Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2005 Mythos
2006 Avalon

RAISING FEAR - Avalon (2006)
Par BAST le 30 Décembre 2006          Consultée 1817 fois

Après un premier album très moyen (Mythos, 2005), RAISING FEAR revient nous proposer son metal fortement influencé par GRAVE DIGGER. Premier constat, il y a de nets progrès au niveau du son ; les guitares heavy semblent moins essoufflées et la batterie est davantage pêchue.

Second constat, RAISING FEAR nous propose des compositions de bien meilleure qualité pour un résultat… correct ! On ne tient pas encore un album susceptible de rivaliser avec les productions passées et présentes de GRAVE DIGGER ou avec le dernier album de REBELLION, mais l’avenir de RAISING FEAR semble au moins prometteur.

Il serait tout de même injuste de réduire cette formation italienne à la seule comparaison d’avec GRAVE DIGGER. Car si RAISING FEAR emprunte beaucoup d’éléments à son aîné allemand (le chant, les chœurs, les guitares), le groupe rajoute quelques éléments plus personnels.

Comme ces lignes de chant, par exemple, qui tiennent plus de la scène heavy/doom, ou cette rythmique, par moments davantage complexe que celle proposée par . Il suffit d’ailleurs de comparer les différents riffs de The Priestess’s Speech pour constater que RAISING FEAR, dans ce registre, tire ses influences de deux écoles assez différentes.

Les dix compositions d’Avalon s’avèrent plutôt agréables. En dépit de changements de rythmes que je trouve parfois brutaux voire dissonants, les mélodies défilent avec une belle variété. RAISING FEAR ne se complaît dans aucune facilité que ce soit et cet album témoigne d’un travail évident.

L’entraînant The Priestess’s Speech et ses superbes soli, le heavy Purification (Vesica Piscis), la longue pièce épique Avalon, malgré ses lourdeurs, ou encore le superbe final de Beyond Life (The Legacy) sont par exemple de belles preuves d’un savoir-faire indéniable.
Le gros point fort de cet opus réside d’ailleurs dans la guitare lead, très inspirée, et qui parvient à pondre de superbes soli dont le grand mérite est de s’avérer assez personnels.

A côté de ça demeurent quelques faiblesses que l’on retrouvait du reste sur le précédent album : le chant est par moment approximatif, certaines longueurs alourdissent ça et là les titres (Voices aurait par exemple gagné en efficacité s’il avait été expurgé d’un ou deux passages superflus), et les breaks ne sont pas toujours judicieux, même si ce dernier point est à mon sens le propre du heavy/doom, genre avec lequel j’éprouve certaines difficultés (le long passage acoustique du titre Avalon, plus chiant qu’autre chose).

Pour autant, RAISING FEAR devient davantage intéressant sur ce second opus, c’est indéniable. Pas de quoi faire de l’ombre aux ténors du genre, mais au moins de quoi s’affirmer plus avant dans une scène qui a l’avantage de compter nettement moins de représentants que bien d’autres. De quoi motiver la persévérance de ces italiens.

Note : 2,5 / 5

A lire aussi en HEAVY METAL par BAST :


EVIL MASQUERADE
Theatrical Madness (2005)
EVIL MASQUERADE confirme !




THY MAJESTIE
Dawn (2008)
THY MAJESTIE mue et flirte encore avec l'excellence

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Rob Df (chant)
- Alberto Toniolo (guitare)
- Yorick (guitare)
- Frana (basse)
- Christian Galimberti (batterie)


1. Voices (intro)
2. At The Gates Of Avalon
3. The Priestess's Speech
4. A Glance At Destiny
5. Purification (vescica Piscis)
6. Blood And Blade (the Secrets Of Avalon)
7. Once And Future King
8. The Mission Assigned
9. Avalon
10. Where Past And Future Unite
11. Initiation I
12. Beyond Life (the Legacy)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod