Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Ted Nugent

Ted NUGENT & THE AMBOY DUKES - Tooth, Fang & Claw (1974)
Par LONER le 2 Octobre 2007          Consultée 3352 fois

Attention, fans de la première heure, s'abstenir ! En effet, contrairement à ce qui est marqué sur la pochette, ceci n'est pas un album des Amboy Dukes. Ou plus vraiment. D'ailleurs, les changements de patronyme le prouvent: après The Amboy Dukes, on avait eu droit à Ted Nugent & The Amboy Dukes, nom qui montrait clairement la volonté du sauvage virtuose à prendre les rênes de l'attelage.
Avec « Tooth, Fang & Claw », c'est chose faite puisque l'album est porté au crédit de « Ted Nugent's Amboy Dukes ». Subtile différence qui a son importance...

Enregistré en juin et juillet 1974 au Sound Pit Studio d'Atlanta, « Tooth, Fang & Claw » est un album résolument hard rock. Non content d'avoir tourné le dos au psychédélisme des débuts dont on retrouvait encore quelques timides traces sur l'opus précédent, Ted enfonce le clou et livre ce qui sera considéré par beaucoup comme la véritable première pièce de sa longue carrière solitaire. Théorie totalement justifiée puisqu'on retrouve ici tout ce qu'affectionnera le Nuge par la suite, à savoir des compositions énergiques, un son de guitare agressif et des solos comme s'il en pleuvait, l'ensemble au service d'un rock couillu en diable.
Niveau qualité des compositions, on est servi, chacune des neuf balles tirées par le mitrailleur Ted faisant mouche, à commencer par « Lady Luck », morceau d'ouverture qui annonce d'emblée la couleur. Y'a pas de doute, c'est du haut, du très haut niveau. Ceux qui ne juraient que par les « Free For All » et autres « Cat Scratch Fever » en seront pour leurs frais, des tueries comme « Living In The Woods », « Free Flight » ou le cultissime « The Great White Buffalo » n'ont rien à envier aux « Stormtrooper», « Street Rats » et « A Thousand Knives ». Elles constituent d'ailleurs le terreau qui a permis à l'arbre de prendre racine et de s'épanouir à sa guise.
C'est également ici que l'on retrouve les plus belles pépites instrumentales de l'Uncle Ted. « Hibernation », bien que souvent massacré en concert, en est un très bon exemple, le feeling étant présent à chaque instant, à chaque note jouée.
Ajoutons à cela une excellente reprise de Chuck Berry (« Maybelline ») et une ballade pas niaise pour un sou (« Sasha »). Nous obtenons ainsi l'un des albums les plus aboutis de toute la carrière du guitariste.

Car voilà toute l'affaire de « Tooth, Fang & Claw » : ce disque est un chef-d'oeuvre et tout le monde s'en fout. Enfin presque tout le monde, ceux qui ont pris la peine d'aller voir d'où venait « The Great White Buffalo » le savent depuis un bout de temps. Mais ça n'a pas empéché ce monument de sombrer dans l'oubli, injustice que personne n'a jamais pensé à réparer. Espérons que c'est désormais chose faite...

A lire aussi en HARD ROCK par LONER :


The BLACK CROWES
The Southern Harmony And Musical Companion (1992)
Être sudiste dans les 90's, c'est faire ce disque.

(+ 1 kro-express)



BLUE ÖYSTER CULT
Blue Öyster Cult (1972)
Un seul mot d'ordre : rock'n'roll !


Marquez et partagez




 
   LONER

 
  N/A



- Ted Nugent (guitares, chant, percussions)
- Rob Granger (basse)
- Vic Mastrianni (batterie, percussions)
- Andy Jezowski & The Crusted Warblers (chant)
- The Reverend Atrocious Theodosius (guitare, chant sur « maybellin)


1. Lady Luck
2. Living In The Woods
3. Hiberation
4. Free Flight
5. Maybelline
6. The Great White Buffalo
7. Sasha
8. No Holds Barred



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod