Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


The ORDHER - Kill The Betrayers (2009)
Par MEFISTO le 18 Mars 2010          Consultée 1499 fois

Putain, ce disque…

Non, mais, ce qui m'énerve avec le Metal est qu'il est TELLEMENT difficile de tout connaître, contrairement à la pop ou au country (huhu), il est quasi impossible d'être en mesure d'identifier toutes les sorties intéressantes à moins de remplir un cartable à chaque semaine. À moins d'avoir des antennes sur la caboche et des yeux tout autour, ou d'avoir des espions, c'est une mission vouée à l'échec… Et n'eut été de la Dame Chance, jamais je n'aurais écouté cet album, jamais. Je suis tombé dessus comme une crotte de goéland est larguée sur notre voiture, du pur hasard. Je n'ai pas demandé d'être botté ainsi par ces Brésiliens qui m'étaient évidemment inconnus. Mais merde que je suis reconnaissant au destin d'avoir fait se croiser nos routes… J'étais justement mûr pour du bon vieux Death/Thrash qui défonce à cent mille à l'heure !

Non, mais ce disque… Un tempo : dans le tapis. Une voix linéaire de grosse bête bourrue. Peu d'expérimentations, à part peut-être la dispensable "Earth Burns" et quelques intros ambiantes tenant davantage le rôle d'aérations santé (comme l'instrumentale "At One With Darkness"). Mais THE ORDHER, c'est de la double à s'en vomir les tripes, et surtout, de la grosse gratte de malade fini, sans merci. Tout cela passablement bien réalisé pour rendre "Kill The Betrayers" aussi attrayant aux nostalgiques du Death US de la fin des 80's/début 90's et les nouveaux « moshpiteurs ». Des cordes huileuses qui couinent comme il faut et qui foutent des baffes immenses comme le tour de taille des membres de FEAR FACTORY.

THE ORDHER est tout sauf prétentieux. Oui, sa pochette est superbe et moderne (le même artiste a confectionné le visuel de VADER et GORGOROTH), mais le contenu est à mi-chemin entre du old school et du gros Death moderne ; donc, du riff catchy bien gras, une écriture approximative, une batterie qui détale 80% du temps, vous voyez le tableau. Il ne vous reste plus qu'à choisir vos mélodies préférées dans cet amas mortuaire et provocateur à la vitesse Thrash. Aucun, à part peut-être la gargantuesque pièce-titre, ne se détache du lot, car cet album est homogène et bon ainsi. Comme ces tonnes de skeuds des 90's dont on n'arrive pas à identifier un seul morceau marquant, mais qu'on aime pour l'osmose qui s'en dégage.

"Kill The Betrayers" entre dans cette catégorie, alors avis aux fans d'hétérogénéité, vous vous lasserez rapidement de ce bourdon brésilien. À moins que des labourages comme "Conspiracy" ou "Silent Enemies" soient tout de même votre tasse de thé… Moi, je ne résiste pas. Surtout pas quand le solo de débile embarque par-dessus cette rythmique malsaine qui tient le fort.

Décidément, ce disque ! Ce n'est qu'en lisant un peu sur le passé des deux gratteux que j'ai compris comment un groupe si jeune arrivait à peler l'asphalte de ma cour avec ses riffs déchaînés. Les deux lascars de Porto Alegre ont auparavant fait partie d'autres formations Death et Brutal Death. Ceci expliquant cela, ça donne des indice sur leur brio… mais n'enlève aucun mérite à leur brillante et sale performance sur cet « assassinat de traîtres » !

Une très belle découverte. Les mordus de picking sauvage un poil nostalgiques se délecteront.

*Pour l'anecdote, le groupe se nommait THE ORDER, mais, tout comme l'ancien THE C(K)OVENANT, a dû ajouter un H dans son patronyme parce qu'un autre groupe avait choisi le même. Pffff… comme si ça changeait quelque chose. Y'a des tas de groupes qui portent le même nom en Metal et personne ne se plaint ! Parlez-en aux fans de SHINING !

A lire aussi en DEATH METAL par MEFISTO :


The CHASM
Farseeing The Paranormal Abysm (2009)
Colossal, tout simplement




ULCERATE
The Destroyers Of All (2011)
La fin du monde musical


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Fabio Lentino (chant, basse)
- Fabiano Penna (guitare)
- Cássio Canto (batterie)


1. Progeny
2. Crowned, Whipped And Dead
3. Fevered Priest
4. Conspiracy
5. At One With Darkness
6. Hit The Weak
7. We Take Revenge
8. Kill The Betrayers
9. Silent Enemies
10. The Devil's Whip
11. Retaliation
12. Earth Burns



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod