Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


The DONNAS - Bitchin' (2007)
Par THE MARGINAL le 12 Novembre 2007          Consultée 2830 fois
Le quatuor americain The Donnas est de retour en 2007 avec un nouvel album intitulé "Bitchin' ". Le quartette feminin avait laissé une bonne partie de ses fans sur sa faim avec son précédent opus "Gold medal", paru 3 ans plus tôt, qui était trop aseptisé, trop lisse.

Avec "Bitchin' ", les Donnas en sont déjà à leur 7ème album studio, ce qui en fait un combo chevronné, rompu aux dures lois du business malgré leur jeune âge. Depuis "Gold medal", les Donnas ont quitté la major Atlantic, qui ne les laissait pas pleinement s'exprimer, pour retrouver un label indépendant(Purple Feather Records) et, par la même occasion, plus de liberté artistique. A la vue de la pochette, que certains trouveront peut-être racoleuse, on devine que les Donnas obliquent vers les 80's: on remarque que le logo du groupe est un clin d'oeil à Iron Maiden.

D'ailleurs, quand on entend la vraie/fausse intro "Bitchin' ", on est plongé directement dans l'ambiance des 80's: bruits de sirène, batterie, basse, guitares heavy et hurlantes, voix punchy. Passée ce hors-d'oeuvre, on rentre en plein dans le vif du sujet avec "Don't wait up for me". Et là, pas de doute, les Donnas reviennent à quelque chose de plus foncièrement hard rock, plus en rapport avec ce qu'elles savent faire. Avec son ambiance live très typée arena-rock, ses riffs hard 80's évoquant tour à tour Girlschool, Joan Jett, Bon Jovi, Def Leppard, ce mid-tempo ultra-fédérateur, avec son refrain imparable, s'avère être un veritable hymne en puissance et semble dire spontanément à l'auditeur: "Welcome back to the 80's !".

D'ailleurs, l'ambiance globale de cet opus est très teintée 80's. Et dans ce contexte, les Donnas, qui ont toujours avoué ouvertement être fans des combos de l'époque, se fendent de quelques hymnes qui tuent comme le festif et irresistible "Here for the party", servi par un refrain qui tue, des choeurs glamisants désinvoltes, le catchy et joyeux "Smoke you out" avec ses "Wooh, wooh !" de rigueur, ou encore "Girl talk", un hymne heavy-rock imparable, à la fois festif, tapageur et heavy (les riffs sont assassins, saignants) qui impose les Donnas comme les vraies tenantes du "Girl power". En-dehors de ces brûlots, le quartette americain propose quelques trucs intéressants tels que "Wasted", une chanson hard rock catchy, mainstream(dans le sens 80's du terme, attention !), très axée sur la mélodie, "Save me" dont le début s'apparente à un clin d'oeil à Def Leppard période "Pyromania", "Better off dancing" qui fait taper du pied, l'incisif "Give me what I want" sur lequel la rythmique soutenue contraste avec les choeurs aériens, "When the show is over", une compo accrocheuse qui n'est pas sans rappeler les heures glorieuses du Hard US.

Ceci dit, pour tempérer un peu cet enthousiasme, on soulignera quand même qu'il y a du remplissage sur cet album. Par exemple, la présence d'un "What do I have to do" ou de l'ennuyeux "Love you till it hurts" n'étaient pas vraiment nécessaire et le disque aurait certainement davantage gagné en efficacité s'il n'y avait eu que 11 titres (au lieu de 15).

Malgré tout, les Donnas, avec "Bitchin' ", font plaisir, d'autant qu'elles sont revenues à quelque chose de plus mordant, de plus foncièrement hard rock/arena-rock. Ce nouvel opus des Donnas est parfaitement abouti: les Donnas, libérées de toute contrainte de la part d'une quelconque major, expriment ouvertement leur penchant pour le hard rock et rendent un vibrant hommage à l'ère arena-rock des 80's(rhaaaa, c'était le bon temps !!). On peut trouver dommage que l'aspect punk de leur musique ait disparu. Malgré tout, cet album est digne de figurer parmi les meilleurs du hard rock féminin, aux côtés des Lita Ford, Joan Jett, Girlschool, Vixen et démontrent qu'elles sont dignes d'incarner le "Girl power"(contrairement aux infâmes Spice Girls).




Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Brett Anderson (chant)
- Allison Robertson (guitare)
- Maya Ford (basse)
- Torry Castellano (batterie)


1. Bitchin'
2. Don't Wait Up For Me
3. Wasted
4. What Do I Have To Do
5. Save Me
6. Like An Animal
7. Here For The Party
8. Better Off Dancing
9. Love You Till It Hurts
10. Smoke You Out
11. Girl Talk
12. Give Me What I Want
13. Tonight's Alright
14. We Own The Night
15. When The Show Is Over



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod