Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


DUB BUK - Idu Na Wy! (2002)
Par POSSOPO le 13 Juin 2008          Consultée 2116 fois
Un point d'exclamation! Mettons de côté les deux premiers albums de DRUDKH, l'Ukraine montrera donc toujours le muscle. Un caractère volontaire qui place la scène haute dans la hiérarchie noire. Mais il y en a marre de parler de l'Ukraine, marre de parler de ce bouillon de Kharkov duquel on extirpe régulièrement des groupes au savoir-faire toujours intéressant. Peu importe donc l'origine de DUB BUK, oublions le cyrillique, essayons de mettre de côté tout un tas de caractéristiques qui le ramènent à une parenté trop évidente avec NOKTURNAL MORTUM ou HATE FOREST.

Alors, DUB BUK, c'est quoi ? Un groupe qui joue vite, un groupe qui joue la haine, un groupe qui joue du clavier, un groupe qui joue en russe et en ukrainien. Cela va vraiment être difficile de ne pas penser à NOKTURNAL MORTUM. Et puis, il y a cette caricature de deuxième morceau, "Слава Украiнi". Gloire à l'Ukraine, une dialectique bas du front pour un résultat risible. Mais fichtrement efficace. Comment ne pas se laisser happer par ce discours guerrier parfaitement identique à celui proposé et selon une rhétorique identique, par le grand…Zut, encore raté.
Et le clavier dans tout ça ? Si souvent décrié en black, il aura ici ses pourfendeurs comme ses supporters. Kitsch, il envahit pourtant moins le spectre que sur un album comme "Goat Horns" (décidément). Il confère à DUB BUK une personnalité réelle bien que lorgnant du côté de…

Je n'y arriverai absolument pas. Tant pis, je jette l'éponge, je crache le morceau. "Иду На Вы!" sonne si proche de certaines productions de NOKTURNAL MORTUM que le taire serait mentir à son lectorat. Tenter de le taire sans jamais y parvenir relève même de l'effet comique. Situé quelque part entre les trois premiers albums du géant slave, optant pour la double casquette synthétique ("Goat horns") et vindicative ("Нехристь"), ce disque pêche évidemment par ce voisinage trop proche d'un artiste qui le précède de quelques années et le dépasse de loin en popularité.
Car les atouts révélés ici par DUB BUK sont ceux de l'orchestre de Knjaz Varggoth. Un folklore impossible à qualifier d'artificiel, une rage crue au papier émeri, un sentiment nationaliste fort et intègre, des touches noires et blanches qui saupoudrent sans excès cette kermesse endiablée.
La sauce est moins épicée de haine, la tentation païenne poussée plus avant, le militarisme prégnant mais tout cela, on le découvre avec NOKTURNAL MORTUM en 2005, le disque s'appelle " Мировоззрение". Pour une fois, l'ordre est inversé, c'est très bien mais insuffisant pour que l'ombre immense disparaîsse.

C'est un peu triste car DUB BUK mérite qu'on s'attarde sur son cas et qu'on ne le cantonne pas à un statut de sous-fifre ou de petit garçon. Alors tentez donc ce voyage dans la lointaine Rus' accompagné de quelques souvenirs visuels, les paysages sylvestres de Chichkine, les scènes vivantes de Répine, l'esprit guerrier de Vasnetsov, la ruralité mystique de Nesterov. Hop, Google images, on se dépêche.




Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Istukan (guitares)
- I.z.w.e.r.g. (basse, chant)
- Vsesvit (batterie)
- Cwietuszczaja Knjazna (claviers)


1. Иду На Вы
2. Слава Ук
3. Всебожн&
4. Лiсова Пil
5. ДЫм, Его h
6. Лють Наш
7. Мертва Т
8. Героям С



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod