Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


LONDON - Playa Del Rock (1990)
Par THE MARGINAL le 10 Avril 2007          Consultée 2618 fois

London n'a pas eu la chance de faire partie des groupes de hard rock les plus connus, les plus populaires au cours de son existence. Pourtant, ce combo américain a marqué de son empreinte l'histoire du Hard US. En effet, ce combo, formé en 1979, ce groupe a vu passer en son sein des musiciens tels que Blackie Lawless, Nikki Sixx, Izzy Stradlin', Fred Coury(inutile de vous les présenter, n'est-ce pas ?).

Ce groupe a sorti dans les 80's 2 albums studios: "Non stop rock" en 1985 et "Don't cry wolf" en 1987 et, à défaut d'obtenir la consécration commerciale, est parvenu à se faire un nom auprès des mordus de Hard US. "Playa del rock", son troisième opus, voit le jour en 1990.

Comment décrire ce "Playa del rock" ? Celui-ci est naturellement orienté Hard US, mais lorgne également du côté du heavy avec des guitares par moments assez acérées. De cet album, il ressort des bonnes choses: par exemple, "Ride through the night", une compo heavy-rock à la fois furibarde et mélodique, servie par une intro acoustique du plus bel effet, un chant tantôt clair, tantôt criard. Ou encore "Russian winter", un titre hard rock direct, sans concession et à l'ambiance live, l'accrocheur "Money honey", un des titres-phare de l'album qui fleure bon les 70's, reste bien ancré dans les esprits, "Heart beat(it's all right)", un mid-tempo heavy(mais avec l'aspect mélodique toujours présent) aux riffs tranchants, dans la lignée de Saxon(les riffs font parfois penser à "Rock the nations"), "Hot child in the city", un titre mi-rock, mi-ballade avec un refrain plus enlevé, plus musclé, aprticulièrement accrocheur sur lequel le chant mélodique de Nadir D'Priest est admirable, "The wall", un titre heavy, mordant qui fait headbanguer(et sur lequel on remarque quelques discrètes nappes de claviers).

2 ballades figurent au menu de cet opus: "Miss you", qui est une power-ballad de facture classique, mais qui se laisse écouter: elle n'est pas exceptionnelle, mais reste dans les limites du correct et contient tout de même quelques passages de haute volée. Puis "Been around before", une ballade arrangée aux allures romantiques qui est plutôt moyenne.

On trouve aussi sur ce "Playa del rock" 2 titres de remplissage, peu inspirés comme "It's so easy", une compo hard mélodique un peu mélancolique dans la moyenne qui ne décolle pas vraiment, et "Love games", un titre Hard US mélodique qu'on a l'impression d'avoir déjà entendu à maintes reprises, et qui sonne comme une compo de l'époque 1985-86.

Dans l'ensemble, on retient davantage les points positifs et ce troisième opus de London est quand même de très bonne facture, avec des compos de bon calibre, jouées par des musiciens qui maîtrisent toutes les ficelles du style musical en question. En dépit de la présence de certains titres moins inspirés, le groupe sait faire preuve d'efficacité et on trouve quelques passages de haute volée. Bref, "Playa del rock" peut plaire aux amateurs de hard mélodique parfois teinté heavy.

Note: 3,5/5

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


BROTHER CANE
Brother Cane (1993)
Album hard bluesy rare, mais très intéressant




TESLA
Five Man Video Band (1991)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Nadir D'priest (chant)
- Sean Lewis (guitare)
- Brian West (basse)
- Krigger (batterie)
- Vince Gilbert (claviers)


1. Ride You Through The Night
2. Russian Winter
3. It's So Easy
4. Miss You
5. Money Honey
6. Love Games
7. Heart Beat
8. Hot Child In The City
9. The Wall
10. Been Around Before



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod