Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK POP (METAL) \  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique metal gothique
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ASRAI - Pearls In Dirt (2007)
Par VOLTHORD le 22 Janvier 2008          Consultée 2374 fois

J’ai souvent tenté de nier l’existence de ses êtres vivants qui aiment plus les gâteaux apéro d’avant dîner que la bonne tartiflette cuisiné par taty, qui sera délicatement déposé sur la table une petite demi heure plus tard, et dévorée sans vergogne par ceux qui aiment la VRAIE bouffe, la pure, la dure. Mais il faut se rendre à l’évidence, ce genre d’énergumène existe, ça s’appelle un môme. Difficile de raisonner un môme quand il a déjà adopté NRJ comme sa radio préférée, déclaré que les survets jaunes étaient le seul vêtement élégant qu’il puisse porter… Mais impossible de ne pas avoir envie de le baffer quand il laisse son assiette de tartiflette parce qu’il s’est empiffré de Bretzels Leader Price juste avant.

Alors là, qu’est ce que je fais de mon intro… Est-ce que je dis que les p’tits gars qui se ruent sur les réalisations comme le dernier ASRAI plutôt que de farfouiller davantage me font le même effet que ces incultes culinaires de bas âge ?

Ouais mais non… Ce serait un peu méchant… N’oublions pas que je suis un mec cool. Et puis j’aurais beau trouver tous ses groupes pseudo-gothiques relativement casse burne, comme ils empiètent sur les plates bandes des vrais bons groupes, je ne peux pas dire que je sois complètement indifférent au phénomène, il a mine de rien apporté de très bonnes choses.

Au programme, un Metal vaguement gothique et bien campé dans cette vision restrictive qui ne va guère plus loin que des bases faciles et une musique d’apparence, sans réelle conviction artistique. On prétend faire dans le sombre, le triste, le noir, mais outre quelques décorations s’arrêtant souvent à quelques nappes de claviers approximatives et deux ou trois touches de piano faussement affligé, alors que les peines de chœurs ne sont plus que le seul et unique sujet thématique de la chose.

Je ne parle plus uniquement de ce Pearl In Dirt, juste assez sympathique pour ne pas se rétamer tout mon courroux, mais je parle bien de tout un genre, qui de plus en plus donne l’impression d’être un mélange de rock/pop créant une illusion métallique, une illusion plus facile à dévoiler qu’elle pourrait le prétendre. C’est sûr, « Your Hands So Cold » ou un « Awaken » faussement théâtral tentent bien punchy, et si le premier demeure assez acceptable, le second se prend les pieds et tourne en pastiche involontaires d’AFTER FOREVER. Et où va le monde, quand on entend ce « Go » ridicule, à peine plus inventif qu’un chant de pom-pom girl version « MTV » rock. Ah et puis « Something I Said » qui tombe dans la ballade rock niaiseuse à peine digne d’Avril Lavigne (j’exagère un peu pour le feune), là aussi, ça craint carrément.

Dans ce petit univers impersonnel pas franchement dénué de tout intérêt mais bien trop proche du précédent opus pour faire mouche, il reste encore « Roses » et « Chain Me », qui malgré leurs ambiances téléphonées, parviennent à garder un petit côté attachant… Sans doute leurs refrains, langoureux pour le premier, avec un minimum de poigne pour le second. C’est caricatural, mais j’aime assez. Nah.

Pearls In Dirt ne défrayera aucune chronique, et certainement pas la mienne, comme il n’est que la suite d’un Touch In The Dark déjà bien minimaliste. Un groupe certes sympathique mais peu avenant et n’allant guère plus loin dans ses acquis (déjà bien peu avancés…). Pearls In Dirt, c’est un énième album de goth/rock/pop Metal d’apéritif, qui n’est qu’à prendre à la légère, et dont le seul atout reste une chanteuse assez caractérielle pour qu’on tienne tout l’album. D’où une note qui reste polie dans son genre.

Mais sans dec', autant se gaver avec du vrai, du pur, du dur, par exemple Comalies de Lacuna Coil. Quel album putain ! Ça c’est de la tartiflette !

A lire aussi en METAL GOTHIQUE par VOLTHORD :


TO/DIE/FOR
Iv (2005)
Métal gothique aux accents new wave




MADDER MORTEM
Mercury (1999)
Une première pluie miraculeusement pure


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Margriet (chantà)
- Rik (guitares)
- Martin (basse)
- Karin (batterie)
- Manon (clavier)


1. Delilah's Lie
2. Your Hands So Cold
3. Stay With Me
4. Go
5. Lost
6. Something I Said
7. Awaken
8. Sour Ground
9. Roses
10. Chain Me



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod