Recherche avancée       Liste groupes



      
GROOVE METAL  |  STUDIO

Commentaires (7)
Metalhit
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Angel Dust, Iced Earth, Communic, Biomechanical
- Membre : Sanctuary, Warrel Dane , Forbidden, Ashes Of Ares, Arch Enemy

NEVERMORE - The Obsidian Conspiracy (2010)
Par AAARGH le 27 Juin 2010          Consultée 6707 fois

5 années ont passé depuis "This Godless Endeavor". Soit assez de temps pour se poser quelques questions : "Se sont-ils coupés les cheveux?", "Ont-ils évolué musicalement en tournant le dos à leur origine?" ou encore "Le chanteur chante-t-il désormais comme un cowboy?". Oui, le trauma de "Load" est encore fort pour ma petite personne....

Le premier changement c'est un changement de personnel, Steve Smyth étant passé à la compta pour solde de tout compte et parti voir si l'herbe était plus verte ailleurs, il sera remplacé, pour les tournées, par Attila Voros qui, comme chacun sait, là où il passe, elle ne repousse plus. Gageons donc qu'il vaut mieux pour Steve qu'il passe avant Attila.

Ce qui se révèle de prime abord c'est l'homogénéité de l'album, rien ne dépasse en terme de compo, ce qui est essentiellement dû à cette cohérence des tempo, tout en mid-tempo (à deux exceptions près) et concentré vers un aspect plus direct et accessible. Cette évolution en terme d'écriture nous fait donc regretter l'absence de speederies-rouleaux compresseurs qui pouvait ouvrir les albums précédents (citons rien que "Born") ou de morceaux longs où l'on tricotait (pour n'en garder qu'un "This Godless Endeavor")

Le ton général fait pencher cet album plus du côté de l'album solo du danois (un trait d'humour bilingue – précision pour éviter que les non comprenants spécialistes des origines géographiques des membres d'un groupe dégainent) "Praises To The War Machine" que du côté du "Zero Order Phase" du six-cordiste. Paradoxal vu que la musique reste la composition de Loomis, on perd donc une dimension de NEVERMORE, la faute incombant visiblement à Peter Witchers qui a produit cet album et à celui de Dane. Le travail guitaristique (riffs et soli) est donc plus orienté mélodies que les efforts usuels de l'orfèvre de la frette qui caractérisent tant son jeu.

En dépit de la présence du titre "The Blue Marble And The New Soul" (clairement du même acabit que "Sentient 6" en terme de structure), le groupe n'écrit plus de ballade mais des titres arrivant à synthétiser les deux faces de leur musique en évitant de les coller naïvement les unes après les autres à la va vite ("And The Maiden Spoke" bien que pouvant sembler bizarre avec sa guitare rapide et une mélodie lente sur le chant en contrepoint).

Quant à la voix unique et riche de Warrel dans son style si particulier, elle chante, même si elle ont déjà été meilleures, des paroles restant dans la révélation d'une nature déçue, creusant le sillon d'une déshumanité riche de déceptions à tendance misanthropique. Waouh! Elle est bien cette dernière phrase, on dirait presque qu'elle a un sens! Il est vraiment bien ce générateur de phrase automatique qu'on a développé sous Excel. Effectivement, ami lecteur, j'aurai pu parler de "voix d'une génération désenchantée" sauf que Mylène a déjà les droits dessus et comme on a pas les sousous pour les droits d'auteurs... Pas touche!

Reste à préciser cet excellent travail sur les mélodies et refrains ("Emptiness Unobstructed" ou encore "Without Morals"), cette échappée au travers de la mélancolie ("Moonrise") ou la ballade dans le sombre et le sinistre ("The Day You Built the Wall"), ou encore ces touches de couleurs remémorant les œuvres passées "She Comes In Colors" (un retour aux couleurs de "Dreaming Neon Black" avec son intro acoustique avant sa montée en puissance "Nevermorien" - plus particulièrement la batterie avec sa partie de double) ou "The Obsidian Conspiracy" (quant à elle renvoyant à "Dead Heart In A Dead World").

Néanmoins à l'heure du bilan pour ce CD, ce principal changement, évoqué précédemment, donne une impression mitigée : loin d'être raté, il ne donne pas pour autant satisfaction... Finalement NEVERMORE est resté complexe dans sa musique.


En résumé: Voguant entre le bon et le très bon, NEVERMORE sort un album, laissant un avis paradoxal de réussite et de déception, pouvant s'avérer être un tournant musical s'ils poursuivent dans cette voie, globalement proche de l'album solo de son chanteur.


Les bonus digipack : Deux reprises, l'une des DOORS et l'autre de THE TEA PARTY. C'est un sentiment lancinant qui les domine, la première par sa déprime, la seconde bien que "dansante" avec ses influence hispano orientales ne le masque pas (l'exhorte même) par son chant façon "Lucretia, My Reflection".
A noter aussi que Jeff souhaite nous apprendre à jouer comme lui via un CD bonus, et la présence de cartes postales signifiant l'absence d'un livret.... Le tout dans une boîte toute zolie (forcément car noire).


Bonus info consumériste : L'accueil du public semble être plutôt bon pour le démarrage, 34ème en Autriche, 13ème en Allemagne et 40ème en Suisse pour les ventes dans le top 50.


Le morceau où on comprend qu'ils aiment bien le piano désormais : "The Blue Marble and the New Soul"
Le morceau qu'il est pas dur de retenir le refrain et que ça sera bien pour le live : "Your Poison Throne"
Le morceau où Loomis joue vite si il veut et peu importe la vitesse de Dane : "And the Maiden Spoke"

A lire aussi en THRASH METAL par AAARGH :


MARY BEATS JANE
Mary Beats Jane (1994)
Peter Dolving avant THE HAUNTED




The HAUNTED
Unseen (2011)
"Unseen" mais que l'on remarque


Marquez et partagez



Par BIONIC2802




 
   AAARGH

 
   BIONIC2802

 
   (2 chroniques)



- Warrel Dane (chant)
- Jeff Loomis (guitare)
- Jim Sheppard (basse)
- Van Williams (batterie)


1. The Termination Proclamation
2. Your Poison Throne
3. Moonrise (through Mirrors Of Death)
4. And The Maiden Spoke
5. Emptiness Unobstructed
6. The Blue Marble And The New Soul
7. Without Morals
8. The Day You Built The Wall
9. She Comes In Colors
10. The Obsidian Conspiracy



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod