Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


INFERNUM - Farewell (2005)
Par POSSOPO le 21 Mai 2007          Consultée 3094 fois

La vie étend parfois sa monotonie sur des semaines entières. Les émotions s'avachissent, les idées s'appauvrissent, le sublime paraît tellement lointain qu'il semble disparu à jamais. Parler encore d'existence revient à mentir, cette pénible survie émotionnelle touche à l'insupportable. Le dernier album d'INFERNUM sera-t-il capable de m'extirper de ce vide lénifiant ?
La question est idiote tant la réponse est connue d'avance. Le pire des remèdes aurait été le plus odieux des funeral doom, probablement THERGOTHON, peut-être ESOTERIC. Ou comment guérir le mal par le mal. Le meilleur aurait consisté en des sons atypiques, enjôleurs, qui m'auraient fait voyager loin du terne de ces derniers jours. Bien incapable, à l'heure où j'écris ces lignes, de mettre un nom d'artiste sur ces qualificatifs, sans aucune envie de sombrer plus bas encore, je me résigne au commun.

Le banal est aujourd'hui "Farewell", 35 minutes étouffantes de classicisme pour peu que l'on ait déjà visité le musée du black polonais. Et pour peu que l'on connaisse le premier album de l'artiste, cette chronique n'a même aucun sens car elle ne peut rien dire. Je sais bien, la couche se veut encore plus lugubre, soyeuse à sa façon. Les quelques relents épiques fournis par la guitare en son clair dansent agréablement sur cette natte étrangement confortable. Les accès de colère sont sévèrement gardés par des synthés chargés en atmosphères. Voilà donc une excellente galette, excellent et banale. Et pour lui ôter cette dernière étiquette peu flatteuse, il convient de revenir sur l'historique de son géniteur.

La première incarnation de cet orchestre culte avait disparu suite à des problèmes relationnels entre le maître d'œuvre, Grzegorz "Karcharoth" Jurgielewicz, que l'on appellera ici Anextiomarus, et celui qui accepte pour une fois le rôle de simple ouvrier, Rob Darken. De ces disputes naîtront deux nouvelles entités également baptisées INFERNUM, chacune se prévalant de la continuité avec l'original, l'une et l'autre voyant leur vie s'écrire en pointillés. L'affaire se corse lorsque Anextiomarus décide de se défenestrer. De là, ses nouveaux acolytes, pour suivre les recommandations du chef, continuent sur la voie tracée par ce dernier (et "The Curse", nouvel album tout beau tout chaud sortira en 2006). "Farewell" représente l'autre bord, celui emprunté par les deux autres tiers de GRAVELAND, Rob Darken et Capricornus. Il se veut un adieu définitif, comme pour souligner le décès de leur ancien compère. Et "Farewell" n'est rien de moins que la relecture partielle d'un album avorté, uniquement disponible en format pirate, le dénommé "When The Light Has Died". Album sur lequel jouait encore Anextiomarus. Album très incomplet puisque les parties vocales n'ont pu être enregistrées à l'époque, pas plus que les claviers. Aussi compliquée que cette histoire soit, elle ne change pourtant en rien la donne, cet opus reste, sur le strict plan musical, excellent et banal.

Pour sûr, je le conseillerais volontiers à tous ceux qui ne connaissent pas encore ses frères de sang. Evidemment, je pourrais souligner, et gloire soit rendue à ce titre parfaitement trouvé, le caractère abouti de l'ouvrage. Mais comment évacuer de sa mémoire ce fameux adjectif qui commence par un b ? Impossible et vain. Et que ceux qui n'auraient pas compris de quoi était vraiment fait ce disque aillent faire un tour de côté des chroniques de GRAVELAND ou VELES…et INFERNUM…on tourne en rond, là.

A lire aussi en BLACK METAL par POSSOPO :


DØDHEIMSGARD
666 International (1999)
Le cyber black metal est né




NACHTMYSTIUM
Assassins: Black Meddle Part 1 (2008)
Meilleur qu'ENSLAVED ?


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Rob Darken (claviers)
- Capricornus (batterie)
- Anextiomarus (guitares, voix)


1. Reverence To The Obscure
2. Black March
3. Before The Locks Of Twilight
4. Hisarna
5. Inverted Prayer



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod