Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  DEMO

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 



MYRKVID - Ancestral Battles (1999)
Par JEREMY le 23 Mai 2007          Consultée 1844 fois

La sortie de la première démo est une étape particulièrement grisante pour un jeune groupe. C’est l’aboutissement d’un long et dur labeur. La concrétisation d’années de travail, où seuls dans leur garage, les musiciens suaient sang et eau, s’engueulaient même, parfois, quand l’un d’eux oubliait un riff ou se calait mal sur les blasts du batteur. Puis vient le jour où tout est prêt, les trois morceaux sont parfaitement joués depuis quelques semaines, et on décide de passer à l’enregistrement. Un pote possédant un ordi doté d’une bonne carte son ramène son matos dans le garage, et c’est parti ! Forcément, avec le stress de l’enregistrement, on se plante, on fait des conneries, on loupe un accord, des breaks sont mal placés. Faut recommencer, faire plein de prises, et puis soudain le disque dur du pote crie famine : espace disque faible. « Bon, les gars cette fois-ci c’est la bonne ! ». On réaccorde les instruments, on boit une bière, et on s’y remet. Et c’est la bonne en effet.

« Ancestral Battles » verra le jour courant 1999, ses trois titres principaux relevés par une intro typée orgue d’église, « Endless Path Of Eternal Life ». Certains riront en l’entendant car il est impossible de nier que ça sonne ‘cheap’, mais impossible également de ne pas y trouver une douce mélancolie, un climat annonçant la couleur décidément sombre des titres à venir. Intelligemment, Myrkvid ne s’enferme pas dans le carcan traditionnel du schéma « intro – morceaux – outro ». Dès la troisième piste, un nouveau titre, « Across The Medieval Lands », joué uniquement au synthé vient aérer les compositions tout en renforçant l’atmosphère plantée dès le début. Un choix judicieux puisqu’il redonne de l’élan à la démo et évite que la lassitude arrive trop vite.

Car en effet, si les interludes (appelons ça comme ça) aux synthés sont excellemment réalisées et tendent indéniablement le niveau général vers le haut, il est tout aussi vrai que les morceaux typiquement black metal sont relativement moyens. Non pas que les idées manquent, bien au contraire puisque de nombreux riffs accrochent et restent en mémoire, mais ils souffrent surtout d’une production vraiment mauvaise. La batterie et particulièrement les cymbales sont trop mises en avant au détriment des guitares qui auraient gagné à être plus facilement audibles. Les morceaux en eux-mêmes sont intelligemment ficelés, alternant déferlantes de blasts et passages mid-tempo, eux-mêmes entrecoupés de ponts aux claviers du plus bel effet. Certains passages aériens sont particulièrement réussis, notamment quand un chant clair et onirique, à la limite de la déclamation théâtrale, fait son apparition sur des nappes de guitares grisaillantes.

Ce premier exercice est donc plutôt réussi dans l’ensemble. Les principaux problèmes à régler sont ceux de la production et du mixage. Il faudra également que Myrkvid s’émancipe de l’une de ses influences principales : Umbakrail. Du son au chant déclamé en passant par la couleur des riffs, l’ombre de HateHaine (le petit nom de l’unique compositeur du groupe en question) plane sur l’ensemble de Ancestral Battles. Ceci dit, ce matériel est de bonne facture, et en 25 minutes la troupe normande réussit à créer une atmosphère. Ce n’est déjà pas si mal !

A lire aussi en BLACK METAL par JEREMY :


IMPALED NAZARENE
Pro Patria Finlandia (2006)
Gros black metal accrocheur qui fait headbanguer !




XEOHL
Un Genre De Noir (2007)
Original, riche et varié,le renouveau du french bm


Marquez et partagez




 
   JEREMY

 
  N/A



- Acheron (batterie)
- Nothgot (basse)
- Hraesvelg (chant, guitare)
- Adrakelen (claviers)


1. Endless Path Of Eternal Life
2. Downfall
3. Across The Medieval Lands
4. In My Dark Memories
5. Ancestral Battles
6. Rêve Mystic



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod