Recherche avancée       Liste groupes



      
GOREGRIND/DEATH  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique grindcore
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2011 Scrotal Recall
 

 Myspace (371)

GRUNT - Scrotal Recall (2011)
Par DARK MORUE le 16 Août 2012          Consultée 2929 fois

Vous trouvez pas que ça manque quand même pas mal de Goregrind dans ces pages vous ? Bon, c'est un peu normal pour un site à la base orienté spimélo symphonique, mais va falloir quand même aller y remédier. Même si ça emmerde tout le monde (niark niark).
Et pour ça rien de plus facile, direction la République Tchèque, et en particulier le label référent Bizarre Leprous, enseigne experte avec un catalogue des plus fournis et goûteux en gerboulades diverses et variées. Et on y pioche ici GRUNT, Portugais tout de latex vêtus, et accessoirement un de mes albums préférés du genre complet.

Bref, on y regarde de plus près, derrière cette imagerie bien déviante mais pour une fois pas trop cradingue se planque un line-up formé de membres de DECREPIDEMIC et HOLOCAUSTO CANNIBAL, pas franchement des débutants donc et c'est tant mieux. Et du coup musicalement on peut s'attendre à de la bouillasse dégueulasse inaudible dégoulinant de pitch gras à la LDOH, DxExOxAxG, RECTAL SMEGMA et tout le tralala mais non. Goregrind certes, mais totalement audible d'un bout à l'autre, et même agrémenté de pointes de Death Old School groovies.

Bien sûr que c'est crasseux. Pas de boîte à rythme pour une fois, mais un excellent batteur au jeu carré alternant le bon groove des familles aux cognages intenses, pas franchement de personnalité dans le jeu mais une efficacité indéniable. Charpente parfaite pour un déluge de riffs jouissifs. Oui, un album de goregrind avec des riffs, comme tout le monde en rêve. On peut penser à du JIG-AI en quand même vachement moins brutal qui serait dopé au groove crustoïde des derniers SUBLIME CADAVERIC DECOMPOSITION. Voir même une comparaison encore plus osée : le ENTOMBED de "Wolverine Blues". Parce que oui, GRUNT c'est rock'n'roll. Purement et simplement. C'est pas parce que le chant bave sur les infrasons de ROMPEPROP que toute forme de mélodie est absente. Osons les grands mots.

Les morceaux sont nombreux, et pour la plupart assez courts. Tous contiennent au moins un passage blasté et une petite trouvaille le rendant indispensable. Tous groovent la mort en se dandinant dans sa combi SM sans jamais y perdre son énergie, bien aidé par une prod surpuissante et lisible. Que ce soit le jouissif hit "Goth Girls Don't Say No", ou les énormes "Fake Tits On Broken Chicks" et "Embodering With Pubic Hair" sonnant plus Grindcore classique. Et que dire des véritables morceaux de bravoure de l'album...
Les samples sont pour une fois très bien utilisés : pas des extraits de films chiantissimes, ni de séquences porno-scato, non. Quand ils balancent des machins en intro de morceaux, c'est de l’électronique typé hardteck, rave, techno, tout ce bordel, dans un déluge de beats frénétique avant de rebrancher les guitares. Effet garantit, petit rail de coke pour se remettre en selle.
Et quand je parlais de morceaux de bravoure, c'est pour désigner les véritables envolées d'inspiration brisant les barrières stylistiques faisant totalement sortir cet album de la masse grouillante...

Pour la première fois on relève la tête en entendant le passage sautillant au riff Heavy Metal de "Chocolate Rosebud". Bizarre mais génial. Et ensuite... Bon sang mais "Spermatic Hyperphagia", d'accord c'est assez étrange comme titre mais quel monument ! Après avoir massé les oreilles de l'auditeur pendant une bonne minute, voilà que tout décolle avec un changement d'ambiance qui fais rouler à fond dans le désert, solo à la clef, Hard Rock dans l'esprit, et un riff absolument mémorable. Et là ça y est, "Scrotal Recall" décolle totalement, l'ambiance un poil malsaine a totalement disparue, laissant le monde avec un grand sourire savourer ce déluge de riffs gras parfois entrecoupé d'acoustique sudiste ("Massage Board Grinder") qui au fond n'a plus grand chose de Goregrind. C'est joyeux, c'est dansant, ça sait toujours relancer l’intérêt porté. Carrément original par moments même, sans jamais aucunement se prendre la tête, au détour d'un "Limbless Female Orgy" sonnant carrément Death ou le charnière et frontal "Clitoverture", morceau le plus violent de l'album renfermant également ses meilleurs riffs et une fin Black Atmo assez drôle...
Et bien évidement on finit dans le n'importe quoi total, avec la reprise de CRADLE OF FILTH totalement massacré et un sample répété en boucle 30min qui allonge inutilement la durée de l'album qui était pourtant parfaite avec ses 45min...

Bref, ça donne certes pas franchement envie à voir comme ça, on croit à un déluge de vomi de plus à en mater la pochette et les influences ROMPEPROP revendiquées, mais au final on se retrouve devant un album diablement accessible et accrocheur presque à même de convaincre les réfractaires au genre, prouvant qu'au fond c'est pas parce que c'est étiqueté Porn que c'est que du bruit.
Alors soyez gentils, vous autres qui pensez qu'à l'Obscene Extreme Fest c'est que du bruit, goûtez de cet album humble au nom à la référence si subtile, vous m'en direz des nouvelles !

Gnark : un des albums un tant sois peu revendiqué Goregrind les plus agréables et accessibles à l'écoute que je connaisse, donc indispensable.

A lire aussi en GRINDCORE par DARK MORUE :


GORED
Human (2008)
Injection de tripailles marbrées au fond du bunker




ROMPEPROP
Gargle Cummics (2010)
Un rond peu propre et particulièrement comique !


Marquez et partagez




 
   DARK MORUE

 
  N/A



- Boy-z (basse, samples)
- Boy-d (batterie, chant)
- Boy-g (guitare, chant)


1. Topless Buffet
2. Goth Girls Don’t Say No
3. Bukkake Riot
4. Shemale
5. Cum Souffle
6. Fake Tits On Broken Chicks
7. Jerkin’ Between Jugs
8. Nailed Excrement
9. Chocolate Rosebud
10. Spermatic Hyperphagia
11. Massage Board Grinder
12. Cosmetic Coprotherapy
13. Embroidering With Pubic Hair
14. Limbless Female Orgy
15. Tetraplegic Hooker
16. Bordeaux Fishnet Strangulation
17. Wrong Leg Amputation
18. Clitoverture
19. Placenta Geyser
20. Ambidextrous Handjob
21. Intra Uterine Masturbation
22. Ovarian Juice Inebriation
23. Restricted (rot Cover)
24. The Forest Whispers You’re Gay (cradle Of Filth Co
25. Glory Hole Incantations



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod