Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (15)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Adagio, Waverly Lies North, Circus Maximus, Dgm, Myrath, The Armada , Arachnes, Time Requiem, Majestic
- Membre : Michael Romeo , Allen - Lande, Waken Eyes, Seven Witches

SYMPHONY X - Twillight In Olympus (1998)
Par POWERSYLV le 1er Décembre 2002          Consultée 10000 fois

Ce qu'il y a de bien avec nos gaillards, c'est qu'on ne se trompe pas sur la marchandise : dès le début de ce disque (l'intro de "Smoke And Mirrors" qui déboule sans prévenir), on sent qu'on a affaire à une musique de qualité et qu'on va passer un très bon moment. Une musique caractérisée par des arrangements somptueux, des soli dégoulinants de guitares malmsteeniennes, de claviers, des parties très techniques mais toujours empreintes de feeling, à la différence de plusieurs autres groupes progressifs.

Bref, un disque qui plaira autant aux amateurs de DREAM THEATER qu'à ceux d'ANGRA et autres HAMMERFALL. Après le rutillant et plus complexe "Divine Wings Of Tragedy", SYMPHONY X continue dans la même veine avec cependant des morceaux plus directs que sur le précédent opus. Un superbe album de heavy-speed progressif, mesdames, messieurs.
Ah, ces fameux duels guitares/claviers, on ne s'en lasse pas... le genre de truc qui vous hérissent les poils dans le dos. Les claviers, éléments essentiels de la musique du groupe sont assez convaincants et n'en font jamais trop (le fond sur "Church Of The Machine", le solo de piano très atmosphérique sur "Through The Looking Glass"...). Quant à Mister Roméo, ses petits doigts boudinés font preuve d'une dextérité à toute épreuve et il prouve qu'il a bien sa place au Panthéon des grands guitaristes des années 90... (et des années 2000, on l'espère...).
Tout au long de ce disque, il développe son jeu très personnel et très efficace, aussi bien dans les soli que dans les rythmiques implacables ("In The Dragon's Den" et son pillonnage intensif), ce qui clôt définitivement le bec à ceux qui ne voyaient en lui qu'un sous-Malmsteen. Rythmique efficace ? Dans cet ordre d'idée, le guitariste est particulièrement soutenu et carrément en osmose avec son bassiste et son batteur qui forment une véritable machine à saccades ! Excellent ! Toute cette osmose est survolée par le chant très lyrique de Russell Allen, dont la tessiture sied à merveille à la musique du groupe (vous verserez bien quelques petites larmes sur "Lady Of The Snow", la sublime ballade qui clôt l'album ? ).

Bref, confirmation de l'excellence de ce groupe dont on n'a pas fini d'entendre parler. Autant vous dire que le prochain album et la prochaine tournée sont très attendus, on s'en pourlèche les babines d'avances. Et puis 2 ans, c'est long, très long, trop long...

A lire aussi en METAL PROG par POWERSYLV :


EVERGREY
Recreation Day (2003)
Metal prog




OUTWORLD
Outworld (2006)
Entre prog et power metal, terrible !


Marquez et partagez






Par STEF, JULIEN




 
   POWERSYLV

 
   BAST

 
   (2 chroniques)



- Tom Walling (batterie)
- Thomas Miller (guitare basse)
- Michael Pinnella (claviers, chant)
- Mikael Romeo (guitare électrique et acoustiq)
- Russell Allen (chant)


1. Smoke And Mirrors
2. Church Of The Machine
3. Sonata
4. In The Dragon's Den
5. Through The Looking Glass - Part I, Ii And Iii
6. The Relic
7. Orion - The Hunter
8. Lady Of The Snow



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod