Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL / AMBIANT  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 0)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Twilight [usa]
 

 Myspace (387)

LEVIATHAN - The Tenth Sub Level Of Suicide (2003)
Par ERESSEAZ le 18 Décembre 2007          Consultée 4201 fois

"Si c'est américain… c'est bien."
Bruce Campbell.

LEVIATHAN est là pour annoncer à l'univers ébahi que l'Amérique a quelque chose à dire à propos du Black Metal.
Et ouais. Pas besoin d'un pays riche en fjords ou avec une longue histoire traditionnelle derrière lui pour pouvoir délivrer des ambiances glacées.
Ce qui paraît être une faiblesse se mute finalement en force, là où les groupes de black metal de Scandinavie et d'Europe de l'est puisent leur inspiration dans leur folklore ancestral, les américains cherchent au fond de l'esprit humain.

LEVIATHAN est le fruit d'un seul homme, Wrest, également géniteur du génial LURKER OF CHALICE (à mon avis il s'est juste servi des morceaux les plus "ambient" de LEVIATHAN pour alimenter ce groupe) et batteur du presque-all-star-band TWILIGHT.
Il est difficile d'appréhender dès le premier abord les sonorités de ce Tenth Sub Level Of Suicide, la recette se trouve à cheval entre un Black Metal sulfurique et des passages d'Ambient mélodiques et lointains.
Les guitares saturées jusqu'à la moelle laissent la place à des mélodies tristounettes avec une facilité déconcertante et la batterie électronique alterne blast aux arômes jazzy à la AMON TOBIN (c'est p'têt un peu osé comme comparaison) dans des morceaux aux structures difficilement discernables.
Corrosif, LEVIATHAN l'est jusque dans la gorge. Wrest a un timbre vocal certainement bourré d'effets mais à la texture suraigüe et à l'aspect lointain, comme si elle était enregistrées et réenregistrée à même le baffle, à la manière des photocopies de photocopies.
Autre particularité de l'ami Wrest (Ouais je me permet de parler de lui comme ça, en interview il a l'air trop sympa malgré ses photos necroïdes), il accorde une place de choix à la basse dans ses morceaux. Toujours parfaitement discernable, proposant des lignes plutôt élaborées et ne faisait pas que suivre la guitare, elle sert parfaitement les autres instruments, c'est suffisamment rare dans la black metal pour être apprécié.
On regrettera peut être que la batterie de par sa nature électronique sonne trop artificielle mais on n'y prête guère attention finalement, la musique de LEVIATHAN ne s'écoute pas, elle se ressent. On est plus dans la musique d'ambiance que dans la compo rythmée et accrocheuse. On ferme les yeux et on se laisse dériver.

L'homme a de l'expérience, c'est certain et a réussi à éliminer toute trace de ses influences dans sa musique. Je ne connais pas vraiment d'autre groupe de Black Metal qui sonne comme ce Tenth Sub Level Of Suicide.
J'ai l'habitude dans mes chroniques de parler par images, de poser par écrit ce que me fait ressentir visuellement la musique de l'album afin de guider plus facilement le lecteur vers l'univers de la chronique. Pour LEVIATHAN, il n'y a pas d'images, seulement le noir; le noir qui aspire tout et qui digère les univers.

A lire aussi en BLACK METAL :


THULCANDRA
Fallen Angel's Dominion (2010)
La résurrection de DISSECTION !

(+ 1 kro-express)



DRUDKH
Autumn Aurora (2004)
Encore???

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   ERESSEAZ

 
   POSSOPO

 
   (2 chroniques)



- Wrest (tout)


1. Introit
2. Fucking Your Ghost In Chains Of Ice
3. Sardoniscorn
4. The Bitter Emblem Of Dissolve
5. Scenic Solitude And Leprosy
6. He Whom Shadows Move Towards
7. Submersed
8. Mine Molten Armor
9. The Idiot Sun
10. At The Door To The Tenth Sub Level Of Suicide



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod