Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

1968 Gun

GUN [ENG] - Gun (1968)
Par HROTULF le 9 Mars 2008          Consultée 3666 fois

Sorti du chaudron bouillonnant qu'était le milieu rock anglais de la fin des années 60, GUN est un groupe météoritique qui a su faire la synthèse de ce qui existait à l'époque tout en étant un précurseur du hard rock et du rock progressif.

On a affaire ici à un power trio tout ce qu'il y a de plus classique pour l'époque. Il y a d'ailleurs dans tout l'album des similitudes avec CREAM ou THE JIMI HENDRIX EXPERIENCE: un guitariste en vedette, une basse solide et une batterie lourde, des influences blues évidentes (dans les soli de guitare notamment).
Le groupe se démarque cependant de ses illustres confrères d'une part par l'éclectisme des morceaux et d'autre part par l'utilisation d'instruments et d'orchestrations peu courantes dans le rock de l'époque (cordes, cuivres, choeurs...). La vraie constante est d'ailleurs le côté progressif des compos.

Côté musiciens, Adrian Gurvitz se taille la part du lion. Son chant est bon sans être exceptionnel mais son côté guitar-hero est clairement mis en avant. Pour l'époque, il ne s'en sort pas mal avec un son très chaud qui colle parfaitement aux compos. Son frère Paul fait son boulot à la basse et occasionnelement aux choeurs mais son rôle est plus important en live que sur disque où la superposition de pistes de guitares nuisent à l'écoute de son jeu de basse. Louis Farell complète le trio avec un jeu de batterie efficace, lourd et sans fioriture.

La pépite de cet album est sans conteste le single "Race with the Devil" qui s'assura une carrière remarquée dans les charts et qui fut repris par des groupes comme Judas Priest ou Girlschool (et même Jimi à l'île de Wight!). Un vrai régal qui justifie presque à lui seul l'achat de l'album. Les choeurs solennels de l'intro, la chaleur infernale des cuivres, les rires sardoniques sont autant d'ingrédients qui donnent à ce boogie endiablé son statut de tube. Ce morceau, très novateur pour l'époque, reste encore aussi efficace aujourd'hui. A écouter absolument au moins une fois dans sa vie!

Après une telle réussite, les autres titres paraissent forcément un peu fades. Pourtant, après quelques écoutes, on peut y trouver des qualités certaines. Du très rock "Yellow cab man" au presque hippie "Sunshine", on couvre une palette très étendue de morceaux qui fonctionnent. On y trouve des points communs avec nombre d'autres groupes britanniques de la même époque: Yardbirds, Ten Years After, Cream et même les Beatles lorsque ceux-ci expérimentent.
A noter également "Take off" qui du haut de ses 12 minutes explore des ambiances trippantes avec ses parties de guitares à l'envers à la "Are you Experienced" et son solo de batterie qui n'est pas sans rappeller "In a gadda da Vida".

Bref, les fans de hard rock originel ou de groupes de rock progressif britannique devraient trouver leur bonheur.
Le groupe ne dura que l'espace de deux albums (le second s'étant nettement moins bien vendu que prévu), mais les frères Gurvitz ont depuis conduit plusieurs projets dont THE BAKER GURVITZ ARMY avec GINGER BAKER dont je conseille également l'écoute aux amateurs de bon vieux hard.

A lire aussi en HARD ROCK :


KOB
Close To Dawn (2009)
KOB fait peau neuve avec un nouveau chanteur




LOUD N' NASTY
Teaser Teaser (2004)
Hard/glam


Marquez et partagez




 
   HROTULF

 
  N/A



- Adrian Gurvitz (guitare et chant)
- Paul Gurvitz (basse)
- Louis Farell (batterie)


1. Race With The Devil
2. The Sad Saga Of The Boy And The Bee
3. Rupert's Travels
4. Yellow Cab Man
5. It Won't Be Long (heartbeat)
6. Sunshine
7. Rat Race
8. Take Off
9. Race With The Devil (single Version)
10. Sunshine (single Version)
11. Drives You Mad
12. Rupert's Travels (single Version)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod