Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Myspace Officiel Du Groupe (193)

FALL OF SERENITY - The Crossfire (2007)
Par FENRYL le 15 Février 2008          Consultée 2699 fois

Et bien pour une fois, votre serviteur va se la jouer moins consciencieux. Il est dans mes habitudes de m'offrir la totale d'une discographie lorsque je m'attèle à la rédaction d'une nouveauté...
Mais dans le cas présent, je suis tombé sur ce FALL OF SERENITY au cours de mes pérégrinations sur la toile et plus particulièrement sur le site du label Life Force...
Précédemment connu (?) sous le nom de CONTRITION, le combo allemand (originaire de Plauen, dans la Saxe) change d'appellation en 1998. "The Crossfire" qui nous intéresse aujourd'hui est finalement son 5ème album ! Et bien évidemment, quand on me met sous le nez l'étiquette Death Mélodique, il m'est difficile de résister: c'est comme me mettre des paquets de Haribo sous le nez, je tilte le paquet, c'est plus fort que moi. Donc, m'envoyer encore 51 minutes de gros son tout au long de 10 titres, je plonge...
Malheureusement, comme les sorties s'amoncèlent tels les usagers du métro parisien sur un quai de station un jour de grève, il devient de plus en plus difficile de s'enthousiasmer dans un paysage des plus communs. Donc, comme ces braves metalleux ne semblent pas enclin à faire preuve d'originalité, je ne vais pas me contraindre à une rédaction chiadée en terme de forme: je vous livre le fond de ma pensée, en 3 points, comme sont constituées mes réflexions à l'issue de mes nombreuses écoutes.

« C'est bon ça... »:
- La production: rythmée, sérieuse et alléchante. "Immortal Kingdom" qui ouvre l'album est un bel exemple de ce que peut donner le groupe. Pas de secret de ce côté, c'est du tout bon.
- Les zicos: un super batteur pilier d'une section rythmique appliquée, des guitaristes au jeu relativement inspiré (mais sans réelle virtuosité, faut pas pousser non plus) et, une nouvelle fois, un hurleur « en chef » officiant dans la section « chant death/crié » qui remplit vraiment bien son rôle.
De la bonne volonté, une sacrée dose d'énergie. Bref, pas grand chose à redire de ce côté.
- Des instants aux ambiances « fraîches », comme une fin épique, sur des roulements de « tambours » pour "A whore called Freedom", "Funeral eclipe" et son apparition éphémère d'un chant heavy, le tout relevé par de jolis breaks.
- Les breaks, justement: nombreux, vraiment, ce qui a l'effet de satisfaire ma soif insatiable de multiplicité d'ambiances dans un titre car je raffole des constructions tordues. Et là, force est de constater que nos teutons ne sont pas pingres en la matière.
- L'O.V.N.I "Blood portrait", le morceau concluant l'album et de loin le plus long (un peu plus de 6 minutes), là où le reste tourne en moyenne autour de 5 minutes, nous offre des instants épiques très heavy où les deux responsables du rayon « six cordes » semblent un peu plus se lâcher (soli recherchés).

« Y'en aura pour tous les goûts... »
L'album regorge de digressions metalcore faisant suite à des parties plus extrêmes caractérisées par des déflagrations de batterie version double pédale AK 47 ("The Crossfire" (*), "Funeral Eclipses", "In Case of Death »). Cette donnée est assez sensible pour m'obliger à la placer dans une section plus neutre, en fonction de vos préférences. En ce qui me concerne, cet aspect a plutôt tendance à me contenter de la meilleure des façons: un bon côté « défouloir », qui vous remue les muscles cervicaux engourdis suite à une journée harassante de travail. Lorsque vous n'avez qu'un générique sous la main, vous ne crachez pas dans la soupe pour vous soulager, rassurez moi ? Alors en manque de DETONATION ou d'un IN FLAMES un poil plus péchu, pourquoi ne pas céder à ses sirènes germaniques ?


« C'est balourd par contre... »:
- Le son « entendu mille fois »: des plans ultra connus et entendus sur "The Crossfire" (*) ou "Knife To Meet You" (*) par exemple (deux bons titres, ceci dit au passage, le second ayant fait l'objet d'un clip... assez « cheap ») . Tout cela est d'un classicisme des plus certains. Un "Act Of Grace" vous fera hurler de rage, tellement on pourrait passer à côté sans y prêter attention.
Il s'en dégage un manque de profondeur et une volonté de fabriquer un produit formaté... Désagréable sensation tant malheureusement parfois on bascule dans l'easy listening: si vous faites autre chose en même temps, l'album pourra constituer un agréable fond sonore bastonnant mais pas excitant forcément à chaque instant. A croire une fois de plus que tous nos gaillards sont restés bloqués sur "The Gallery" de vous-savez-qui...
- Un artwork quelconque, tellement « passe-partout » (quitte à considérer la forme, allons-y jusqu'au bout).

SYNTHÈSE:
Alors oui, tout ceci est sacrément convenu, entendu, formaté diront certains. Mais voilà, je suis de bonne humeur et tout ce qui sort estampillé Death Mélo est suave à mes oreilles. Et comme en ce moment, tous ces p'tits jeunes se font signer par de grosses boites, leurs réalisations sont de très belle facture, en terme de production, s'entend !!

Verdict: 2,5/5 globalement mais arrondi à la valeur supérieure car il est difficile de leur reprocher autre chose que ce gros manque d'originalité... Ils ne sont malheureusement pas les seuls... 3/5 donc.

(*) en écoute sur le MySpace du groupe.

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par FENRYL :


The DUSKFALL
Delivrance (2001)
Le véritable potentiel de ce groupe à l'époque !




ARSIS
A Celebration Of Guilt (2004)
Vent frais, vent du matin...


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Eddy Langner (guitare)
- Ferdinand Rewicki (guitare)
- John Gahlert (chant)
- Lutz Einenkel (batterie)
- Alexander Fischer (basse)


1. Immortal Kingdom
2. Knife To Meet You
3. Recreation
4. The Crossfire
5. A Whore Called Freedom
6. Funeral Eclipse
7. Act Of Grace
8. In Case Of Death...
9. Blindfolded
10. Blood Portrait



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod