Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (19)
Questions / Réponses (6 / 13)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Judas Priest, Manigance, Malediction, Satan Jokers, Nightmare, Wolf's Gang

SORTILÈGE - Larmes De Héros (1986)
Par DARK SCHNEIDER le 25 Mars 2007          Consultée 18137 fois

Grâce au succès de Métamorphose, SORTILEGE pu participer à plusieurs festivals réunissant des grands noms internationaux du hard. Des festivals en France mais aussi en Allemagne ou en Hollande. La demande était forte et SORTILEGE était alors le top du heavy metal français. Les années 1984 et 1985 furent donc bénéfiques pour le groupe. Mais les parisiens avaient encore bien des remontrances à observer envers leur maison de disque, insatisfait de la façon dont ils étaient distribués. Le deuxième LP, Larmes de héros, fut publié en 1986. Tout comme son prédécesseur, il fut enregistré en Allemagne. Une version anglaise fut réalisée dans la foulée, destiné avant tout au marché allemand (mais en fait ce fut la version française que se vendit le mieux chez les teutons !).

Sur ce second LP, SORTILEGE prouva qu’il n’était pas un groupe destiné à faire du sur place, bien au contraire. Ayant largement prouvés de quoi ils étaient capables dans un registre heavy et agressif, nos musiciens optèrent pour une voix nettement plus mélodique et travaillée. Larmes de héros est donc fort différent de son prédécesseur. La musique apparaît ici beaucoup plus mature, cela se ressent même au niveau des textes. A l’écoute de cet album on sent que SORTILEGE a particulièrement soigné ses nouveaux morceaux, un souci de la perfection qui influe évidemment sur le résultat final.

Plus qu’un excellent album, Larmes de héros est tout simplement LE plus grand album de heavy metal français !

SORTILEGE relègua loin derrière eux les espoirs d’hier que furent H BOMB ou HIGH POWER, et même la nouvelle garde d’alors, représentée par ADX et KILLERS, ne soutenait pas la comparaison avec Larmes de héros.

Cette excellence est d’ores et déjà appréciable avec le magnifique morceau d’ouverture « La hargne des tordus ». Un chef d’œuvre de heavy metal mélodique, au texte grave et poignant, au refrain hyper efficace qu’on a envie de chanter dès qu’on l’écoute pour la première fois. Le second titre, « Chasse le dragon », renoue avec une ambiance héroïc fantasy. Sur son final très enlevé, Christian Augustin fait preuve d’un lyrisme épique que même Fabio Lione de RHAPSODY n’a jamais réussi à égaler. Ambiance mythologique cette foi-ci avec « Le dernier des travaux d’Hercule », un des plus vieux morceaux de SORTILEGE en réalité, un titre admirablement bien construit qui sur la version anglaise de l’album sera interprété en instrumentale avec la guitare lead de Stéphane Dumont remplaçant le chant.

Toujours dans une lignée heavy mélodique, « Mourir pour une princesse » et « La montagne qui saigne » sont vraiment des merveilles. Et ce grâce à des refrains terriblement accrocheurs et irrésistibles, mais aussi incroyablement poignant. Il faut dire que les progrès du groupe concernent également les paroles. Christian Augustin ne se contente plus de raconter de simples récits fantastiques issus de son imagination, ses textes sont désormais beaucoup plus profonds et émotifs. A ce niveau, le texte tragique de « La montagne qui saigne » est vraiment superbe. Un texte très fort également avec « Quand un aveugle rêve », une ballade toujours dans la lignée d’un « Beyond the realms of death », et encore une réussite une fois de plus.

« Messager » est en quelque sorte le tube de l’album, un titre immédiat lorgnant presque vers le speed mélodique. Il contraste beaucoup avec « Marchand d’hommes » un morceaux très lourd et plus agressif que le reste de l’album.
Avec Larmes de héros, SORTILEGE signa un album parfait. Certes la musique est moins agressive, mais l’aspect mélodique est absolument imparable. Christian Augustin n’a jamais aussi bien chanté, il atteint vraiment des sommets sur cet album, parfaitement servi par un Stéphane Dumont plus inspiré que jamais dans ses riffs très travaillés (« La hargne des tordus » étant le meilleur exemple).

Hélas, si Larmes de héros recueilli un excellent accueil critique à sa sortie, la réponse du public fut moins enthousiaste, une partie du public n’acceptant pas la perte d’agressivité du groupe. De toute façon, le public français soutenait difficilement les groupes hexagonaux, nombres d’entre eux avaient déjà jetés l’éponge, le gros de la vague metal française était déjà passé. Fatigués du manque de soutien du public, des difficultés rencontrées par rapport aux maisons de disques, les membres de SORTILEGE décidèrent d’arrêter les frais. Une fin regrettable pour un groupe qui venait alors de sortir le chef d’œuvre du heavy metal français.

Depuis, on n’a pas fait mieux.

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK SCHNEIDER :


RIOT
Restless Breed (1982)
Il faut écouter RIOT !




DIO
Holy Diver (1983)
Premier album solo du lutin à la voix d'or

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
  N/A



- Christian 'zouille' Augustin (chant)
- Stéphane Dumont (guitare)
- Didier Demajean (guitare)
- Daniel Lapp (basse)
- Bob 'snake' Dumont (batterie)


1. La Hargne Des Tordus
2. Chasse Le Dragon
3. Le Dernier Des Travaux D'hercules
4. Quand Un Aveugle Rêve
5. Mourir Pour Une Princesse
6. La Montagne Qui Saigne
7. Marchand D'hommes
8. Messager
9. La Huitième Couleur De L'arc-en-ciel
10. Sagittarius (instrumental, Bonus Track)
11. Elephant Man (bonus Track)
12. Win Her Heart (bonus Track)
13. Flesh And Bones (bonus Track)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod