Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


IDLE CURE - Inside Out (1991)
Par THE MARGINAL le 29 Mars 2007          Consultée 1489 fois

Le groupe américain Idle Cure, déjà fort de 3 albums studio, poursuit sa route et revient en 1991 avec "Inside out" comme quatrième effort discographique. Cet album sort 1 an après "2nd avenue", que beaucoup de personnes considèrent comme leur meilleur album discographique. Le quartette semble avoir trouvé la bonne carburation, encore faut-il confirmer.

La sortie de "Inside out", justement, arrive à point nommé pour savoir si Idle Cure va confirmer ou pas. Tout d'abord, on constate que le line-up est sensiblement le même par rapport au précédent album et la formation renouvelle sa confiance envers le producteur Bill Baumgart, qui les a suivis depuis leurs débuts.

L'album commence très fort avec le titre "We've lost ground": le début est calme avec une guitare acoustique bluesy, puis on assiste à la montée en puissance des guitares saignantes pour arriver à un refrain hard FM ultra-fédérateur que ne renieraient pas Def Leppard ou Danger Danger, puis rebelote jusqu'au solo et au final habituels. Autant le dire tout de suite: "We've lost ground" est L'hymne majeur de l'album, son highlight. Attention: cela ne signifie pas pour autant que le reste de l'album est mauvais ou inintéressant, loin de là, mais les autres titres ne placent pas la barre aussi haut.

Il y a quand même une bonne tripotée de chansons qui valent le détour. C'est le cas de "Who cries for me", une compo typée hard FM avec les nappes de claviers très présentes qui donnent le change aux guitares, plus des choeurs d'enfants accompagnant le refrain, de "Mind games", un titre big-rock aux relents FM très convaincant, avec des riffs crunchys, un refrain plus catchy appuyé par des choeurs légers, entraînants, de "Redtime" qui, axé sur les riffs tranchants, fait penser à ce que Kiss faisait de mieux dans les 80's et se voit transcendé par la voix chaude et puissante du chanteur Steve Shannon, de "The higher we climb", une compo hard mélodique de haute volée avec un gros refrain fédérateur qui rend l'ensemble tubesque, aisni que de superbes envolées guitaristiques par-dessus tout, ou encore de "Tear down the walls", un mid-tempo punchy, puissant, plein d'intensité sur lequel les musiciens s'en donnent à coeur joie.

On ne peut, toutefois, passer sous silence les titres foncièrement moins convaincants. Parmi ceux-là, ce sont les ballades qui occupent le terrain, si on peut dire... "Holy mountain" est une ballade moyenne, sans la moindre surprise et ne décolle pas vraiment. Quant à l'autre ballade "Innocent again", elle est mièvre, soporifique. Enfin, pour compléter le tableau, "I will hold on" est un titre hard/pop inintéressant car trop typé "sous-Def Leppard".

Globalement, "Inside out" est un bon disque de hard FM, de facture acceptable, typique de ce qu'on est en droit d'attendre d'un album de ce style. Toutefois, il faut reconnaître qu'il est d'un calibre inférieur à "2nd avenue". On signale en effet pas mal de baisses de régime. Ceci dit, la voix du chanteur Steve Shannon et les guitares sont les points forts de celui-ci et contribuent à rendre les meilleures compos intéressantes.

Titres à écouter en priorité: "We've lost ground", "Mind games", "The higher we climb", "Tear down the walls".

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par THE MARGINAL :


WARRANT
Cherry Pie (1990)
Hard fm / a.o.r




LAOS
We Want It (1990)
Joyau rare de hard mélodique punchy


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Steve Shannon (chant, basse)
- Mark Ambrose (guitare, choeurs)
- Pete Lomakin (clavier, choeurs)
- Clark Edmond (batterie)


1. We've Lost Ground
2. Who Cries For Me
3. Holy Mountain
4. Mind Games
5. Redline
6. Innocent Again
7. I Will Hold On
8. Where Is The Love
9. The Higher We Climb
10. Tear Down The Walls



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod