste après 86, grâce à Ozzy et Deep Purple, et Maiden était déjà sur le déclin, justement à cause de l’album « Somewhere » Donc je n’ai pas trop alimenté le moulin Maiden, j’avais d’autres chats à fouetter. (J’ai quand même pris mon pied sur Seventh Son, j’avoue)
En 95 le X factor réussissait l’exploit d’atterrir direct dans les bacs à soldes, Steve Harris a du s’en bouffer les couilles !

En 2000 plus personne n’attendait plus rien de Maiden, il y avait même Gamma Ray qui faisait du Maiden mieux que Maiden avec son semi-parodique Powerplant.
Et pourtant ils sont revenus, avec Bruce et les trois gratteux, pas de routine, il fallait faire ses preuves à nouveau, comme n’importe quel groupe, et ils ont ainsi retrouvé un peu de fraîcheur, ainsi je me suis mis à m’intéresser vraiment à Maiden qu’à partir de l’an 2000, ça redevenait un groupe excitant…

Et si ce n’était qu’un groupe Anglais de métal mélodique comme un autre ? Avec pour seules originalités, des ambiances cinoche de série B, un chanteur « grande gueule » une Rythmique « Tagada » omniprésente et de jolies parties de guitare en « double mélodie » ?

Après, le côté « Football Music », la ferveur des Fan/ Supporters, c’est marrant, c’est du cirque, mais je comprends qu’on puisse trouver ça gonflant, le gros beauf n’est pas bien loin. Mais de là à parler de nouvelle « Maiden mania », je suis pas certain, surtout comparé aux années 80…

Pour conclure, le mauvais goût a toujours fait partie de la stratégie Maiden, ainsi ils ont gagné un édito signé Canard, et un long commentaire de votre serviteur, mince on s’est encore fait baiser…


MAIDEN mania, MAIDEN plein le cul
Par CANARD WC
Le 27/07/2008
Le 28 Juillet 2008 par MYLORDANGUS

"Pas besoin d’aller bien loin pour constater le subjectivisme que le groupe draine"

Je suis d'accord que Iron Maiden dispose d'une fanbase plutôt acharné, mais le subjectivisme va aussi dans l'autre sens, à en juger par ton edito. Il est clair qu'un autre groupe aurait pu avoir la même place qu'eux, mais en aucun cas ils ne l'ont volée. Il n'y a qu'à voir la période bénie du "Number Of The Beast" à "Seventh Son Of A Seventh Son"... Combien de groupes ont pu sortir des albums de heavy metal qui fédéraient autant?? D'ailleurs, on dit parfois que si Black Sabbath a créé le heavy, Iron Maiden lui a donné ses lettres de noblesse.
Et je n'écoute pas Iron Maiden pour faire "evil" (siouplait arrêtez de croire que tous les jeunes métalleux n'écoutent que du Slipknot pour faire rebelle c'est vraiment lourd). C'est plutôt parce que leur musique est simple et efficace et aussi fédératrice. C'est du heavy metal quoi.

Alors, oui le groupe est marketing (enfin ça reste du heavy metal, faut pas exagérer). Mais quel groupe ne l'est pas?? Regarde la réintégration de Rob Halford au sein du Priest. On sent une histoire de gros sous là dedans... et alors?? Du moment que ça fait plaisir aux fans et que la musique est là, je ne vois pas le mal. Iron Maiden comme les autres ont le droit de vouloir vendre plus de disques, mais si vraiment ils ne voulaient faire qu'un groupe de marketing, ils n'auraient jamais joué de heavy metal.

Et pour "Somewhere In Time", ben oui je mets 5/5 que veux tu, si j'aime ce disque, et que je lui trouve des qualités évidentes, je ne vais pas me priver, au même titre qu'un "Sad Wings Of Destiny" ou qu'un "Painkiller".

Donc j'adore Iron Maiden, mais au même titre que Judas Priest ou Accept. Après tout, si un néophyte débutera avec la vierge de fer, un vrai connaisseur saura qu'il existe de nombreux groupes qui les égalent (je ne vois pas par contre en quoi ils les dépassent...). Franchement je préfère que quelqu'un écoute Iron Maiden plutôt que la radio et son formatage....


MAIDEN mania, MAIDEN plein le cul
Par CANARD WC
Le 27/07/2008
Le 28 Juillet 2008 par GOUNOUMAN

Héhé, amusant de lire ce qu'à pu écrire le canard en prenant MAIDEN pour cible, car moi-même, je me suis souvent posé la question fatidique, "Pourquoi eux et pas un autre ?", le Heavy Metal des années 80 ne manquant pas de légendes à mon goût (j'écoute bien plus souvent Manowar ou Accept, perso.)

Au risque d'être parjure, si je vais au Wacken cette année, ce n'est pas particulièrement pour eux (bon j'avoue, je serais fier de pouvoir dire "je les ai vus !"), je ne possède aucun album original d'eux (alors qu'apparemment, tout fan de Metal au sens large doit pouvoir largement combler cette lacune), et il n'y a qu'une vingtaine de chansons que je connaisse vraiment bien (Brave New World, Powerslave restent des albums que j'écoute avec plaisir, cependant).

Et bien l'édito fournit quelques bonnes réponses, quant à ce succès et cette surmédiatisation : l'imagerie, le charisme, la régularité, le marketing... Ca aide, hein ?

Moi, mon groupe de Heavy Metal préféré, c'est SABATON. Ils n'ont rien inventé, et peu nombreux seront ceux qui comprendront ce choix et me soutiendront face à toutes ces "légendes du passé". M'enfin, le Heavy a beau être fédérateur et collectif, il se vit personnellement. Ca colle au coeur, ça cloue sur place, ou ça laisse froid, et ça ne passe pas.

Alors pourquoi MAIDEN et pas un autre ? Et bien pourquoi pas, après tout... Au final, voici un mythe, une machine rodée qui tient encore très bien la route et qui ne ternira pas l'image du Metal, au sens large encore une fois.

Après, bien sûr que leurs groupies et adorateurs en font trop, mais cette démesure bon-enfant fait aussi partie du jeu... Non ?


MAIDEN mania, MAIDEN plein le cul
Par CANARD WC
Le 27/07/2008
Le 27 Juillet 2008 par WENDEK

Moui...je disagree à nouveau, perso.
Déjà, de Maiden, je connais que "Brave New World" et j'aime bien, certes (alors que je crois qu'il fait partie de ce que tu nommes des "bouses"), mais ça va pas plus loin.
Quant à ce que tu dis sur Maiden...en fait, tu participes à leur jeu, en un sens : tout le monde en parle, que ce soit en bien ou en mal, et c'est ça qui maintient la popularité: regardez le (regrettable) cas Cindy Sanders. Si ce groupe n'a rien d'exceptionnel (et j'avoue que le dernier Judas Priest m'apparaît bien supérieur, notamment en terme d'ambition, tout simpement), pourquoi en parler tout le temps? Plutôt que de taper sur un groupe que tu n'apprécies pas tant que ça, pourquoi ne pas, à la place, faire l'éloge de ceux que tu adores et qui sont méconnus ou mésestimés?
J'admets ne pas comprendre ce déversement gratuit de bile, dans un manque total de constructivité. Moi (j'ai l'impression que je fais égocentrique, là ), je préfère largement parler des groupes que j'adore plutôt que de passer mon temps à descendre Maiden, SOAD ou même Tokio Hotel.


Et au passage, magnifique la généralisation sur ceux qui se mettent au Metal, genre le seul truc qui peut pousser un jeune à écouter du Metal, c'est l'envie de faire r3b31Z et d'écouter un disque avec des têtes de mort pour faire peur à maman. Ça me semble un brin simpliste...


MAIDEN mania, MAIDEN plein le cul
Par CANARD WC
Le 27/07/2008
Le 27 Juillet 2008 par VåLTHORD

Fantastique édito canard !

Mais bon, sur Stockholm il y a deux semaines, alors que Maiden y jouait le soir même, environ une personne sur 10 avait un t shirt du groupe, ce qui est assez hallucinant en fait.

Donc bon moi Maiden je les trouve pas super, jamais trouve ça fantastique, je préfère en général les reprises des groupes de black de leurs titres (enterrez moi vivants si vous voulez)... mais bon, voir a quel point ça peut être fédérateur, ça les excuse grandement au final.

L´argument d´autorité dira-t-on.


Merci quand même de remettre les pendules à l´heure.


Underground et Mainstream : deux univers distincts
Par ONCLEGUUD
Le 02/07/2008
Le 20 Juillet 2008 par FALLEN-ANGE-HELL

Je suis totalement d'accord avec NABOMOUETTE (et donc avec Oncleguud).
Commençons par le commencement...
Est-ce que l'on aime la musique d'un groupe, ou un groupe?
Il y a beaucoup trop de "metalleux" qui aiment des groupes parce qu'il est connu et qu'ils n'osent pas se démarquer (car être "metalleux", c'est déjà beaucoup...pour eux). Je n'ai pas beaucoup d'expérience dans le metal, mais je sais déjà que pour vraiment aimer le metal, il faut être ouvert(e) d'esprit. J'ai commencé à aimer le metal avec Evanescence, Nightwish, Linkin Park... Et je peux vous dire que quand j'entendais mon frère écouter Children of Bodom ou Deathstars, ça me dégoûtait déjà. En écoutant du black j'ai pensé que ce n'était pas de la musique, car pour moi musique voulait forcément dire "mélodies" à l'époque (époque pas si lointaine...). Et je n'avais pas pensé à écouter du black mélodique, tout simplement car je pensais que cela n'existait pas !
Mais je ne m'attendais pas à écouter Are You Dead Yet de Children of Bodom, et d'avoir envie de l'écouter en boucle par la suite. (Pourquoi je raconte ma vie ? Bref... passons)
Aujourd'hui je viens ici, chaque fois que j'en ai l'occasion et je regarde des noms de groupes que je ne connaissais pas, j'écoute, je télécharge (...). Et puis même si je n'aime pas forcément au début, je réécoute, j'essaie de percevoir les différentes "voies", et au final j'aime... J'aime écouter de nouveaux groupes, qui ne sont pas forcément connus. Après on me demande "c'est quoi comme style de metal ?" je leur réponds d'aller voir par eux-même. Car je pense que le style n'a aucune importance, pour ma part j'écoute vraiment tous les styles.
Bref, si vous êtes encore en vie après avoir lu mon racontage de vie (est-ce que ce que j'ai dit a vraiment un rapport ?), bonne journée !
Bloody Kiss =)


Le déclin du metal ?
Par CANARD WC
Le 10/02/2008
Le 18 Juillet 2008 par NABOMOUETTE

Hum, on reconnaît bien dans cet édito un "vieux de la vieille", qui a écouté du metal toute sa vie, en connait un rayon, mais au fond, reste attaché à ses premières amours. Mais c'est parfaitement normal !
Cela dit, je me permet d'apporter mon avis sur cette prétendue "mort du metal". En effet, je suis ce qu'on pourrait appeler un enfant de la "nouvelle génération" de chevelus : je n'ai jamais écouté un disque de Led Zep' en entier, pas plus que d'Anthrax ou Motörhead, j'ai découvert Maiden y a quelques semaines, et j'étais même pas né quand Metallica a abandonné le thrash... Et pourtant, avant la mise en garde du Canard, j'ai jamais eu l'impression que le metal déclinait depuis 3 ans que j'en écoute !
Quoi ? La scène décline ? Les groupes des années 2000 sont pas à la hauteur ? C'est du délire, justement on retrouve des jeunes groupes excellents, et ce dans divers sous-genres - ce qui constitue une première, on n'a plus que du thrash et du hard rock - : death (un genre toujours vigoureux, regardez simplement la scène lyonnaise !), speed/sympho (Sonata, Requiem, Rhapsody, Amethys et tant d'autres, même si ça commence aujourd'hui à se mordre la queue), folk pagan (Eluveitie, Turisas, sans compter la florissante scène russe), doom/goth (The Old Dead Tree reste le meilleur exemple, un futur géant !),... Bref moi je n'ai jamais ressenti de manque avec les groupes actuels.
Pour ce qui est de la multiplication des releases, c'est vrai qu'aujourd'hui tout le monde peut sortir une démo enregistrée dans sa cave, et que ça devient dur de repérer les bonnes sorties. Et ça, c'est du avant tout au monde du disque, qui recherche la rentabilité plus que la qualité, et c'est tout l'univers du metal - j'exclus les soupes neo-core à la Evanescence ou Linkin Park - qui en bave. De toutes façons, avec le recul, ça va se décanter, et seuls les meilleurs resteront dans l'histoire.
Comme ça, dans 20 ans, on pourra parler du renouveau salvateur du début du siècle, et on dira "Ah ! c'était le bon temps !" en chiant sur les groupes de 2028. Et pis merde, ici on n'est jamais content !


Le déclin du metal ?
Par CANARD WC
Le 10/02/2008
Le 15 Juillet 2008 par LOUVOIR

Je pense également que le metal actuel n'a rien à envier à celui d'il y a 30 ans.
Certes il y a eu de grands groupes en ces années fastes.

Mais bon, je pense que quand ils auront disparu, ce ne sera pas pire. Au contraire même. Les nouvelles productions des "vieux" du metal ne sont vraiment pas à la hauteur de ce qui a fait leur réputation (exception faite du dernier Judas Priest pour ma part).

Et finalement, on ne retient que peu de groupes parmi ceux-ci. Combien ont été oubliés ? Combien n'avaient pas l'envergure suffisante pour perdurer ? Ça n'a pas empêché certains groupes de sortir les chef d'œuvres que nous connaissons tous.

Alors oui, aujourd'hui, presque tout le monde peut enregistrer une démo dans son garage. Oui, nous sommes envahis par les releases d'une foultitude de groupes plus ou moins talentueux. Et parmi ceux-ci, il devient difficile de dénicher la perle rare. C'est en partie pour cela que je consulte régulièrement ce remarquable site :-)

Le fait est que le metal, avec les années 2000, est entré de plein pied dans le monde de la grande distribution. Du coup, on a deux grands types de comportements.
Les premiers font tout pour rendre leur musique "easy-listening". On a donc droit à une production ultra lisse, des riffs simplistes mais entraînant, des refrains facilement mémorisable, des structures redondantes, etc.
Les seconds refusent complètement cette voie et font tout pour rendre leur musique inaudible, arguant du fait que leur but n'est pas de plaire au grand public, mais à quelques initiés (flattant ainsi l'égo de l'auditeur), seuls capables de voire l'immensité de leur talent.

Il s'agit bien entendu ni plus ni moins, dans un cas comme dans l'autre, que d'une stratégie marketing.

Mais entre ces deux extrêmes, il existe un certain nombre de groupes qui font leur musique sans trop se poser de questions et qui méritent toute notre attention d'auditeur. Bien sûr, ils sont fortement influencés par leurs aînés. Il leur est difficile de le nier tellement cet héritage est palpable.
Mais certains parmi ceux-ci ne font pas que reproduire bêtement la musique des années 70-80. Certains osent des mélanges incertains, avec plus ou moins de réussite. Et c'est là qu'est l'issue à mon humble avis. S'enfermer dans un genre mène désormais à une impasse. Le metal, pour survivre, doit s'ouvrir encore plus à la musique développée en parallèle.

On ne peut rien inventer de plus dans le metal, car tout a déjà été dit (et de quelle manière !). Mais c'est vrai de tous les styles de musique qui ont un peu vécu (en rock, en rap, que fait-on de nouveau?).
L'avenir de toutes les musiques existante réside dans leur mélange, leur entrelacement, leur fusion...
L'avenir de la Musique avec un grand M réside dans les expérimentation en tout genre dans le but d'initier un tout nouveau style qui ne ressemblera que peu à tout ce qui existe actuellement. Mais laissons cela au futur.

Commentaires :  1 ...<<...<... 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod