Recherche avancée       Liste groupes



      
MATHCORE  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ION DISSONANCE - Solace (2005)
Par KERAZ le 12 Février 2008          Consultée 1531 fois

« Les choses qu’on possède finissent par nous posséder. »

Cette philosophique citation, issue du cultissime "Fight Club" décrit relativement bien ce qui est arrivé avec la formation montréalaise ION DISSONANCE. Après un premier album ultime, adulé par tout le monde ou presque, voici LA déception... "Solace" restera gravé dans ma mémoire comme l'un des albums m'ayant le plus indigné en cette année 2005. Dès lors, les choses que le groupe possède commencent déjà à les posséder. Que ce soit le talent inouï à composer des œuvres à la complexité effarantes ou le succès très inattendu sur la scène underground, le groupe se laisse naïvement entraîner dans une longue chute pénible et inexorable...

Si vous attendiez un album rempli d'originalité et amenant un vent de fraîcheur sur la scène metalcore (un peu comme le dernier), prenez un numéro, meilleure chance la prochaine fois. Et si le fait que le groupe ne change pas d'un poil son style ne vous dérange pas, n'allez pas croire que "Solace" est d'une efficacité comparable à "Breathing Is Irrelevant". Non, vraiment pas! Il ne s'agit-là que d'un vulgaire calque raté, rempli de répétitions et de fioritures. Même son apocalyptique, même structures laborieuses, mêmes mosh parts mortels... aucune originalité; c'est du déjà-vu ou du n'importe quoi, tout dépendant le morceau. "Solace" est sans doute l'album de la démesure pour le groupe. Il ne fait rien à moitié, certes, mais deux fois trop! Trop de démonstration technique, de mosh parts à deux balles, d'improvisations bâclées. De la vraie masturbation musicale!

Bon ça va, ne pleurez pas, certains morceaux sortent malgré tout du lot. "O.A.S.D", et son ambiance mortelle vous rappelera sans doute les premières heures d'ION DISSONANCE. Il en est de même pour le dernier morceau de la galette: "Prelude Of Thing Worse To Come", qui du haut de ses onze minutes vient un peu sauver la donne. Il faut dire que ce morceau est une poutrerie monumentale! Une petite perle de mid-tempos mortels. Un morceau plutôt en contradiction avec le reste de l'album, plutôt axé grind, avec branlage de manche en prime. Sinon, le single, "Play Dead... I'll Play Along" reste potable, sans plus. Le reste des morceaux? À la poubelle! Pas de concessions pour un groupe qui a su faire dix mille fois mieux deux ans auparavant! Suis-je diabolique de condamner ainsi le groupe que j'ai tant adulé par le passé? À vous de juger si ma condamnation est juste...

Qu'est-ce qui a fait l'échec de cet album selon moi? La hâte de produire un nouvel opus, la pression du public, l'attente énorme de la critique... Je crois que créer une œuvre sous pression, c'est impossible. C'est une question de temps! Mais pourquoi ne pas terminer cette chronique sur une note d'espoir? Je crois bien que cette autre citation Fight Clubienne sèchera les larmes des fans inconditionnels d'ION DISSONANCE qui refusent d'accepter le fait que cet album est une vraie bouse...

« C’est seulement lorsqu’on a tout perdu qu’on est libre de faire tout ce qu’on veut. »

A lire aussi en DEATH METAL par KERAZ :


DESPISED ICON
The Healing Process (2005)
Comme une brique dans ta face!!!




CANNIBAL CORPSE
Evisceration Plague (2009)
Ils règneront à jamais...

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   KERAZ

 
  N/A



- Gabriel Mccaughry (chant)
- Antoine Lussier (guitare)
- Sebastien Chaput (guitare)
- Xavier St-laurent (basse)
- Jf Richard (batterie)


1. Play Dead... I'll Play Along
2. O.a.s.d
3. Cleansed By Silence
4. She's Strychnine
- Nil Solaris 6. Lecturing Raskolnikov (or How To
5. You're Not Carving Deep Enough
6. Shut Up, I'm Trying To Worry
7. Signature
8. Prelude Of Things Worse To Come



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod