Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Questions / Réponses (1 / 4)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Symfonia, Children Of Bodom
- Style + Membre : Stratovarius, Warmen, Cain's Offering
 

 Site Officiel Francophone (437)

KOTIPELTO - Serenity (2007)
Par POWERSYLV le 3 Mai 2007          Consultée 3756 fois

Serenity. Voilà un nom d’album qui signifie certainement quelque chose aujourd’hui pour Timo Kotipelto, frontman de STRATOVARIUS. Souvenez-vous …
2004. Le chanteur était désemparé par son éviction du groupe qui avait fait sa réputation. Certes, il n’était pas le seul car Timo Tolkki avait limogé tout le monde. Vous ajoutez à cela des problèmes plus personnels et vous obteniez alors le deuxième album de Timo, Coldness, à la pochette sombre et glacée. Il faut dire que le moral du chanteur était au plus bas mais Timo n’est pas homme à se laisser aller. Il lui reste la foi et l’écriture même si l’heure est au pessimisme.
2005, à la surprise générale, STRATOVARIUS se reforme, exception faite de Jari Kainulainen qui est remplacé par Lauri Porra, bassiste de … KOTIPELTO.

Nous sommes en 2007 et tout est rentré dans l’ordre. KOTIPELTO (le groupe) a repris du service et Serenity est le reflet de la tranquillité retrouvée de son principal protagoniste. Ce groupe solo permet à Timo de laisser librement cours à ses compositions et ses idées alors que STRATOVARIUS est en sommeil et en attendant son prochain opus.

Pour ce troisième effort solo sous son propre nom, Timo a rassemblé ses troupes avec quelques changements. Alors qu’auparavant le chanteur avait à ses côtés comme guitaristes des guests prestigieux (genre Mike Romeo sur Coldness) et avait carrément emprunté Jari Kainulainen (évoqué plus haut) à STRATOVARIUS, il est aujourd’hui entouré de Tuomas Wainölä à la guitare (six-cordiste d’un obscur combo finlandais d’A.O.R., HEARTPLAY) et de son désormais fidèle bassiste (et désormais musicien de STRATOVARIUS également, et qui avait auparavant fait ses preuves chez SYNERGY, WARMEN ou TUNNELVISION) Lauri Porra. Pour les autres postes, on ne change pas avec les indéboulonables Mirka Rantanen (THUNDERSTONE) et Janne Wirman (WARMEN, CHILDREN OF BODOM) sur lesquels Timo peut s’appuyer.

Sur Serenity comme sur les 2 précédents, Timo se fait plaisir en interprétant ses chansons qui évoquent des sentiments, des portraits et des situations de vie, souvent de sa vie, des réflexions intérieures et petites histoires. Musicalement - et c’est ce qu’on pourrait reprocher au disque comme pour les 2 précédents -, ça se rapproche beaucoup de STRATOVARIUS, même si c’est plus direct. En gros, il s’agit de heavy mélodique d’obédience Stratovariusienne, interprété par des musiciens qualifiés et maîtres de leur art avec les soli de guitares et les interventions de claviers de maître Wirman. N’essayez pas de chercher la moindre once d’originalité, mais je pense que vous vous en doutiez.

Non, il ne s’agit pas ici de faire un truc extraordinaire ou hors du commun mais de proposer de bonnes chansons, des petits morceaux honnêtes à éventuellement proposer en concert. On a droit à quelques speederies comme « Once Upon A Time » qui ouvre l’album ou encore « Angels Will Cry » mais l’ensemble évolue majoritairement dans le mid-tempo. Il y a des refrains sympathiques (le premier single « Sleep Well », « Serenity » …), des riffs intéressants et des mélodies aguicheuses (« City Of Mysteries »), de bonnes rythmiques (« King Anti-Midas ») et parties de claviers aux textures intéressantes, surtout lorsqu’elles évoquent un orgue Hammond. On mentionnera la jolie ballade « After The Rain » où Timo reprend par endroit la voix aigue qui faisait son effet dans les grandes heures de son groupe principal et qu’il utilise moins ces dernières années. N’oublions pas la recherche effectuée sur le dernier titre, l’épique « Last Defender » qui démarre comme une ballade. Pourtant, parfois et surtout lors des premières écoutes lorsque les refrains ne sont pas encore imprimés, on a l’impression d’écouter toujours un peu la même chose ce qui peut en décourager certains de prime abord. J’ai dû pour ma part insister et dépasser ce cap avant d’apprécier réellement un tant soit peu cet album.

Bilan : Serenity ne sera certainement pas le disque de l’année tant il évolue dans un style convenu. L’enregistrement signé Nino Laurenne (THUNDERSTONE) et le mixage avec l’habituel Mikko Karmila (NIGHTWISH, SONATA ARCTICA et consorts) y sont largement pour quelquechose dans ce constat d’uniformité. Plus enjoué que Coldness, avec de bons morceaux, il pourra néanmoins convaincre un tant soit peu les fans du genre, de heavy finlandais et surtout les adeptes absolus de STRATOVARIUS et de son frontman si charismatique et sympathique. Car Timo reste une des personnalités les plus attachantes, humble et honnêtes du milieu. Un disque agréable où Timo se fait plaisir loin de toute désir de révolution.

A lire aussi en HEAVY METAL par POWERSYLV :


STORMWITCH
Witchcraft (2004)
Le retour du groupe allemand culte




Ozzy OSBOURNE
Blizzard Of Ozz (1980)
Heavy metal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Timo Kotipelto (chant)
- Tuomas Wainölä (guitare)
- Lauri Porra (basse)
- Mirka Rantanen (batterie)
- Janne Wirman (claviers)


1. Once Upon A Time
2. Sleep Well
3. Serenity
4. City Of Mysteries
5. King Anti-midas
6. Angels Will Cry
7. After The Rain
8. Mr. Know-it-all
9. Dreams And Reality
10. Last Defender



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod