Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL GOTHIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique metal gothique
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : The Gathering

AUTUMN - Altitude (2009)
Par MEFISTO le 19 Juin 2009          Consultée 2849 fois

Qui a dit que le Metal Gothique était obligatoirement un récipient commercialisable évidé de toute substance ? Qui a dit que pour exceller dans ce style ne jouissant pas toujours d’une magnanime et sérieuse presse, il fallait à tout prix accumuler les refrains accrocheurs et les élans pseudo-poignants de la part d’une chanteuse trop maquillée ? Les Hollandais d’AUTUMN ne sont pas de cette race et nous imposent une deuxième très jolie pépite d’affilée.

Après un sérieux jeu de chaise musicale sur "My New Time", AUTUMN mise sur une meilleure stabilité avec cette sortie 2009, sa quatrième. Seul changement de line-up cette fois, la chanteuse invitée d’AYREON sur "01011001" (aussi du combo pop/rock ELISTER), Marjan Welman, se joint au groupe. Sa voix chaude, mature et adolescente en même temps, procure un profil plus urbain et moins agressif au groupe, donc plus universel. Je ne dirais pas radiophonique ou mercantile à tout crin, car AUTUMN est surtout une formation de qualité authentique (le vigoureux morceau d’ouverture, "Paradise Nox", chasse d’emblée tout stéréotype), sans fla-fla, même s’il endosse fièrement une étiquette frôlant la pop-Metal. Welman pourra donc se faire entendre par des amateurs de tout acabit, parce qu’AUTUMN a plusieurs cordes à son arc.

Je mentionnais le terme « urbain » plus haut. Tout sur "Altitude" réfère à cette jungle toxique de ville moderne que nous foulons d’un bon pas. Pas dans le sens « klaxon » du terme, dans l’optique qu’un petit oiseau survolant ces gratte-ciels nous ferait un compte-rendu de ses observations. Sans méchanceté. Mais AUTUMN visite fondamentalement l’urbanité de notre âme dans ses quartiers les plus sombres (la bien riffée "Skydancer"), ses intersections dangereuses et achalandées (les entraînantes "Sulphur Rodents", "The Heart Demands"), ses ruelles sombres et mal famées.

Voilà sans doute pourquoi le combo instaure également un côté apaisant - "Cascade (For A Day"), "Horizon Line", "Answers Never Questioned" – voire sirupeux, à nombre de ses créations. Côté sympatoche faisant rouler l’imagination à plein régime… en le reposant. Comme si le stress prenait un bain de soleil en se balançant dans un hamac. AUTUMN est parfois si calme et romantique que l’on se demande si on n’a pas affaire à un skeud solo de Marjan Welman. Cette dichotomie au niveau des rythmes et des ambiances tresse une profondeur assurant à "Altitude" plusieurs écoutes patientes des bénéficiaires de son cadeau. En somme, le groupe se permet une valse dont les rondes ne tournent pas en rond.

Il tombe parfois dans la douceur toute enfantine sur les innocentes "A Minor Dance" et "Synchro-Minds", sur lesquelles sévissent merveilleusement la basse de Jerome Vrielink et le timbre varié de Welman. Or, il ne perd jamais sa richesse mélodique et atteint les plus hautes « altitudes » sur la pièce-titre fermant la marche de façon magistrale en un frissonnant crescendo.

Pas très « Metal » selon plusieurs, même pour du Goth, "Altitude" flirte inévitablement avec la pop mais s’en éloigne avec zèle grâce à une profondeur et une maturité de la part du quintette aux commandes instrumentales. AUTUMN est majeur et vacciné et autant les légers grattouillements que les soli agités au clavier sont exquis. Ainsi, s’« éloigner » ne veut pas dire s’enfouir six pieds sous terre et plaire juste aux propriétaires de pelle…

Comme Welman le chante à la fin d’"Altitude" :

« Live it intensely
Drag me down with you
Experience profoundly
Drag me down with you »

Un conseil à suivre pour apprécier cet album très introspectif aux couches émotionnelles successives et à la sensible poésie terre-à-terre. Un incorruptible successeur à "My New Time" s’inscrivant dans un parcours logique et constructif. Parions qu’avec cette nouvelle gorge et l’impulsion que leur donnera "Altitude", les Hollandais nous pondront leur meilleur opus dans deux ans ?

A lire aussi en METAL GOTHIQUE par MEFISTO :


EVENOIRE
Herons (2014)
Venise s'éclate




DIABULUS IN MUSICA
Secrets (2010)
Le renouveau du Gothique est commencé !


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Marjan Welman (chant)
- Mats Van Der Valk (guitare)
- Jan Munnik (piano, synthé, samples)
- Jerome Vrielink (basse)
- Jens Van Der Valk (guitare)
- Jan Grijpstra (batterie)


1. Paradise Nox
2. Liquid Under Film Noir
3. Skydancer
4. Synchro-minds
5. The Heart Demands
6. A Minor Dance
7. Cascade (for A Day)
8. Horizon Line
9. Sulphur Rodents
10. Answers Never Questioned
11. Altitude



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod