Recherche avancée       Liste groupes



      
HARDCORE / THRASH  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2006 War

BORN FROM PAIN - War (2006)
Par POWERSYLV le 15 Novembre 2006          Consultée 1762 fois

BORN FROM PAIN (littéralement “Né de la douleur”), un nom qui ne pouvait mieux illustrer un style rugueux situé à mi-chemin entre hardcore d’obédience new-yorkaise et thrash-metal, 2 styles cousins qui ont déjà prouvé par le passé que malgré des origines un peu différentes ils pouvaient se mélanger allègrement (BIOHAZARD, SICK OF IT ALL …). Et ce n’est pas le groupe hollandais qui vous dira le contraire alors que ce War vindicatif vient en apporter un joli démenti. Formé aux Pays-Bas lors de l’été 1997 sur les cendres de FEEDING THE FIRE, Rob (batterie), Che (chant), Wouter (basse) et Servee (guitare) s’associent pour créer un groupe dans la veine de leurs idoles du moment, à savoir HATEBREED, CROWBAR et SLAYER. Ils embrayent très vite sur les concerts qui révèlent au grand jour leur énergie empreinte de colère et de frustration. A côté de cela, le mini « Immortality » marque leurs débuts discographiques. A côté de ça, les premiers mouvements de personnels s’effectuent.

Le premier véritable album Reclaiming The Crown permet au combo de se poser en valeur montante et leur permet de tourner avec HATEBREED. Un deuxième opus (Sands Of Time) lui donne son passeport pour le Japon, les Etats-Unis et les festivals européens (le Furyfest par exemple) où il tourne notamment avec MADBALL. L’aventure continue avec In Love With The End (2005), produit par Tue Madsen qui leur vaut leur première tournée en tête d’affiche, même si le groupe continue à ouvrir pour des pointures du style SIX FEET UNDER ou SOULFLY ou participe encore à des festivals itinérants (le Persistance Tour avec HATEBREED, AGNOSTIC FRONT et NAPALM DEATH). Infatigables, le Wacken Open Air, le Earthshaker Festival et le With Full Force leur ouvrent leurs portes à l’été 2006 alors que le quatrième album chroniqué ici est en gestation. Quelle santé !

Dès les premiers chœurs guerriers et virils de « Relentless » (qui a tout pour devenir un des classiques du groupe), on sent à quelle sauce on va être mangé. Ce titre puissant et mid-tempo illustre une des facettes du combo, celle qui mise sur l’écrasement et la puissance. D’ailleurs, au sein d’un même titre, des rythmes différents se succèdent (« Bury Me Fighting ») avec des accélérations à couper au couteau (« Grey Life »). Les titres passent du pépère et groovy (« Crusader » … rien à voir avec le titre épique de SAXON, lol), du lent et sombre (l’instrumental « The War Is On ») au thrash le plus féroce, un thrash qui n’est pas sans rappeler SLAYER (« Behind Enemy Lines », « Scorched Earth » et son solo de taré, « Doomsday Clock » et « Iron Will » qui termine le disque en beauté). Un album entre groove, pesanteur et agressivité donc, pas mal fait mais qui a tendance à se répéter un peu. D’autant que la voix très typée hardcore new-yorkais n’évite pas les défauts du genre, tend à lasser et frise parfois le ridicule (les vocaux désespérés de Che du début de « Stop At Nothing » sont … enfin bof et gnangnan quoi).

Hormis ces quelques petits défauts, War est un album sympathique, véritable jointure entre thrash et hardcore. On notera en outre la participation de plusieurs invités amies qui sont venus donner un coup de pouce au groupe : Jan Chris de GOREFEST aux vocaux sur « Crusader », Lyse Hansen de HATESPHERE qui se fend du joli solo de « Scorched Earth » mentionné plus haut, Lou Koller (SICK OF IT ALL) qui vient pousser sa gueulante sur « Doomsday Clock ». Barney Greenway (grogneur en chef de NAPALM DEATH) fait une apparition également sur une version alternative de « Behind Enemy Lines » située en fin d’album. Du gras, du guerrier, amis coreux, préparez-vous à affuter vos armes, BORN FROM PAIN avec ce nouveau boulet ne fait pas de quartier. Pas le genre de trucs que j’écoute habituellement mais bon, pour du hardcore c’est plutôt sympa et on passe un bon moment quand même.

A lire aussi en HARDCORE :


PROPAGANDHI
Today's Empires, Tomorrow's Ashes (2001)
Aux armes citoyens !




NOFX
Never Trust A Hippy (2006)
Notre Père qui êtes aux Cieux... Restez-y !


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Che Snelting (chant)
- Stefan Van Neerven (guitare)
- Karl Fieldhouse (guitare)
- Rob Franssen (basse)
- Roel Klomp (batterie)


1. Relentless
2. Behind Enemy Lines
3. Stop At Nothing
4. Bury Me Fighting
5. Crusader
6. Grey Life
7. The War Is On
8. Scorched Earth
9. Eyes Of The World
10. Doomsday Clock
11. Iron Will



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod