Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Marduk, Witchery
 

 Site Officiel Du Groupe (154)

DEVIAN - Ninewinged Serpent (2007)
Par POWERSYLV le 23 Octobre 2007          Consultée 3864 fois
Que font deux anciens MARDUK qui se retrouvent ? Et bien, ils font du black metal mais pas forcément du MARDUK.

Le chanteur/hurleur/grogneur Legion a marqué à coup sûr l'escadron suédois ... du moins l'époque où le groupe a vu son exposition médiatique maximale avec des opus comme Heaven Shall Burn ..., Nightwing ou l'impitoyable Panzer Division Marduk. On se souvient aussi à l'aube des années 2000 du succès moindre de disques comme La Grande Danse Macabre ou World Funeral où les peinturlurés cloutés avait tendance à ralentir quelque peu la cadence et à vouloir s'orienter vers une autre direction. Une période de doute qui a été fatale au frontman, au bassiste B-War et au batteur Emil Emil Dragutinovic (arrivé sur World Funeral).

Suite à cette aventure, Legion et Emil se sont retrouvés afin de mettre sur pied un nouveau projet, leur projet à eux. Copains comme cochons, les 2 hommes se lancent dans l'aventure en créant ELIZIUM, bientôt rebaptizé DEVIAN, et s'adjoignent les services de 2 bretteurs : Joinus et Markus Lundberg (actuels SARGATHANAS REIGN). Un autre guitariste Tomas Nilsson se joint à la fête. Finalement, Markus ne fera que quelques soli (à l'heure actuelle, il n'a plus l'air de faire partie du groupe mais un bassiste à plein temps est arrivé récemment, il s'agit de Roberth Karlsson (EDGE OF SANITY)).

Ninewinged Serpent est présenté par Legion comme du "Swedish Melodic Death/Black", le disque qui aurait dû succéder au World Funeral de MARDUK. En fait, ce premier album s'éloigne carrément du black guerrier et morbide sans concession de la horde suédoise pour proposer un metal (toujours ancré dans le black, c'est entendu ... suffit de mater la pochette morbide à souhait) plus consensuel, qui flirte avec le death, le thrash voire le heavy (pour les soli soignés) mais toujours efficace et avec cette voix si habituelle. Une marmite d'influences que les musiciens ont su agencer en donnant le meilleur d'eux-mêmes pour accoucher d'un skeud qui va droit au but mais sans tomber dans le black bête et méchant, même si on sent pointer un caractère blasphématoire et vicieux rémanent. La qualité des compositions et la musicalité sont préservées (« Heresy », « Scarred », « Fatalist » …).

Car il y a du relief là dedans : « Dressed In Blood », le premier "vrai" titre où les blasts nous enfoncent encore dans une brutalité toute black metal, où les changements de rythmes sont réalisés au millimètre, accompagnés de cette voix vociférante si particulière de Legion. Et puis, on retrouve par moments ce côté rapide, vicieux et malsain à la fois qu'on pouvait trouver chez MARDUK (« Scarred » qui possède également un superbe passage un peu aérien où la guitare est reine, « Inquisitor »), ce qui ne devrait pas dépayser les fans du groupe de Morgan et les tenter à essayer l'aventure DEVIAN.

Il y a toujours ce petit "truc" qui fait qu'on distingue un titre parmi d'autres : ce début massif, imposant, au gros son suédois (on peut penser à HYPOCRISY) avec l’intro « Serenade For The Fallen ». le tempo marqué typé "marche conquérante" d'un « Heresy », l'intro de « Suffer The Fools » qui vous accroche tout de suite sans parler des murs de guitares qui semble parfois si infranchissables, ce caractère d'urgence qui vous poursuit dans une course effreinée où l'on distingue à peine la fin, où la lumière a du mal à percer les ténèbres. Cette chape de plomb qui menace de vous tomber sur la tête à chaque frappe, à chaque blast, pendant ces 45 minutes, à chaque couplet qui sort de la bouche infecte du grand Legion.

Quoiqu’il en soit, DEVIAN réalise ici un premier coup de maître en alliant sens mélodique, grandiloquence et agression à des compositions de premier choix. Plus dynamique et old school que MARDUK dans l’esprit, se référant volontiers à d’autres groupes contemporains et variés (SLAYER, POSSESSED, IMMORTAL, MORBID ANGEL ou DISSECTION), DEVIAN avec ce Ninewinged Serpent mérite toute votre attention (même si MARDUK a fait très fort cette année avec son Rom 5 :12). La signature chez Century Media devrait permettre à ce premier skeud de trouver ses acquéreurs un peu partout dans le monde et pourquoi pas permettre à ses géniteurs de venir d’emblée nous voir via la scène.

Quelques petits détails techniques pour finir. L’enregistrement a eu lieu au studio Art Decay sous la houlette du producteur Rickard Kottelin. Le mix, ce sont les inévitables studios Fredman (Fredrik Nordstrom). Quant à la pochette, l’auteur en est le fameux Seth décidément très demandé ces dernières années (PARADISE LOST, SOILWORK, DARK TRANQUILLITY et plein d’autres).

Site de DEVIAN :
http://www.devian.se

Myspace du groupe :
http://www.myspace.com/truedevian




Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Emil Dragutinovic (batterie)
- Markus Lundberg (quelques solos de guitare)
- Tomas Nilsson (guitare)
- Joinus (guitare)
- Legion (chant)


1. Serenade For The Fallen (intro)
2. Dressed In Blood
3. Heresy
4. Scarred
5. Suffer The Fools
6. Fatalist
7. Gemini Is The Snake
8. Instigator
9. Remnant Song
10. Ninewinged Serpent



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod