Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


SOUL TAKERS - Flies In A Jar (2007)
Par BAST le 20 Janvier 2008          Consultée 3478 fois

Pas loin de la sélection du site, cet album. Quelques écoutes en moins et je lui octroyais le privilège de figurer en tête de gondole pendant une semaine. Je me suis résigné, de justesse. Car aussi bon soit-il, ce premier album des Italiens de SOUL TAKERS rate le coche à peu de choses. Et tout se joue du côté de la production. Quoiqu’elle ne pénalise pas complètement « Flies In A Jar », on finit par la trouver agaçante et préjudiciable. La guitare a tendance à baver incommodément, la batterie s’époumone au point de susciter la compassion. De ce côté là, SOUL TAKERS n’est pas vraiment gâté.

D’un point de vue strictement intra-musical, je n’ai rien à redire. Et si j’ai débuté ma chronique par le gros défaut de « Flies In A Jar », c’était pour mieux la terminer, quand il va être question de vous inciter à opérer un rapprochement franchement adéquat avec cet opus étonnement bon.
SOUL TAKER n’a rien d’Italien. Comprenez par là que le heavy au propos fantaisiste ou aux couleurs symphoniques n’est pas pour lui. Lui, justement, préfère officier dans un mix qui fait s’accoler le heavy et le gothique, dans un élancement romantique voluptueux. Le piano, peu technique mais ô combien touchant est un compagnon essentiel dans cette volonté de pénétrer l’auditeur dans ce qu’il a de plus caché (« Icon »). SAVIOUR MACHINE n’est pas loin, dans une acception plus légère toutefois et un rythme moins litanique. Autre support de mélodies suaves et accaparantes, un violon aux vibrations profondes (« The Chasm »).

Des titres ensorceleurs, un chant qui louvoie entre opération séduction et rage filigranée, guitare larmoyante et piano peu loquace mais dont chaque note réussit à compléter la quadrature des titres, « Flies In A Jar » constitue un album fort. Entre « Icon » qui met insensiblement en condition, « The Chasm » au potentiel romantique accaparant, « Thin Walls » et sa mélancolie intraitable, « The Silent Empire » qui propose une version écorchée du gothique ou « Floating », cri du cygne désarmant, le second album de SOUL TAKERS réunit quelques clés d’une réussite que l’on ne pensait pas nécessairement éclatante au vu de la pochette ou de la nationalité affichée.
Dino Brentali qui aurait probablement tout perdu à officier dans une veine heavy criarde figure dans ce registre comme un élément catalyseur. Son timbre, entre désespoir timidement affiché et spleen plus facilement communiqué bouleverse. Même conclusions si l’on s’attache à la rythmique. Desservie par un son immérité, elle tire son épingle du jeu en appuyant idéalement les intentions souffreteuses, en soulignant le mal-être soutenu.

Décidemment, Dragonheart, label italien dont les signatures actives se comptent sur les doigts de deux mains démontre toute son efficacité et sa crédibilité en refusant de récolter à tour de bars tout ce qui se présente à lui, privilégiant la qualité à la quantité. Cette dernière recrue figure parmi les meilleures de son catalogue et a en plus le mérite de mettre au jour un groupe atypique, intelligent et proche du sans-faute. Une gigantesque surprise.

A lire aussi en HEAVY METAL par BAST :


OPUS ATLANTICA
Opus Atlantica (2003)
Heavy metal




GRAVE DIGGER
Knights Of The Cross (1998)
Heavy metal


Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Dino Brentali (chant)
- Andrea Grumelli (basse)
- Federica Badalini (piano)
- Jari Pilati (violon)


1. Heaven’s Pillars
2. Icon
3. Belied
4. Staring Eyes
5. The Chasm
6. Thin Walls
7. The Silent Empire
8. My Subjective Shell
9. Floating
10. Chasing Clouds
11. Another World



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod