Recherche avancée       Liste groupes



      
POSTCORE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Julie Christmas

MADE OUT OF BABIES - The Ruiner (2008)
Par VOLTHORD le 26 Mars 2009          Consultée 1502 fois

Autant entamer cette chronique avec la raison directe qui m'a fait découvrir le groupe : MADE OUT OF BABIES n'est autre que la formation initiale de Julie Christmas, également hurleuse de proue de l'éminent BATTLE OF MICE, et accessoirement chanteuse de couple dans le plus rock SPYLACOPA.
Moi qui ne demandait qu'un nouvel album de BoM pour combler mon appétit de graisse, me voilà confronté à ce troisième album des New Yorkais qui agit tout comme : une nouvelle grosse claque en pleine figure qui n'est finalement pas seulement dû à d'intenses retrouvailles avec l'une des chanteuses les plus surprenantes de la scène metal actuelle...


MoOB's a le coeur pâle et le regard froid.
Cependant, contrairement à BoM, il ne cherche pas à nous faire planer dans le cauchemar et nous recracher pèle-mêle des images distordues et affolantes.
Non, MoOB's a la même force que son petit frère, Julie Christmas s'en donne à bras-le-coeur dans les deux groupes, le son de guitare est tout aussi gras et irrévérencieux, l'ambiance tout aussi lourde, quoiqu'elle ne laisse encore moins d'issue ici.
MoOB's a les pieds plus enfoncés dans la terre, le poil plus colérique et sa verve est plus vengeresse que maladive. Contrairement à BoM, MoOB's n'est pas beau. Julie joue moins souvent la carte de la sensualité et garde intacte la force accusatrice de ses murmures et l'aspect déchiré de ses hurlements. BoM s'abîmait dans une nuit torturée, MoOB's défie la lumière du jour et les façades froides à coup de poings dans les murs et de bruit dissonant dans les tympans, déversant sa bile huileuse et son foutre grisâtre à qui n'aurait pas envie de guérir autrement que par le mal.

The Ruiner a l'amertume des jours où l'on avance à contre-coeur, tête basse. Il a aussi la chaleur sucrée d'une colère électrique, rugissante. On se sent collé au bitume et pris dans ses courants, la lourdeur urbaine nous aspire et l'on se sent enfermé dans une quasi-absence de douceur. Les premières écoutes sont difficiles, mais plus on avance dans la découverte d'une telle pièce, plus sa compagnie, bien qu'oppressante, devient satisfaisante. Contrairement à de nombreux albums du genre, Made Out Of Babies parvient à nous faire régulièrement de l'air, il nous laisse camper et intégrer sa bile houleuse et son groove à travers des compositions subtiles, qui feignent parfois d'être « accrocheuses » au sens acceptable du terme, peut-être pour mieux nous contaminer de son virus cafardeux, généré par des guitares grasses et dissonantes, condition sine qua non d'un BON album de Postcore.

Et entre sa force de caractère, son surpoids de rage et son amertume, The Ruiner cache une sorte de mystère...que Julie Christmas dissimule peut-être dans sa voix, plus corsée, rarement mélodieuse, invoquant ou débilant à voix brisée des textes toujours aussi obscurs et tordus.
La qualité de l'album vient en partie de la chanteuse, tout comme dans BATTLE OF MICE. Mais elle sait bien s'entourer, la madame, car si quelques lourdeurs et quelques passages trop gueulards et pénibles évitent à The Ruiner d'être totalement parfait, on ne peut qu'en venir à l'évidence que MADE OUT OF BABIES en impose grave.

A lire aussi en SLUDGE par VOLTHORD :


Julie CHRISTMAS
The Bad Wife (2010)
Les tours de force de la femme post-moderne




GIANT SQUID
Minoans (2014)
Tragédies grecques et Sludge éthéré


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Cooper (basse)
- Julie Christmas (chant)
- Matthew Egan (batterie)
- Brendan Tobin (guitares)


1. Cooker
2. Grimace
3. Invisible Ink
4. The Major
5. Buffalo
6. Bunny Boots
7. Stranger
8. Peew
9. How To Get Bigger



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod