Recherche avancée       Liste groupes



      
DOOM METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 2)
Lexique doom metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : The Order Of Israfel , Khemmis
 

 Site Officiel (200)
 Myspace (183)

SAINT VITUS - Born Too Late (1987)
Par POSSOPO le 18 Août 2007          Consultée 6772 fois

Du follicule pileux en abondance, un énorme grassou au bide, pas de savon à la maison, voilà SAINT VITUS, celui qui est né trop tard. Scott Weinrich pleure sa misère, "je suis né trop tard et ne serai jamais comme toi". Toi, c'est OZZY, un des plus dignes représentants de la télé-réalité actuelle (attention, Flavor Flav, l'horloger du divin PUBLIC ENEMY, s'est récemment inscrit au club pour se trouver une poule). "Born Too Late" en 1987, dix ans trop tard, quinze ans peut-être. Et jamais SAINT VITUS ne dépassera un statut culte envié par tous sauf par les intéressés eux-mêmes.

Il faut dire que SAINT VITUS ne se facilite pas la tâche. En recopiant quasiment (on y reviendra) trait pour trait l'atmosphère des débuts de BLACK SABBATH à une époque où son mentor pataugeait commercialement, l'aventure était perdue d'avance. Et ce n'est pas une pochette proprement sublime mais pas franchement consensuelle qui risque de sauver une mise de départ vouée à terminer dans la main du croupier.

Je dis tout ça alors que SAINT VITUS n'en est pas à ses débuts discographiques, loin s'en faut. Un premier album sorti en 1984, un deuxième qui date de 1985. Scott Weinrich, dit "Wino" n'est pas plus le chanteur originel de l'orchestre. Il s'est dédoublé (le monsieur officiait déjà chez un autre mammouth doom au destin funeste, THE OBSESSED) pour pallier au départ du fondateur Scott Reagers, revenu au bercail depuis (la vie, c'est parfois compliqué, la guerre, c'est mal, la maladie, c'est triste, je sais).

Et pour en revenir au deuxième paragraphe, Scott Weinrich n'est pas Ozzy. Le timbre plus épais, la voix plus musculeuse et nicotino-épuisée, parfaitement assortie à ce doom à tendance originelle (entendez le SAB' de 1970) mais poussé à l'extrême. Car quand Scott Weinrich pleure sa misère de ne pas être celui qu'il aurait aimé être, ses compagnons d'infortune l'encouragent dans son apitoiement option bestioles qui grouillent dans les cuisines mal entretenues. "Born Too Late" est lent, affreusement lent, cru, affreusement cru, lourd, affreusement lourd, un monolithe gris infortune impossible à digérer à moins de posséder une barbe touffue de 60cm et un cerveau préparé à la déliquescence la plus déplorable. Un disque que je ne conseillerai à personne de totalement sain. "Paranoid" à côté de ça, c'est l'enregistrement d'une banda de Carcassonne. En plus de tout cela, "Born Too Late" est intelligent puisqu'au lieu de nous emmerder avec une vulgaire reprise de "War Pigs" ou "Iron Man", le groupe rejoue du BLACK FLAG ("Thirsty And Miserable") qu'on ne voit même pas passer tant le morceau s'harmonise à merveille avec le reste du brouillard désolant.

Je recommence pour les distraits, nous ne voguons pas ici dans le monde du heavy metal, hors de question de dénicher une once de son death, oubliez vos idées de claviers funéraires, SAINT VITUS, c'est le doooooooom des grands anciens, celui du déni absolu, nihiliste, pitoyable et ultra cheap. Celui joué sur des cordes rouillées par des musiciens avachis dans un sofa de déprime, planté au beau milieu d'un cimetière désertique et pierreux. Et si vraiment vous ne comprenez pas, j'oserai, histoire de laisser entrer un rai de lumière abracadabrantesque dans cette ode à la neurasthénie, une comparaison insolente. Oui, "Born Too Late" me fait penser au KYUSS de "Welcome To Sky Valley". L'arme utilisée est évidemment différente, ce n'est pas un soleil de plomb qui nous assomme, ce sont d'impénétrables nuages qui nous tombent sur le front. Et le groove dans tout ça ? Question de définition.

A lire aussi en DOOM METAL par POSSOPO :


TIAMAT
Clouds (1992)
Doom death atmosphérique

(+ 1 kro-express)



ANATHEMA
The Silent Enigma (1995)
Doom metal


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Scott Weinrich (chant)
- Dave Chandler (guitares)
- Mark Adams (basse)
- Armando Acosta (batterie)


1. Born Too Late
2. Clear Windowpane
3. Dying Inside
4. H.a.a.g.
5. The Lost Feeling
6. The War Starter
7. Thirsty And Miserable
8. Look Behind You
9. The End Of The End



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod