Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


SATANIC WARMASTER - Carelian Satanist Madness (2005)
Par NOCTURNALPRIEST le 25 Janvier 2007          Consultée 4242 fois

Satanic Warmaster est le projet d’un seul homme, Lauri Penttilä, connu sous divers pseudonymes tels que Satanic Tyrant Werewolf ou encore Nazgul. Après avoir quitté le fameux groupe Horna dans lequel il prouva ses capacités vocales extrêmes, il fonda ce projet solo en 1999, probablement gêné par la place de leader qu’occupait Shatraug au sein de Horna. Nazgul officie dans une multitude de projets et est une véritable personnalité de la scène underground finlandaise (GESTAPO 666, BLASPHEMOUS EVIL, MENTAL TERROR etc). Il sait par ailleurs manier tous les instruments mais fait en général appel à des batteurs de session et autres guitaristes, bien que parfois il se suffise à lui-même et occupe tous les postes sur certains morceaux.

La philosophie de Satanic Warmaster est un satanisme occulte (étonnant, non ?), peu raffiné, lorgnant parfois vers des idéaux sulfureux que je n’aborderai pas ici. Sa musique y correspond d’ailleurs. Ce sataniste primaire nous livre un black metal correspondant tout à fait à ce qui se fait dans les grottes obscures de Finlande, à l’image de HORNA, BEHEXEN ou encore MUSTA SURMA. Un true black sale aux forts relents thrashy de la vieille école. Encore ? Oui, encore ! Encore une chronique où ce satané Nocturnalpriest va nous dire que c'est pas original mais foutrement savoureux ? Oui, encore une !

Trève de plaisanterie, passons maintenant à la chronique de l’album qui nous préoccupe aujourd’hui. Enregistré en 2005 en compagnie d’un guitariste et un batteur session, l’ami Nazgul assure tout de même la batterie sur deux pistes et s’occupe du reste, guitare, basse et chant. L’album est enregistré sur un quatre pistes analogique, livrant une production très organique, mettant bien en évidence tous les instruments. C’est sale et crade comme il faut, mais puissant, on entend la section rythmique, tout va bien !

Au niveau des compos, on ne peut pas dire que cet opus soit très original. Je m’explique : Nazgul semble prendre un malin plaisir à passer en revue tous les styles de BM oldschool possibles imaginables. Sur son premier album, "Strength and Honour" (peut-être son meilleur aussi), il nous revisitait le grand Bathory des débuts en y ajoutant une dose de haine et de furie supplémentaires. Sur son deuxième méfait, "Opferblut", il passait en revue des influences davantage dépressives en y ajoutant un touche black n’roll pour un album passable mais ne cassant pas des briques. Ici, il met le tout dans un gros shaker et nous pond un album fort agréable à écouter mais évidemment sans grande surprise, bien qu'on soit soulagé que le manque d'efficacité de "Opferblut" ait été revu et corrigé.

On trouve donc sur ce « Carelian Satanist Madness » la véritable petite encyclopédie du true black : des morceaux dans le genre de la 2ème vague de BM, usant d’excellents riffs mélodiques et entraînants sur blast de batterie (pistes 1, 5, 7). D’autres morceaux axés black n’roll et black thrash (pistes 2, 3, 6). Certains touchent aux deux genres en même temps et il y a aussi ce superbe et triste « My dreams of 8 », lorgnant vers le black dépressif incroyablement accrocheur. Accrocheur, c’est justement le mot qui convient le mieux à cet album. Simple, pas original, mais diablement accrocheur ! Pour finir en beauté, le maître de guerre nous offre une outro de 6 minutes au son d'orgue envoûtant, sur lequel une récitation maléfique se pose pour finir par le duo orgue et flûte : de toute beauté ! Ce final n’est pas sans rappeler un certain « Shadowthrone » de SATYRICON dans son état d’esprit et sa manière de clore l’album en apaisant son auditeur.

Vous l’aurez compris, j’ai encore une fois pris un pied d’enfer avec cet album, que je considère un peu comme un symbole du true black finlandais. Tout y est composé et joué de manière simple et efficace. On pourra lui reprocher cette sensation de déjà entendu sur certains passages, le plus flagrant étant le plagiat de « Deathcrush » de MAYHEM que Nazgul commet sur la piste « True Blackness ». Il doit probablement s’agir d’un hommage, mais vu que rien n’y fait allusion dans le livret accompagnant l’album, ça a le don de me rendre légèrement nerveux !

Que les fans de true black oldschool mélodique et énergique se préparent à casser encore une fois leur tirelire ! Les autres peuvent passer leur chemin car efficacité et plaisir d’écoute ne riment pas ici avec chef-d’œuvre. Un bon album tout simplement, pour taper du pied sans réfléchir.

A lire aussi en BLACK METAL par NOCTURNALPRIEST :


DARKENED NOCTURN SLAUGHTERCULT
Nocturnal March (2004)
Brutal old school de qualité




KATHARSIS
666 (2000)
True black classique et possédé


Marquez et partagez




 
   NOCTURNALPRIEST

 
  N/A



- Satanic Tyrant Werewolf (guitare, voix, basse, batterie)
- T.h. (guitares session)
- Vholm (batterie session)


1. The Vampiric Tyrant
2. Carelian Satanist Madness
3. True Blackness
4. My Dreams Of 8
5. Eaten By Rats
6. 666
7. My Kingdom Of Darkness
8. Blessed Be, The Grim Arts!



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod