Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK/GLAM  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


WRATHCHILD - Stakk Attakk (1984)
Par THE MARGINAL le 26 Juin 2007          Consultée 3012 fois

En 1983, Mötley Crüe tape dans le mille avec l'album "Shout at the devil" et ne tarde pas à se forger une solide réputation en raison de son look extravagant, de son attitude tapageuse et, bien sûr, de sa musique à la fois accrocheuse et subversive. Twisted Sister n'était pas en reste avec l'album "You can't stop rock n'roll".

La Grande Bretagne n'allait pas laisser les USA avoir le monopole du hard rock/glam tapageur et outrageux et la réponse aux 2 groupes cités plus haut allait venir de Wrathchild, un quartette dont le look était très proche de celui de Mötley Crüe à l'époque. Le premier album de Wrathchild s'intitule "Stakk attakk" et sort en 1984.

La musique de Wrathchild ? Du hard rock glam plein d'enthousiasme, de spontanéité et de punch, mâtiné d'influences 70's. D'ailleurs, le titre d'ouverture, "Stakk attakk", va dans ce sens: compo énergique, rythmée, rapide, punchy qui dépote sévèrement, refrain simple, mais tapageur. Mine de rien, Wrathchild a pondu là un petit hymne efficace et immédiat. Avec "Too wild to tame", on est là en présence d'une compo typiquement glam entrainante, pleine d'enthousiasme avec de gros choeurs, un refrain qui frappe dans la gueule à la façon d'un uppercut, et "Trash queen", titre influencé par Kiss, mis en valeur par des choeurs glammisants répondant du tac au tac au chant de Rocky Shades, reste dans les sphères du glam, avec un côté venimeux non négligeable, il convient de le souligner. De toute évidence, Wrathchild assure pour pondre des compos hard rock tendant vers le glam à l'efficacité immédiate. Il suffit d'écouter l'hymne en puissance "Kick down the walls", à la fois entêtant, catchy et ultra-accrocheur, "Sweet surrender", une compo pêchue qui contraste dans son ensemble avec son refrain, plus aérien, insouciant avec ses choeurs de circonstances, "Law abuzer", un mid-tempo de facture classique rehaussé par un refrain accrocheur et mis sur orbite par une intro basse/batterie de tueur, "Tonite", une compo tapageuse, musclée qui n'aurait pas dépareillé sur un opus de Mötley Crüe (à ses débuts) ou de Poison (idem que Mötley Crüe).

D'autre part, Wrathchild s'est fendu avec "Alrite with the boyz" d'une cover de Gary Glitter assez convaincante avec ses choeurs tapageurs et le groupe britannique rend là un hommage vibrant et respectueux aux artistes majeurs de la scène glam des 70's. En revanche, le titre "Shokker" est un mid-tempo manquant singulièrement d'efficacité, mais préfigure toutefois ce que fera bien des années plus tard le groupe norvégien Turbonegro, mais avec plus de conviction.

Ce premier album de Wrathchild, qui est donc la réponse britannique à Mötley Crüe, est assez réussi, d'un bon cru. Ceci dit, il y a un detail agaçant qu'on ne peut pas ignorer sur ce disque: sa production est vraiment faiblarde, médiocre, et même à l'époque de sa sortie, les fans avaient cette sensation. C'est regrettable car les compos, elles, tiennent bien la route et "Stakk attakk", qui anticipe un peu ce que feront Poison, Tigertailz et Pretty Boy Floyd un peu plus tard, fait partie des albums préférés des afficionados de glam, ce qui n'est pas un mince exploit.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


RADIOVIPERS
The Morning Sunburst (2005)
Du hard us(fait par des européens) fort prometteur




AMERICAN DOG
Red White Black And Blue (2003)
Hard rock/glam


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Rocky Shades (chant)
- Lance Rocket (guitare)
- Marc Angel (basse)
- Eddie Star (batterie)


1. Stakk Attakk
2. Too Wild To Tame
3. Trash Queen
4. Sweet Surrender
5. Kick Down The Walls
6. Tonite
7. Law Abuzer
8. Shokker
9. Alrite With The Boyz
10. Wreckless



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod