Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


REVOLUTION RIOT - Blues For The Spiritually Retarded (2005)
Par THE MARGINAL le 17 Mars 2007          Consultée 1607 fois

Revolution Riot: encore un groupe qui vient de Suède, une terre décidément très fertile en matière de combos de hard rock et de metal de qualité. Ce quartette, qu'on peut situer dans la mouvance hard rock/sleaze, s'était fait remarquer dès 2001 avec son premier album "Out of the gutter, into the light" qui avait été fort bien accueilli par les fans.

Le combo suédois revient 4 ans plus tard avec comme second album "Blues for the spiritually retarded". Tout un programme, quoi ! Et musicalement, Revolution Riot ne change pas son fusil d'épaule puisqu'il offre une bonne dose de hard rock/sleaze aux relents punkisants. Et ceux qui aiment Mötley Crüe, Guns N' Roses à ses débuts, Faster Pussycat, Hardcore Superstar et Maryslim ne devraient pas être déçus avec cette galette.

D'ailleurs, l'album démarre au quart de tour avec "Go !", un gros morceau sleaze/hard rock à l'arrachée anti-prise de tête qui dépote avec de gros riffs de guitare. Et effectivement, on ne peut s'empêcher de rapprocher ce groupe de Mötley Crüe et Hardcore Superstar en écoutant ce titre. Le moins qu'on puisse dire, c'est que ça déménage, ça ne fait pas dans la dentelle. Et le criard "Outcast freaks", qui suit, évolue plus ou moins sur les mêmes bases que le précédent titre. Avec "Seven days", on change de ton: en effet, on a là affaire à un mid-tempo plus travaillé, plus mélancolique, avec la basse plus mise en avant et l'aspect mélodique à fleur de peau plus prononcé. Avec "Get down", Revolution Riot a fait très fort: ce mid-tempo punchy et accrocheur, avec son refrain imparable, a le potentiel d'un gros hit, d'un classique en puissance(dans le genre). Ce titre pourrait cartonner sur les ondes radiophoniques si celles-ci n'étaient pas aussi formatées et fermées. On revient à quelque chose de plus brut de décoffrage avec "2:18", une speederie punkisante aux relents sleaze qui décoiffe. "24/7 machine" est un titre sleaze-rock contagieux dans la plus pure tradition avec, en prime, un refrain irrésistible et un final déjanté. L'énergique "Tequila rose", qui mélange sleaze et relents bluesy dégage un sentiment d'urgence et rappelle de très loin le fameux "Nice boys" de Rose Tattoo. Le mid-tempo catchy "Dust ain't enough" est à cheval entre le côté rude des 70's et le côté festif des 80's. Enfin, "Universal highway" est plutôt original comme titre: il est à la fois crade et par moments à la limite de l'atmosphérique.

Dans le registre des power-ballads, Revolution Riot en a profité pour montrer sa facette mélancolique et la développe fort bien sur "Down that road before", une ballade poignante avec un refrain plus musclé, plus furibard et sur laquelle la sensibilité à fleur de peau à la sauce scandinave est bien exprimée, ainsi que sur "Dead(nothing's new)", beaucoup plus triste et foncièrement moins efficace que la précédente ballade citée.

Ce deuxième effort discographique de Revolution Riot est donc fort satisfaisant. Cet album est plein de punch, d'enthousiasme et de vitalité. On sent bien que les musiciens sont à fond dans le trip et se donnent à fond sur chaque titre. D'autre part, l'alternance entre titres directs et compos plus travaillées fait de ce "Blues for the spiritually retarded" un album fort agréable à écouter et montre que Revolution Riot a de la suite dans les idées lorsqu'il s'agit de faire parler la poudre.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


EDEN LOST
Road Of Desire (2005)
Dans la lignée de firehouse,bon jovi,fair warning




BANG TANGO
Love After Death (1994)
3ème album de bang tango plus heavy


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Glitz (chant, guitare)
- Skinny (guitare)
- Fisch (basse)
- Tom E. (batterie)


1. Go!
2. Outcast Freaks
3. Seven Days
4. Get Down
5. 2:18
6. Down That Road Before
7. 24/7 Machine
8. Tequila Rose
9. Dust Ain’t Enough
10. Dead (nothing’s New)
11. Devil’s Stage
12. Universal Highway



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod