Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Nightwish
- Style + Membre : Ensiferum

MIDWINTER - The Glassy Waters (2007)
Par BAST le 10 Mai 2008          Consultée 3066 fois

« The Glassy Waters » est le premier album des Nantais de MIDWINTER à percer le cérumen de mes conduits auditifs. C’est que les chroniques évoquant son précédent essai ne m’avaient guère incité à jeter mon dévolu sur une formation, lisait-on, inspirée par NIGHTWISH. En fait, j’ai aimé NIGHTWISH. Mais au moment où la comparaison était dressée, les finlandais sortaient d’un « Century Child » très décevant (pour ma part). De quoi m’échauder quant à découvrir d’autres formations du même gabarit. Sans remettre en doute les comparaisons effectuées à l’époque (je n’ai toujours pas écouté « Fountain Of Youth »), j’aurais tendance à dire que sur « The Glassy Waters », le parallèle dressé avec NIGTHWISH tient surtout la route au niveau du choix opéré sur le chant.

Et encore, Mylène Genoux n’a rien d’une Tarja, loin s’en faut. Là où la seconde fait du lyrisme une appellation d’origine contrôlée, la première adopte un chant davantage pop et finalement assez peu démonstratif. Si Astrid, la précédente vocaliste de MIDWINTER se la jouait Tarja, Mylène évolue à mon sens dans un registre relativement différent. En tout cas, elle se débrouille franchement bien, même si la prod ne lui fait qu’à moitié honneur. Mylène n’est pas la seule à en souffrir, du reste. Entre une batterie en carton, des guitares tout juste cisaillées, des chœurs qui semblent provenir de la pièce d’à côté ou un clavier timide, le résultat est à la limite de l’acceptable pour un propos aussi riche de sonorités. Les ambiances ou les arrangements, nombreux, souffrent souvent d’un amalgame technique pas toujours au point.

Qu’on y accorde une importance toute relative et on découvrira un heavy qui tire brillamment sur le symphonique et le gothique, des compos décomplexées et accrocheuses et de nombreuses heures à sonder avec plaisir un discours amples et plein de surprises. Cheminer au côté de MIDWINTER sur ce chemin louvoyant entre aventures épiques et pauses romantiques se montre en tout point agréable. Paysages colorés, pérégrinations cahoteuses, le travail mené sur « The Glassy Water » est réfléchi. « Seed Of Pain » et son propos burné qui fait bien comprendre qu’en dépit d’un chant plein de finesse, on n’est pas là pour parler herbier, « One Day You'll Set In The Land Where You Belong » dont la simple longueur du titre explique que ce joli titre entre ballade et balade où on accélère un peu l’allure ne va pas se décortiquer en deux minutes, « The Silence Of Your Eyes » qui en fait voir aux oreilles de toutes le couleurs ou encore « My Fury » et ses poings crispés, MIDWINTER n’a rien du farceur de service. C’est du sérieux, ce metal symphonique à chanteuse, du beau et du sérieux.

Cerise sur le gâteau, le tempo varie, le style passe des mains calleuses du heavy à celles aux faux ongles du gothique, et ce piano qui tient une place importante sort de longues et belles mélodies (« My Fury »). Un album sincère et adroit qui, avec une production mieux monnayée, aurait détenu davantage d’arguments pour venir titiller les meilleurs. Là, on tient un album franchement bon qui laisse deux goûts contraires sur la langue. Le premier, au fond du palais, est dénué de longueur. Et le second, sur le bout de la langue, celui là même qui sert à prononcer l’essentiel des mots, s’avère absolument délectable. Pourvu que le successeur de « The Glassy Watezrs » effectue un bond en avant côté son, je suis curieux de voir ce que des compos aussi bien ficelées pourraient dès lors donner.

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par BAST :


ALMORA
Kiyamet Senfonisi (2008)
Entre EPICA et RHAPSODY




RHAPSODY
Power Of The Dragonflame (2002)
Fin de cycle qui s'inscrit comme un commencement

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Pierre Chauty (clavier, grunts)
- Manu Chauty (basse, chant)
- Mylène Genoux (chant)
- Joackim Ménard (guitare)
- Pierre Garcia (batterie)


1. Black Hole Attraction
2. Seed Of Pain
3. The Creeple
4. Illusion
5. One Day You'll Set In The Land Where You Belong
6. One In A Hole
7. The Silence Of Your Eyes
8. Sweet Child O' Mine (guns N' Roses Cover)
9. My Fury
10. Atmospheries



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod