Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (2 / 4)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


LUCIFUGUM - Involtation (2006)
Par POSSOPO le 21 Mars 2007          Consultée 2793 fois

Dix albums en huit ans, auxquels on va même ajouter un EP. Et croyez-le ou non, le cru 2007 est déjà prêt, il s'appellerait (l'utilisation du conditionnel reste primordial lorsqu'on parvient à glaner des informations sur ce genre d'artistes qui dépassent les limites de l'obscur) "Sectane Satani". A quoi peut bien jouer LUCIFUGUM en multipliant ainsi les sorties ? La réponse tient dans le caractère de l'orchestre né à Jitomir. Un but, un seul, repousser très loin les visiteurs mal renseignés, arrivés ici la fleur au fusil, qui se croient capables de tout ingurgiter en matière d'underground. Leur faire mal, les martyriser, les traumatiser pour qu'ils déguerpissent et ne reviennent jamais. Alors pourquoi ne pas les inonder de bruit ?

Plein de groupes s'inventent des qualificatifs pompeux, se trouvent des formules marketing audacieuses pour attirer l'attention, pour se façonner une image, simplement pour exister. Mais le cas de LUCIFUGUM est particulier : du black metal élitiste, anti-humain et toxique, malveillant, venimeux. Rien de bien original, me direz-vous sauf que là, on y croit. On y croyait aussi dans le cas d'ABRUPTUM mais lorsqu'on a découvert que derrière cette entité apparemment inhumaine se cachait Morgan de MARDUK, on a compris la supercherie. Chez LUCIFUGUM, on joue du LUCIFUGUM, et on ne joue que du LUCIFUGUM. Khlyst et Stabaath ne papillonnent ni à droite, ni à gauche. Le défunt Bal-A-Myth et Faunus ne s'éparpillaient pas plus. De plus Khlyst, autrefois proche de la clique de NOKTURNAL MORTUM, s'en est aujourd'hui totalement séparé pour raisons idéologiques. Le fameux concept du plus qu'extrême veut que même les idées les plus sulfureuses ne valent rien si elles conservent une nature humaine. Alors, à bas le nationalisme le plus intransigeant, le but est maintenant de tremper dans un bain nihiliste résolument misanthropique.
L'étiquette du tout méchant semble alors authentique, difficile de comprendre la tromperie.

Elle existe pourtant. Forcément, car Khlyst et Stabaath s'appellent en fait Igor et Elena Naumchuk, ils ont une existence…humaine et des défauts…très humains. Parmi ceux-ci, un certain manque d'ambition artistique. LUCIFUGUM aurait pu plonger dans le pire véritable, se façonner une image justement proche d'ABRUPTUM (ou qui sait, du MORTIIS première époque) et la respecter à tout prix. Musicalement, tout était permis, surtout le plus immonde, black, indus, ambiant, noise, peu importe. Au lieu de ça, mari et femme se contentent de jouer un black finalement relativement convenu, certes difficilement audible mais aux contours connus, du raw black fortement abrasif, en somme. Et on se retrouve tout naturellement en face de deux musicos pas forcément parmi les plus doués de leur génération, qui tentent par tous les moyens à leur disposition de dépasser les frontières du Evil, moyens trop modestes pour atteindre leur absolu. Ils répètent dur, grimés comme il se doit, ils enregistrent vite, puis ils se démaquillent, ils mangent, chient, dorment et copulent. Et comme ils sont timides, ils la jouent élitiste et antisocial. Bof, tout ça. Et d'une banalité fatigante.

Décevant, très décevant comme la majorité de la discographie hétéroclite d'un groupe comme les autres, jouant à fond la carte de l'undergound mais n'allant malheureusement pas, faute de grande idée, au-delà. On ne découvre rien, on n'apprend rien, on ne s'intéresse même pas au contenu de cet "Involtation" à peu près équivalent au précédent supplice, qui sent mauvais le bâclé et dont on n'aura rien tiré une fois l'écoute terminée.

A lire aussi en BLACK METAL par POSSOPO :


BLACK FUNERAL
Waters Of Weeping (2007)
Black metal à forte teneur en liturgie




VINTERRIKET
Winterschatten (2003)
Les pleurs de rage


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



Non disponible


1. ÑÈßÞÙÅÅ ÌÎË×ÀÍÈÅ0
2. ßÌÀ ÒÂÎÅÃÎ ÑÍÀ
3. ÂÑÅÏÐÎÙÀÞÙÅÅ ÇÀÏÎËÍÅÍÈÅ
4. ÎÍÎÐÀÂËÈÂÀÍÈÅ
5. ÏÐÅÄÅËÛ ÍÅÏÎÑÒÈÆÈÌÎÃÎ
6. ÐÈÒÓÀËÛ ÏÐÎÈÑÒÅÊÀÞÙÅÃÎ
7. ÇÀÒÌÅÂÀÞÙÅÅ ÂÛÑÎÊÎÌÅÐÈÅ
8. ÁÅÇÆÈÇÍÅÍÍÎÅ ÏÐÈÑÓÒÑÒÂÈÅ



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod