Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK ATMOSPHÉRIQUE  |  E.P

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 



NOCTERNITY - Crucify Him (2001)
Par MEFISTO le 1er Octobre 2009          Consultée 1493 fois

Le premier EP de nos chouchous blackeux Grecs (qui sont en train de bosser sur un nouvel album intitutlé "Harps Of The Ancient Temples", yeah !), sorti après leur tremplin "En Oria" en 2001, était un bon indice de ce qui attendait les fans dans le futur. Il ne renferme peut-être pas l'ensemble des bidouillages et effets qui lui ont permis de se différencier des groupes de sa large famille de pelleteurs de suie, mais c'était un premier pas bien assuré vers le repaire du mal.

*Notez que le EP a été ressorti du placard en 2004 et 2006, dans une version best-of accouplée avec "En Oria" et une autre galvanisée de quatre titres enregistrés en 1997-98. Mais je m'en suis tenu à la version originale de quatre plages pour rendre à Athena ce qui lui appartient de droit.

Petite intro atmosphérique sur laquelle une guitare sèche s'invite et boum, c'est parti avec un maelstrom de guitare, de grognements et de clavier absolument magique. La qualité du son est très douteuse, vous devrez travailler un peu, mais ça en vaut la peine, car NOCTERNITY laisse poindre sur le deuxième morceau, "Crucify Him", un beau gros soleil noir dans un ciel d'une bleuté immaculée. Merde que ce titre arrache ! C'est ce que j'ai entendu de mieux chez NOCTERNITY. Superbe perle de grès issue des abysses les plus profondes et des plus inhospitalières. J.C. le crucifié passe un mauvais quart d'heure, ça je vous le garantis !

Raised to preach, raised to lie
Raised to suffer, raised to die


Écoutez ce court pont acoustique doublé de chants grégoriens, avant que les guitares tournoyantes et le clavier austère et endiablé prennent le relais. Jusqu'à une finition qui fout les jetons… Du houblon ébène qui descend tranquillement et qui saoule sévère !

La guitare sèche reprend le dessus sur "Lunar Innuendo", ce qui colle parfaitement au titre et à l'ambiance recherchée tanguant entre la tristesse et l'épouvante. Le feu se déchaîne au bout de deux minutes et ravage cette nuit déserte de sa chaleur mélodieuse. Ce ne sont pas les fûts qui permettront à "Crucify Him" de passer à l'histoire, mais les riffs et les notes aériennes sont trop délicieux pour s'attarder au bûchage ; l'heure est à l'évasion atmosphérique…

Et à la bataille, un des sujets de prédilection du groupe. "Perdo Corporem" et ses paroles sanglantes termine en beauté ce court EP de 22 minutes avec panache et violence. Cette dernière est en partie dissimulée sous un vent pestilentiel, encore une fois, qui agit comme une torche aidant le pèlerin à s'orienter à travers cette forêt de cadavres. Les Grecs sont de sales pourfendeurs et ils le font avec classe et talent. Et un certain penchant pour les élans « guerriers schizophréniques »…

Vous vous le farcirez en boucle ce EP, chers fans de NOCTERNITY, ses griffes vous retiendront prisonnier. Impossible d'y échapper. Les cloches sonnent pour vous… Inutile d'en rajouter plus, tout a été dit sur ce groupe défunt ; tout ce qu'il effleure du bout de sa langue empoisonnée se transforme en or.

Vivement la suite !

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par MEFISTO :


CRADLE OF FILTH
Midian (2000)
De la ouate frigorifique pour les oreilles

(+ 2 kros-express)



LUNAR AURORA
Of Stargates And Bloodstained Celestial Spheres (1999)
LUNAR AURORA est lancé pour de bon !


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Khal Drogo (guitares, chant)
- Merkaal (basse)
- Lethe (batterie)
- Cygma (guitares)


1. Stella Tenebrarum
2. Crucify Him
3. Lunar Innuendo
4. Perdo Corporem



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod